En direct
Volume
Concert
29.07.21
Écouter

Ce soir en direct du parvis du studio *Duuu à la Villette, un concert du groupe TNHCH.

TNHCH est un groupe d’artistes plasticiens formé par Corentin Canesson, Arthur Beuvier, Damien Le Dévédec, Tim Karbon et Maëla Bescond. Ils sortent en novembre 2020 ULTRA, à l’issue d’une résidence au centre d’art Lizières fondé par l’artiste pluri-disciplinaire Ramuntcho Matta, autour des textes du poète et critique d’art Rene Ricard. Un vinyle dont les pochettes ont été réalisées par 30 plasticien.ne.s dont : Clémentin Adou, Hélène Baril, Eva Barto, Jean Bourdet, Hugo Capron, Antoine Carbonne, Jean-Damien Charmoille, Mathis Collins, Joël Degbo, Hilary Galbreaith, Muriel Giroux, Charlotte Houette, Hélène Janicot, Ana Jotta,Petr Kirusha, François Lancien Guilberteau, Bérénice Lefebvre, Renée Lévi, Ramuntcho Matta, Jean-François Maurige, Julien Monnerie, Ryu Nishiyama, Marianne Pradier, Juliette Roche, K. Sato, Lise Stoufflet, Benjamin Swaim, David Tramut, Virginie Vallée, Xiao Wang.

Un concert proposé par le groupe TNHCH.

01/11
Université libre (8)
02.10.2017
120'00"
Club de lecture anarchiste / Séance spéciale Rancière
DOC!
Écouter

Il dit que la réalité sociale a changé.

Séance spéciale autour du texte de Jacques Rancière, « En quel temps vivons-nous », un dialogue avec Eric Hazan, fondateur des éditions La Fabrique.

Université libre

A partir du mois de novembre, DOC initie un nouveau terrain de rencontre. De la volonté d’étendre et ouvrir ce qui a été initié dans la création du collectif DOC, l’Université libre teste l’échange et le partage de connaissances. A l’affût de savoirs d’horizons variés, DOC vise à proposer un panel de « cours » de toutes disciplines, et prendra aussi l’occasion de la venue à Paris d’intervenants étrangers pour organiser des rencontres ‘à la volée’. Les invités sont conviés à imaginer des contextes de débat, d’apprentissage, de convivialité et de mise en commun tendant à refléter dans la forme et la vie même de l’enseignement, le contenu qui est transmis. La production et l’expérimentation des formats étant constante, ils sont conçus pour se transformer au fur et à mesure qu’ils seront testés, avec ses participants.

Conçu et proposé par Patrice Maniglier, philosophe
Une émission enregistrée lundi 25 septembre 2017 au DOC!, espace Galop.

Liens externes
Partager
Facebook
Email
02/11
Suzanne-aux-yeux-noirs (3)
19.05.2021
03'39"
Suzanne-aux-yeux-noirs #3 : Hippolyte Hentgen, Miss Fury
*Duuu
Écouter

Vu l’actualité, et la révolution qui tente de remettre la place des femmes à une place plus égalitaire, la présence de la sulfureuse superhéroïne Miss Fury nous semblait être pas mal.

Entretien avec Hippolyte Hentgen (Gaëlle Hippolyte & Lina Hentgen), à propos de leur affiche Miss Fury

En avril 2021, *Duuu lance une collection d’affiches réalisées par des artistes. Chaque semaine, à Paris, Gennevilliers, Lyon ou Fribourg, un·e artiste ou collectif est invité·e à proposer une oeuvre, imprimée en grand format et collée dans la ville, sur un mur vierge, une devanture ou un panneau d’affichage.

Cette collection est une invitation à incruster des images dans le paysage urbain en réponse au manque actuel de visibilité des artistes, à occuper de manière temporaire l’espace public, et à revendiquer des lieux d’activation de pratiques artistiques à l’heure où elles sont tues.

Chaque affiche est éditée en format 70x50 (50 exemplaires, numérotés et signés) et vendue. Tous les bénéfices sont partagés entre les artistes. Les éditions sont disponibles sur le site des éditions de *Duuu.

Une émission proposée par *Duuu.
Réalisation : Nina Overkott et Solenn Desfarges

Partager
Facebook
Email
03/11
Le Film des Voix (1)
08.04.2020
63'31"
Le film des voix #1 : Hurlement en faveur de Sade
Liza Maignan
Écouter

L’amour n’est valable que dans une période pré-révolutionnaire.

Les images se sont enfuient.
Seules les voix sont restées.
Désormais nous les écoutons.
Bientôt nous clamerons aux coins des rues.
Les images se sont enfuient.
Fermez les yeux.

Une proposition de Liza Maignan.
Le film des voix #1 : Hurlements en faveur de Sade, Guy Debord, 1952

Partager
Facebook
Email
04/11
Pièce (130)
03.04.2020
55'00"
Écouter

Les meufs partagent des savoirs, défoncent ceux appris à l’école. Elles rêvent de manifs, vont en manif. Elle complotent à l’abri des regards. Elles piratent le temps. Elles brûlent des papiers et parlent aux fantômes.

Le 19 décembre 2019 aux Laboratoires d’Aubervilliers du 41, Rue Lécuyer, nous lancions un programme d’ateliers* orchestré par Pauline Le Boulba et Lydia Amarouche entièrement dédié et consacré aux meufs_du_93. S’en est suivie une conversation continue avec un groupe d’une quinzaine de participantes sur les façons de s’emparer politiquement des notions de soin et de sororité.

A l’occasion de la Mosaïque des Lexiques confinée “parler de loin” nous avons préparé toutes ensemble une émission de radio unique et extraordinaire à plusieurs voix pour prolonger et donner un aperçu de notre expérience collective entre pratique chorégraphique, réflexive, d’écriture, rituelle, sensorielle, culinaire, de spectatrice, etc…

Chloé, Meyline, Soraya, Lydia, Athina, Lisa, Martine, Sabrina, Josefa, Fanny, Chloé, Clémence, Louise, Hémeline, Nesma, Cherry, Aminata, Mélissa, Angee, Morgane, Stella, Noémie, Charlotte, Soukaïna, Pauline, Sophie, Ariane, Michelle, Maliga, Marie, Laura, Anna et Michaela

*Dans le cadre du programme Imagine du CN D Pantin, en partenariat avec La Commune CDN Aubervilliers

Une proposition de Pauline Le Boulba et Lydia Amarouche aux Laboratoires d’Aubervilliers.
Montage : Pauline Le Boulba
Par ordre d’apparition  :
Jingle : Lydia Amarouche et Laura Boullic
Voix off : Aminata Labor
Céline Gillain - In The Arena
Un texte de Clémence Delbart
Quelques extraits du carnet de bord de Chloé Huie Bricket
Texte de Athina Boé
Texte de Lisa Truchassout
Atelier de Cherry B Diamond le 27.02.2020
Conseils d’inhalation par Ariane Leblanc
Recette de plantes sauvages d’Hémeline Noto
Lecture d’un repas de béguines par Lydia Amarouche
Musique Angel Bat Dawid, We are starzz Poème Conte à mon cul de et lu par Soraya Abdellaoui
MHD - Afro Trap 10
Extrait d’un podcast de Charlotte Imbault - Retours sur la pièce d’actualité n°11 Trop d’inspiration dans le 93 au théâtre de La Commune
Bande annonce : Dire à Lamine de Cases Rebelles et Vies Volées
Témoignages après le film.
Extrait d’un atelier de chant avec Mélissa Laveaux
Harry Belafonte - Banana Boat
Texte de Diam’s interprété par Morgane Brien-Hamdane - Big Up!

Partager
Facebook
Email
05/11
Conversation (77)
13.12.2017
97'01"
Écouter

“Nous” désigne le commun. Du coup si nous cherchons ce qu’il y a de commun à tout, et bien, ce qu’il y a de commun à tout sera plus faible de ce qu’il y a de commun à une partie déterminée de tout. Plus un “nous” s’étend plus il perd en intensité.

Dans son dernier essai philosophique intitulé Nous, Tristan Garcia entreprend de rendre lisible la condition brouillée de notre « nous » ou de nos « nous ». Ces affirmations de nous-mêmes paraissent désormais correspondre à différents plans identitaires, sur lesquels nous revendiquons successivement notre appartenance à une ethnie, à une communauté de croyance, à une classe sociale ou professionnelle, à une orientation sexuelle, à une génération, sans savoir comment nous représenter le « nous des nous », dont nous relevons tous en définitive.

En ayant recours à toutes sortes de documents qui nous renseignent sur ce que nous appelons « nous », pamphlets, manifestes, journaux, textes théoriques ou chansons, l’auteur donne à entendre les mille voix qui ont prétendu parler au nom de nous.
Tristan Garcia se montre attentif à toutes les traditions, et suspend tout jugement moral sur les contenus politiques, pour s’intéresser à la constitution d’une subjectivité politique : la détermination d’un « nous », d’un « vous », d’un « eux », le tracé de lignes entre amis et ennemis, la formation de solidarités et le creusement de fossés entre les camps.

Né en 1981 à Toulouse, Tristan Garcia est entré en 2000 à l’École Normale Supérieure. Il a soutenu sa thèse sous la direction de Sandra Laugier sur la représentation dans les arts humains, avant de mener une double vie d’auteur de fictions et d’idées. Il a publié des nouvelles (En l’absence de classement final, 2011) et plusieurs romans aux éditions Gallimard, en changeant sans cesse de genre (La Meilleure part des hommes, 2008), d’espèce (Mémoires de la Jungle, 2008) ou d’univers (Les Cordelettes de Browser, 2012), avant de s’inventer une biographie de démon de province (Faber. Le destructeur, 2013).

Ses recherches en ontologie et en métaphysique l’ont conduit à la publication de Forme et objet. Un traité des choses (Puf, 2011, traduit en anglais par Jon Cogburn et Mark A. Ohm, Edinburgh UP, 2014), ainsi qu’à une série d’essais sur L’Image (Atlande, 2008), la souffrance animale (Nous, animaux et humains, 2011) ou l’existence en série (Six feet under. Nos vies sans destin, 2012).

Il enseigne aujourd’hui à l’école d’art de Lausanne et co-dirige la collection consacrée aux séries télévisées par les Puf.

Une conférence de Tristan Garcia, sur une proposition de Laurence Wagner, enregistrée le 30 novembre 2017 au TU - Théâtre de l’Usine

Partager
Facebook
Email
06/11
Conversation (88)
10.04.2018
09'52"
Ève Chabanon : Antisocial Social Club
*Duuu, Margaux Luchet
Écouter

Il y avait une énorme tension, et la mairie nous a très clairement demander de faire attention déjà à ce qu’on allait dire, mais aussi d’essayer au maximum de relier les communautés, d’où aussi cette question de la coalition en politique.

Sur l’invitation de l’équipe du 9ème prix Sciences Po pour l’art contemporain, *Duuu a sélectionné trois œuvres de l’exposition, basée cette année sur le thème de l’indifférence, et réalisé trois portraits radiophoniques.

Ève Chabanon est artiste, diplômée de l’école supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Sous le nom de Encorencore, elle réalise en 2012 un cycle d’expositions et de rencontres de six mois au sein de l’espace indépendant 22RUEMULLER à Paris. Elle intègre en 2013-2014 le master intitulé “L’Art contemporain et son exposition” à l’Université Paris IV Sorbonne. En 2014, elle est chargée des éditions aux Laboratoires d’Aubervilliers où elle intervient régulièrement. En 2014, elle co-fonde la maison d’éditions IDLM avec Thomas Bizzarri avec le soutien du CNAP. Sa pratique oscille entre performance, écriture, commissariat, édition et graphisme.

Le Prix Sciences Po pour l’art contemporain récompense chaque année depuis 2010 deux jeunes artistes émergents, de moins de 35 ans, travaillant en France. Il a une double vocation ; promouvoir la jeune création dans un lieu non conventionnel de la culture et fédérer étudiants et professionnels du milieu de la culture autour de l’art.

Produit de l’incertitude, de la méconnaissance, ou bien encore d’un sentiment d’impuissance face aux désordres de la société, l’indifférence est la manifestation d’un manque d’attention, de compréhension et d’empathie envers autrui. Que peut l’art face à la fragmentation de ces liens sociaux ? La rencontre entre l’artiste et ses publics autour de l’œuvre d’art peut-elle être un facteur de cohésion et contribuer à un meilleur dialogue ?

Une émission réalisée par Margaux Luchet en partenariat avec l’équipe du 9ème prix Sciences Po pour l’art contemporain.

Partager
Facebook
Email
07/11
Lecture-artiste (1)
08.01.2020
63'53"
Lecture-artiste #1 : Lamarche-Ovize
La lecture-artiste
Écouter

Dix ans après la Commune, dans une Angleterre qui s’industralise à vitesse grand V, si on se dépossède du plaisir de travailler, une paupérisation va se créer.

Toute création est le résultat de multiples inspirations : des sensations, des objets, des gestes, des rencontres, des discussions. Et des lectures. Le collectif de recherche La Lecture-artiste rend visite à des artistes pour une conversation sur les lectures qui nourrissent, cultivent ou bousculent leurs processus créatifs.

Pour ce premier entretien, nous avons rencontré dans son atelier d’Aubervilliers le duo d’artistes Lamarche-Ovize, auteur d’une exposition intitulée “Elisée Reclus : une biographie” au Drawing Lab à Paris jusqu’au 9 janvier 2020.

Lectures
- Extrait d’Elisée Reclus, Histoire d’un ruisseau suivi de Histoire d’une montage, Arthaud Poche, 2017
- Extrait de Gaston Bachelard, Le droit de rêver, PUF, 2002
- Extrait de Dona Harraway, Manifeste des espèces compagnes, Climat, 2019

Bibliographie
Kristin Ross, L’Imaginaire de la Commune, La Fabrique, 2015
Corinne Maier et Anne Simon, Freud, Dargaud, 2011
Corinne Maier et Anne Simon, Marx, Dargaud, 2013
Corinne Maier et Anne Simon, Einstein, Dargaud, 2015
John Fante, Mon chien stupide, Christian Bourgeois, 1987
Nicolas de Crécy, Le Bibendum céleste, Humanoïdes associés, 2010 Mattoti &
Kramsky, Guirlanda, Casterman, 2016
Lorenzo Mattoti, Hänsel et Gretel, Gallimard Jeunesse, 2009
Charles Burnes, Black Hole, Delcourt, 2006
Alexandre Cozens, Nouvelle méthode pour assister l’invention dans le dessin de compositions originales de paysages, Allia, 2005
Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866
Tomi Ungerer, Rufus, L’Ecole des Loisirs, 2009
Elisée Reclus et Pierre Kropotkine, La joie d’apprendre, Heros-Limite Eds, 2018
William Morris, Nouvelles de nulle part, L’Altiplano, 2009
Alexandra Midal, Design by accident. For a New History of Design, Sternberg Press, 2019

Expositions de Lamarche-Ovize
“Elisée Reclus : une biographie”, Drawing Lab, Paris, 13 octobre 2019 - 9 janvier 2020
“Rufus”, FRAC Normandie Caen, 18 janvier - 24 mai 2020

Production : Julie Mendez et Lison Noël
Prise de son, montage et création musicale : Louis de Saxcé

Partager
Facebook
Email
08/11
Revenir et dire ça (19)
03.02.2020
12'12"
Gilles Furtwängler
Gilles Furtwängler
Écouter

Un Malibu ou rien. Chihuahua. Sucre, piment, révolution. Fermez l’usine!

Revenir et dire ça #19 : Gilles Furtwängler
Moment culte

Revenir et dire ça : Pièces vocales / Vocal pieces
Une émission proposée par Gilles Furtwängler qui présente des enregistrements audio réalisés avec la voix.
Pièces d’artistes,d’écrivains, de poètes, de chanteurs.

A radio show proposed by Gilles Furtwängler presenting recordings of vocal pieces. Pieces of artists, writers, poets, singers.

Une émission proposée par Gilles Furtwängler
Lecture live enregistrée le 5 octobre 2019
à *Duuu Radio, dans le cadre de Nuit Blanche 2019.
Technique : Julien Brulé, Martin Fauret, Léo Roche
Avec le soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture.

Partager
Facebook
Email
09/11
Plateaux (8)
17.05.2018
232'57"
SorcièreNuAnonyme (1/2)
*Duuu
Écouter

Est-ce que vous lui avez toujours obéi strictement, ou est-ce que vous avez eu des véléités de révolte et de faire autre chose que ce qu’il voulait?

au cneai =

Une émission réalisée en direct par *Duuu
Dans le cadre du laboratoire Valuations / programme de recherche R.A.R.E.
Séminaire conçu par l’ENSAD Nancy, Designing Writing et le cneai =
du 6 au 8 avril 2018

avec notamment :

Alexandru Balgiu
Sylvie Boulanger
Alexandre Périgot
Anne Frémy
Jérémie Gaulin & Anaïs Lepage
Pierre Musso & Rémi Babinet
Christophe Jacquet & Thierry Chancogne
Moyra Davey & Julia Born
Julien Prévieux
Frances Stark
Joe Wright
Malgorzata Grygielewicz
Benoît Verjat & Alexis de Raphélis
Carla Miller, Pierre Vanni, World Wide Wait
Valentina Traïanova
Dépense Défensive

SorcièreNuAnonyme 1/2 : 3h53

SorcièreNuAnonyme 2/2 : 2h18

Michel Foucault, le 6 avril 1980, accepte une interview pour le journal Le Monde, à condition qu’elle soit anonyme. Il propose que soit lancée une année de publication sans auteur : “Par nostalgie du temps, ou étant tout à fait inconnu, ce que je disais avait quelques chances d’être entendu. Avec le lecteur éventuel, la surface de contact était sans ride. Les effets du livre rejaillissaient en des lieux imprévus et dessinaient des formes auxquelles je n’avais pas pensé. Le nom est une facilité”

Le séminaire SorcièreNuAnonyme propose de s’interroger sur la valeur de l’anonymat et son corollaire, l’autorité en oeuvre dans la distribution du savoir, notamment dans le champ artistique. À travers un prisme poétique et parfois mystique, les intervenants sont invités à expérimenter diverses formes de transmission : conférences performées, projections, impressions, conversations, etc. De l’autre côté du miroir, SorcièreNuAnonyme sera GRENUE à l’occasion d’un nouvel épisode éditosensoriel & polyphonique proposé par l’expédition Designing Writing (ECAL, Lausanne).

SorcièreNuAnonyme s’attaque aux enjeux liés aux formes et aux forces artistiques, aux voix composées, voire à la sorcellerie et au chamanisme. Le sorcier, l’anonyme, est celui qui a l’aptitude de se mouvoir dans un espace qui diffère de son espace propre. Il va au-delà de lui-même, se démultiplie. Il parle une langue impropre. Sa glossolalie est autonome et souveraine. Devant un voile étranger, nous sommes seuls quand lui est un millier.

La recherche en art est le seul domaine de recherche qui travaille sur son hors-champ. Face à ces problématiques de création, de singularité et de reconnaissance, les intervenants proposent d’imaginer une scène expérimentale et alternative de confrontation d’idées, en dehors des formats classiques de conférences.

Ce séminaire s’inscrit dans la continuité des recherches entamées par le groupe de recherche transdisciplinaire Valuations, fondé par le CNEAI= et l’Ecole Nationale Supérieure d’Art et de Design de Nancy en 2014. Le programme de recherche, R.A.R.E (research art researchers & evaluations), prend la suite en expérimentant des formes et des transmissions spécifiques aux projets de recherches artistiques. Étudiants, artistes, acteurs de l’art y trouvent un espace commun et public.

PONCTUATIONS : VENDREDI, SAMEDI ET DIMANCHE« Figures interdites » (2012) de Christophe Jacquet, « Réanimations » (1993) de Alexandre Périgot, « Diaporama II » (2018) de Sylvie Boulanger. Alexandru Balgiu et ses invités Designing Writing ponctueront ces trois jours et s’intéresseront aux approches haptiques du texte et de l’image, aux pratiques d’écriture et de lecture par contact. Avec : Moyra Davey, Éléonore Devevey, Julia Born, Frances Stark, Olivier Lebrun. Fragments de lectures proposés par Marcelline Delbecq. Bulkartbooks, une plateforme dédiée aux livres d’artistes, s’installe samedi dans l’espace d’exposition avec une sélection d’éditions de jeunes artistes. Diverses surprises et actions spontanées

MURS ET TABLES EXPOSÉSDesigning writing (Alexandru Balgiu), Bibliomania (Alexandru Balgiu et Olivier Lebrun), Fonds perdus (réalisé par Albéric Vuillemin, Marina Uribe, Emilien Bonnet, Lorraine Longuet, sur une idée de Christophe Jacquet), Speaking Volumes (Loraine Furter).

RADIO *Duuu

PARFOIS, J’AI L’IMPRESSION DE M’ADRESSER A VOTRE CUIR CHEVELU. Cinq complices se répartissent dans l’espace et utilisent leur smartphone pour discuter, capturer des instants, prendre des notes, rechercher des références, dessiner, interagir sur les réseaux sociaux… Les écrans sont retransmis en direct sur une projection qui agit comme un commentaire permanent sur l’événement qui met en évidence les « tâches de fond » exécuté discrètement depuis une main devenue écran. Avec les étudiants de l’ENSAD Nancy et Benoît Verjat

VENDREDI, Alexandre Périgot ouvre ces journées par une ballade de l’anonymat ; Anne Frémy commente les figures passionnelles et solitaires de l’architecture, sorciers ou mages, créateurs de rituels et d’édifices magiques mais aussi de vêtements, destinés à habiller leurs rêves d’Homme Nu. Jérémie Gaulin et Anaïs Lepage lance le second numéro de « Emergency », fragments de correspondances, de matériaux textuels et visuels échangés entre Mexico, Paris et Tanger, et le salon littéraire « La communauté sans nom ». Les décors anonymes des films classés X sont présentés dans le film « Ikki Porn » de Jef Geys, réalisé en 2014. Dans « El Sicario » de Gianfranco Rosi, 2010, un tueur à gages en cavale, le visage couvert de voiles noirs, et un crayon feutre à la main, raconte depuis la chambre d’un motel, vingt ans de commandes au cœur de la mafia mexicaine. DE 17H À 20H

SAMEDI, Pierre Musso et Rémi Babinet échangent sur la marque, sa généalogie, son empire. Thierry Chancogne et Christophe Jacquet s’imaginant l’un « belle page » et l’autre « fausse page », questionnent la réversibilité, la complémentarité, la dualité information/recherche et la double-page. Le duo d’artistes australiens A Constructed World et leurs invités s’adressent aux anguilles du Canal de l’Ourcq. Designing Writing invite Éléonore Devevey, Moyra Davey & Julia Born et Frances Stark. Julien Prévieux, explore à travers le prisme de l’intelligence artificielle, un nouvel oxymore, les connus inconnus — des objets voire des êtres humains si familiers mais qui nous sont pourtant parfaitement étrangers. Joe Wright communique ses expériences musicales avec des jeunes autistes, et conclue la journée avec une performance de musique improvisée. DE 14H A 20H

DIMANCHE, Malgorzata Grygielewicz repart du mythe d’Ulysse pour interroger les notions de création et d’auteur. Nous partageons un moment collectif et performatif avec Alexis de Raphélis et Benoît Verjat autour de personnages, de gestes, et d’instruments rencontrés lors d’une de leur résidence à la Réunion en octobre 2017. La projection d’un film qui sert de plateau de tournage rend présents ses protagonistes. Une expérience de walktrough est proposée par Pierre Vanni, d’après un jeu vidéo conçu et réalisée en collaboration avec Émilien Bonnet et Carla Miller. Après les propositions des invités de Designing Writing, Olivier Lebrun et Valentina Traïanova, Dépense Défensive conclut la journée et propose une réflexion sur la barricade à travers la publication d’un livre et une lecture performée. DE 14H A 19H

L’expédition Designing Writing (soutenue par le Réseau de Compétence Design et Arts Visuels de HES-SO) est dirigée par Alexandru Balgiu.

Le laboratoire Valuations / programme de recherche R.A.R.E est co-dirigé par l’ENSAD Nancy – École nationale supérieure d’art et de design de Nancy — et le CNEAI=, Centre national édition art image.
Directeurs du programme : Sylvie Boulanger, Christian Debize et Christophe Jacquet.

Partager
Facebook
Email
10/11
Conversation (129)
28.05.2020
51'59"
LL DROPS : Épisode 1 - TOTAL PERSONAL & PUBLIC - avec Julie Sas
Elsa Vettier
Écouter

Ce principe de mondanité repose sur des rapports sociaux qui sont eux-mêmes construits sur des formes de domination, de genre par exemple. Lee Lozano se dérobe à ces injonctions et à ces principes normatif, autant qu’elle les révèle.

LL DROPS : Épisode 1
TOTAL PERSONAL & PUBLIC - avec Julie Sas
par Elsa Vettier

En avril 1970, l’artiste américaine Lee Lozano rédige dans un de ses carnets un texte qu’elle nomme « Dropout Piece ». Faisant suite à sa « grève générale », qui, débutée en 1969, annonçait son retrait progressif du milieu de l’art, elle envisage dans ce « Dropout » d’abandonner toute ambition et travail artistiques. En effet, quelques temps après, elle disparaîtra de la scène new-yorkaise minimaliste et conceptuelle avant de déménager à Dallas où elle mourra en 1999. En trois entretiens avec des artistes et auteur·rice·s qui se sont intéressé·e·s à Lee Lozano, l’émission propose d’envisager le paysage politique, social et artistique qui borde ce geste de renoncement et les perspectives qu’il ouvre aujourd’hui sur les frontières de l’art et de la vie, les régimes de visibilité et les compromissions qui organisent le milieu artistique.

Alors que nous faisons pour la plupart l’expérience intime et politique du confinement et des effets de la distanciation sociale sur nos rapports aux autres, à notre milieu professionnel et mondain, il s’agit d’envisager comment cette décision éclot dans une poésie chaotique et cosmique, où la profonde négativité côtoie toujours de près la parodie.

Une émission proposée par Elsa Vettier.
Montage/mixage : Martin Fauret

Liens externes
Partager
Facebook
Email
11/11
Université libre (1)
16.11.2016
123'06"
Club de lecture anarchiste
DOC!
Écouter

La condition primaire de l’homme n’est pas l’isolement ou la solitude, mais la vie en société.

Tous les mois seront proposés à la lecture des textes de la tradition anarchiste. En commençant par le recueil ‘Ni Dieu ni maître, anthologie de l’anarchisme’ (1970) de Daniel Guérin, le groupe étudiera ensemble des ouvrages qui seront déterminés au fur et à mesure de ses avancées, ses questionnements, ses problèmes. Les séances seront préparées à l’avance par les lectures personnelles de chacun.

Pour cette première séance, Patrice Maniglier nous entraîne dans la lecture du texte de Stirner, issu du livre de Daniel Guérin, “L’Unique et sa propriété” (1843).

Université libre

A partir du mois de novembre, DOC initie un nouveau terrain de rencontre. De la volonté d’étendre et ouvrir ce qui a été initié dans la création du collectif DOC, l’Université libre teste l’échange et le partage de connaissances. A l’affût de savoirs d’horizons variés, DOC vise à proposer un panel de « cours » de toutes disciplines, et prendra aussi l’occasion de la venue à Paris d’intervenants étrangers pour organiser des rencontres ‘à la volée’. Les invités sont conviés à imaginer des contextes de débat, d’apprentissage, de convivialité et de mise en commun tendant à refléter dans la forme et la vie même de l’enseignement, le contenu qui est transmis. La production et l’expérimentation des formats étant constante, ils sont conçus pour se transformer au fur et à mesure qu’ils seront testés, avec ses participants.

Conçu et proposé par Patrice Maniglier, philosophe
Une émission enregistrée lundi 13 février 2017 au DOC, espace Galop.

Liens externes
Partager
Facebook
Email
Dernières émissions
Gennevilliers
Une sélection d’émissions autour de la philosophie
00
00
00
00