En direct
Volume
18.06.21
Écouter

19h-21h : Le lancement de la revue How to become a motherfuckinelegist très très très en retard, donc avec plein de nouveaux trucs et même de nouveau·elles gens, enfin la revue (augmentée) à venir chercher sur place pour les souscripteur·ices, des chips au vinaigre, un punch surprise & une playlist de Sophie T. Lvoff, les lectures de etaïnn zwer, Léa Vassal, sabrina soyer, pauline l. boulba, Soto Labor, Joyce Rivière, Eleanor Ivory Weber, Rosanna Puyol, Lætitia Paviani, Mélanie Blaison, Barbara Sirieix.
Informations sur la revue et les numéros précédents ici

21h-23h : La Pâte avec Aurilian
La Pâte est une émission musicale pour nourrir les oreilles, proposée par Lina Hentgen & Paul Lepetit pour *Duuu.

Soirée en plein air à La Villette
Folie Observatoire (N4), Parc de la Villette, Paris 19e

Partager
Facebook
Email
01/11
Station Debout (7)
20.11.2019
59'44"
Station Debout #7 : Laurence Wagner et Stéphane Bouquet
ADC
Écouter

Comment le poème va parler d’amour ? C’est vrai que l’amour, moi ça m’intéresse bien. Plus que l’amour, je dirai le désir. Qu’est ce que c’est que ce rapport entre l’amour contemporain et la vitesse.

STATION DEBOUT est un projet de radio proposé par la Cie Greffe et l’ADC.

Cette année, la dramaturge Michèle Pralong accueille deux personnes de disciplines différentes pour réfléchir aux temporalités et disruptions qui s’appliquent à nos existences aujourd’hui, et instituent de nouveaux styles de vie. Une heure à bâtons rompus. En gardant l’œil sur l’art et la création, tant du point de vue de la production que de la réception. Que nous fait le temps ?

Les invités de cette première émission de 2019
Curatrice et auteure, Laurence Wagner a notamment été programmatrice du Théâtre de l’Usine à Genève : elle va programmer les trois prochaines éditions du Festival Belluard à Fribourg.

Essentiellement poète et traducteur, Stéphane Bouquet est aussi danseur, scénariste, critique de cinéma et enseignant. Il intervient régulièrement à La Manufacture, Haute école des arts de la scène à Lausanne.

_

La thématique 2019 – ACCÉLÉRATIONS

accélérer / gober une série TV à 1,5x la vitesse de défilement normal / surfer sur un torrent de mails au retour du week-end / encaisser une accélération / rêver malgré tout de l’instantanéité de la 5G / encaisser plusieurs accélérations / apprendre qu’avec une recherche Google, on met en mouvement la même quantité de puissance informatique que celle ayant permis d’envoyer Armstrong sur la Lune / penser à son prochain film avant même d’avoir terminé d’écrire l’actuel / vouloir décélérer / vouloir décélérer / vouloir décélérer / avoir à peine commencé une série de représentations d’un spectacle qu’elle est déjà terminée / tailler dans les temps de recherche / penser que nos capacités cognitives elles aussi gobent, encaissent, surfent, taillent / savoir tout sur tout et tous à chaque moment / examiner les rythmes esthétiques actuels, de la poésie, du cinéma, de la scène / se demander si l’oralité / pourquoi la production / quand le decrescendo /

Un projet de la CIE GREFFE et de l’ADC, association pour la danse contemporaine
La cie Greffe est la compagnie de la chorégraphe et interprète Cindy Van Acker, artiste associée à la programmation de l’ADC (l’association pour la danse contemporaine), lieu de créations et d’accueils de spectacles de danse à Genève.

Concept: Cindy Van Acker
Programme: Michèle Pralong, Cindy Van Acker et Anne Davier
Son: Denis Rollet
Scénographie: Victor Roy

Partager
Facebook
Email
02/11
Compilation (31)
17.04.2020
42'07"
Møves in Møvies
Cécile Tonizzo
Écouter

Cette fois, c’est le moment d’ouvrir une deuxième parenthèse, et de décrire les sentiments des personnages.
Arthur regarde sans arrêt ses pieds mais il pense à l’amour d’Odile, à ses baisers romantiques.

Tracklist :

Down by law - danse : Roberto Benigni et Nicoletta Braschi (réal: Jim Jarmush)
Bande à part - danse : Anna Karina, Claude Brasseur et Samy Frey (réal: Jean-Luc Godard)
Dirty dancing - danse : Jennifer Grey et Patrick Swayze (réal: Emile Ardolino)
All that jazz - danse : Ann Reinking et Erzsebet Foldi (réal: Bob Fosse)
Les petites marguerites - danse : Jitka Cerhová et Ivana Karbanová (réal: Vēra Chytilová)
Les hommes préfèrent les blondes - danse : Jane Russell et Marilyn Monroe (réal: Howard Hawks)
Cabaret - danse : Liza Minnelli (réal: Bob Fosse)
Metropolis - danse : Brigitte Helm (réal: Fritz Lang)
Mauvais Sang - danse : Denis Lavant (réal: Leos Carax)
Napoleon Dynamite - danse : Jon Heder (réal: Jared Hess)
Only lovers left alive - danse : Tilda Swinton (réal: Jim Jarmush)
Attenberg - danse : Ariane Labed et Evangelia Randou (réal: Athiná-Rachél Tsangári)
Twin Peaks - danse : Michael J. Anderson (réal: David Lynch - Mark Frost)
From Dusk Till Dawn - danse : Salma Hayek (réal: Robert Rodriguez)
Sailor & Lula - danse : Laura Dern et Nicolas Cage (réal: David Lynch)

Une playlist proposée par Cécile Tonizzo.

Partager
Facebook
Email
03/11
Le Film des Voix (3)
22.04.2020
72'31"
Le film des voix #3 : Branca de Neve
Liza Maignan
Écouter

Chassons du royaume d’amour mélancolie et vil chagrin.

Les images se sont enfuient.
Seules les voix sont restées.
Désormais nous les écoutons.
Bientôt nous clamerons aux coins des rues.
Les images se sont enfuient.
Fermez les yeux.

Une proposition de Liza Maignan
Le film des voix #3 : Branca de Neve, João César Monteiro, 2000

Partager
Facebook
Email
04/11
Compilation (67)
11.01.2021
93'06"
Hors-série #4 x Quizz Love
Victoire Le Bars / Baby What You Need
Écouter

Near, far, wherever you are
I believe that the heart does go on
Once more, you open the door
And you’re here in my heart
And my heart will go on and on.

C’est avec l’ensemble des collaborateurs du studio de design graphique Spassky Fischer, que nous avons pris place autour d’une grande table, en direct de *Duuu Radio à la Villette, pour le quatrième Hors-Série. Pour finir cette année 2020 sur une note amoureuse et comme prémices d’un nouveau projet, ce dernier numéro 2020 s’est terminé par un Quizz LOVE. Retrouvez les questions ci-dessous et découvrez les réponses des membres de l’équipe Spassky Fischer dans le podcast disponible sur le site de *Duuu Radio, Be in Love, Happy 2021 !

Le film d’amour qui t’as marqué ?
La musique love que t’as honte d’aimer ?
La livre à lire quand on est amoureux ?
La scène de cinéma dans laquelle tu aurais aimé jouer ?
Tu la/le ramènes ou tu la/le laisses rentrer seul.e ?

Tracklist :

Take My Breath Away - Love Theme from “Top Gun”, Berlin
A fleur de toi, Vitaa
Miracle of Love, Eurythmics
On a changé, Les Deesses
Still Loving You, Scorpions
Love is Only a Feeling, Joe Bada$$
My Heart Will Go On - Love Theme from “Titanic”, Céline Dion
Sex Appeal, Sexy Sushi
Shallow, Lady Gaga, Bradley Cooper
Lè ou lov, Jean-Michel Rotin
Last Christmas, Kids United
Slow Hand, The Pointer Sisters
She’s Like the Wind (feat. Wendy Fraser), from “Dirty Dancing” Soundtrack, Patrick Swayze, Wendy Fraser
Ballad for Space Lovers, Space
Pas facile, Ichon
Les bleus au coeur, Patrick Juvet
Daisy, Christophe, Laetitia Casta
Lui ou toi, Alizée
Sans parler, TripleGo
7 Seconds (feat. Neneh Cherry), Youssou N’Dour, Neneh Cherry
Pourvu qu’elles m’aiment, Booba
PoP! Goes My Heart, Hugh Grant
Way Back Into Love, Hugh Grant, Haley Bennett
Take My Breath Away, Berlin

Une playlist proposée par Victoire Le Bars / Baby What You Need.

Partager
Facebook
Email
05/11
Radio Bonaventure (7)
18.02.2021
56'39"
Renaud Jerez - Playlist Bonaventure
Renaud Jerez
Écouter

Le gourmand ignorait
Que ses larmes étaient toxiques
C’était de l’acide citrique
Et l’amoureux en mourait

Cycle de playlists réalisé par les artistes dans le cadre du programme de compagnonnage du Prix Fondation Pernod Ricard, Radio Bonaventure (Trafiquer les mondes), éditée par Lilou Vidal.

Radio Bonaventure est une plateforme audio proposant une expérience de convivialité et d’intimité, discursive et alternative des pratiques des artistes sous un format acoustique alliant des oeuvres sonores, des écrits réalisés pour l’oreille, des performances orales, des ambiances d’ateliers, des histoires inouïes, des rencontres en paroles et en lectures, des playlists musicales, des chambres d’échos, et de rumeurs.

Tracklist :

Tearz, Wu Tang Clan
Lacrimosa Requiem en D mineur, Wiener Singverein, Herbert von Karajan & Philharmonie de Vienne
Cathedral of Tears, Death in June
The Luxury Of Tears (From “Ashes”), Christian Death
No Tears (Electronic), Tuxedomoon
Rosy Star Tears From Heaven, Current 93
AS Acá (feat. Lalita), Amnesia Scanner
Lick My Tears, Eartheater
Ocean of Tears, Caroline Polaschek
Sîlence entre nos larmes (Un disque sourd), Dominique A
Larmes Toxiques, Stereo Total
Vendeur de Larmes, Daniel Balavoine
Des Larmes, Mylène Farmer
Drown in My Own Tears, Ray Charles
So Many Tears, 2pac

Partager
Facebook
Email
06/11
Plateaux (31)
16.04.2020
76'15"
Session Live #2 (Spécial Amour)
*Duuu, Laëtitia Striffling
Écouter

On peut retrouver la drague, le terrain vague, le sol, le plan, y a des histoires de murs aussi, de constructions mentales ou sentimentales mais aussi de planification de quartier.

Unité Radiophonique à Gennevilliers

Depuis 2016, *Duuu est basée à Gennevilliers. Elle explore le territoire à la rencontre d’habitants et de collectifs, en compagnie d’artistes invités. Dans ce cadre, elle déplace ses studios au gré des rencontres, pour enregistrer des émissions, ou émettre en direct depuis des lieux de vie de la ville (cafés, jardins publics, halls d’immeubles, cinéma…).

Une émission préparée par Laetitia Striffling
Diffusion en direct le 14 février 2017 depuis l’espace Dora à Gennevilliers

Partager
Facebook
Email
07/11
Pièce (179)
09.10.2020
62'15"
Les Ondes éphémères / LE BAL – Le Rayon Vert : Rebekka Deubner
Rebekka Deubner
Écouter

L’autre jour j’étais à Biarritz avec mes copines. Forcément déjà je pensais à toi, parce qu’on n’était pas loin de Saint-Jean-de-Luz, que la côte basque c’était un peu ta nouvelle maison de vacances, donc déjà je pensais à toi.

Présenté par Rebekka Deubner, éditrice et photographe, ce collage sonore, fil ténu tenu par des textes, des voix et des échos de multiples artistes et collaborateurs, s’écoute comme autant d’images elliptiques.

Tracklist :

  • l’Oreille nacrée, Sync Stream, Livio Mosca (le rayon vert . éditions)
  • De connivence latente et tue (extrait) Jehane Mahmoud, Pauline Hisbacq, Martine Dawson, Camille Richert
  • Vers la flamme, Piyush Wadhera
  • Oiseaux non-confinés d’un arbre de la rue des Couronnes, avril 2020
  • Près de la gare, Charlotte Sabouret – (Extrait de Encore somnolent, je déployais mes oreilles en fleur à paraitre, le rayon vert . éditions)
  • Respiration, mai 2020
  • Un père et ses fils qui regardent, Youtube
  • Suite pour Mellotron n°2 (Flower), Livio Mosca - extrait de l’Oreille nacrée, le rayon vert . éditions
  • Jehane Mahmoud et son amie Judy en conversation
  • Les hiboux du Morvan, août 2020
  • Clickers Phlegm, carte blanche à Disobedient Shinobu - août 2020
  • Medley autour de l’amour, Pauline Hisbacq (et la voix de François)
  • Carte blanche à Amosphère, août 2020
  • Maman, août 2018
  • Mount Fuji Backward II, Livio Mosca - extrait de l’Oreille nacrée, le rayon vert . éditions
  • Beurre frais, Virginie Huet - extrait de Encore somnolent, je déployais mes oreilles en fleur à paraître, le rayon vert . éditions
  • Clouds of August - Piyush Wadhera
  • Le rayon vert d’Eric Rohmer – Scène finale
  • Nagori, Ryoko Sekiguchi

Les Ondes Éphémères, un festival singulier (29-30 août 2020) en ligne et à la radio. Programmé par LE BAL autour de la jeune création et l’édition photographique et déployé en images, livres et son sur Duuu Radio et le-bal.fr.

Programmation : Emilie Lauriola
Création sonore - Jingle Les Ondes Éphémères : Matthieu Samadet

Partager
Facebook
Email
08/11
Compilation (38)
22.04.2020
35'42"
La patience d’écouter
Claire Gapenne
Écouter

Que ne suis-je la fougère,
Où, sur la fin d’un beau jour,
Se repose ma bergère,
Sous la garde de l’amour ?
Que ne suis-je le zéphyr
Qui rafraîchit ses appas,
L’air que sa bouche respire,
Na na na na na na.

Qu’il est agréable d’avoir “la patience d’écouter”, non ce qui est agréable c’est de ne pas s’en rendre compte. Ici plusieurs idées piochées : du jazz, de la musique électronique plus ou moins abstraite, et puis plusieurs degrés d’écoute, ça vous appartient maintenant, débrouillez vous avec ça.

Une sélection musicale de Claire Gapenne

Partager
Facebook
Email
09/11
À soi-même (8)
24.03.2020
06'50"
24 Mars 1921 - Henri Pierre Roche
Olivier Vadrot, Sébastien Roux
Écouter

C’est bien une action d’elle : l’imprévu, le bouleversement radical des plans. C’est peut-être bon pour notre amour.

24 Mars 1921 - Henri Pierre Roche - Carnets

À soi-même est une éphéméride littéraire, une collection de textes autobiographiques datés du jour même. Les extraits choisis s’étalent sur plus de mille ans, depuis le Journal de Izumi Shikibu (1002 -1004), jusqu’aux années 2000.

Pour constituer ce corpus, nous avons lu de très nombreux journaux, principalement entre 2008 et 2013. Ces textes ont été ensuite enregistrés en studio par des acteurs, puis montés.

Ce fut une entreprise importante de trouver et réunir ces 366 textes pour autant de jours de l’année. Le mois que les écrivains préfèrent est statistiquement le mois de mars. Aucune date ne manque évidemment, certains ayant pris soin de consigner leur vie entière dans un journal, comme ce fut le cas par exemple de Henri-Frédéric Amiel (17.000 pages au total).

Ce projet sera diffusé prochainement dans une cabine d’écoute nomade. Mais nous le partageons avec vous ici.

Une émission proposée par Sébastien Roux et Olivier Vadrot.
Voix : Agnès Pontier et Guillaume Rannou.

Partager
Facebook
Email
10/11
Pourquoi lisons-nous (2)
08.02.2018
44'00"
Lire le boudoir, les plaisirs de la langue
Christopher Alexander Kostritsky Gellert
Écouter

Entendre parler, notamment dans les livres, c’est essentiel pour la constitution de notre objet d’amour, parce que les livres nous indiquent au fond un objet, et que sans objet, on n’a pas de désir.

Pourquoi lisons-nous #2
Lire le boudoir, les plaisirs de la langue
Avec Pierre Zaoui (professeur à Paris Diderot) et Cécile Martin (comédienne)

Longtemps, la littérature érotique ou pornographique (il n’est pas très sûr que la distinction entre les deux soit pertinente : rappelons que Baudelaire, pour Les Fleurs du mal, et Flaubert, pour Madame Bovary, furent tous deux condamnés pour pornographie), notamment celle de Sade, fut jugée immorale, corruptrice, scandaleuse et confinée dans l’enfer des bibliothèques. A l’heure toutefois de l’image pornographique omniprésente, des clips et des publicités obscènes à Youporn, il est possible qu’une réévaluation s’impose. Loin de salir ou de désenchanter le désir, il devient possible de considérer la littérature sadienne comme une école du raffinement du
désir : apprendre son uchronie autant que son insistance, sa noirceur mais aussi sa légèreté comique, sa violence abyssale et ses mises en scène de carton-pâte, bref tout une école de la force mais aussi du coût de la jouissance.

Intervention de la comédienne Cécile Martin, fondatrice de la compagnie théâtrale Drôle de Rêve, qui axe son travail sur la littérature érotique. Elle a parlé de son travail et a lu de brefs textes érotiques (Jacques Prévert, Violette Leduc) pendant la séance.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec la Bibliothèque des Grands Moulins - Université Paris Diderot et la Fondation des Etats-Unis, enregistrée le 08 février 2018 à la Bibliothèque des Grands Moulins.

Mixage : Juliette Sedes
Jingle : Juliette Sebes

Partager
Facebook
Email
11/11
Conversation (2)
03.12.2012
15'04"
Love Letters
Egija Inzule
Écouter

Je jure à Monsieur le Marquis de Sade mon amant, de n’être jamais qu’à lui, de ne me jamais ni me marier ni me donner à d’autres, de lui être fidèlement attachée, tant que le sang dont je me sers pour sceller ce serment coulera dans mes veines.

“An audio punk neo jap romance”

De la correspondance récemment découverte d’Anne-Prospère De Launey au Marquis de Sade à la lettre de rupture n°141 des Liaisons Dangereuses en passant par le contrat de servitude établit entre Leopold Von Sacher-Masoch et Wanda Von Dounaïeff. Egija Inzule et Tristan Bera ont répondu à l’invitation de l’entretien par un protocole d’échange construit sur une sélection non-exhaustive de lettres d’amour dans la littérature.

Une émission proposée par Egija Inzule et Tristan Bera.

Liens externes
Partager
Facebook
Email
Dernières émissions
Gennevilliers
Une sélection d’émissions autour de la poésie
00
00
00
00