En direct
Volume
Pièce (24)
24.09.21
Écouter

[Évènement plein air / Résidence]
Vendredi 24.09.21, 20:00 - 22:30, Folie P7 La Villette
Mix the voices – DJ Nuno Bernardino et Théo Robine-Langlois

Pendant une semaine, DJ Nuno Bernardino et Théo Robine-Langlois fusionnent leurs collections de vinyles de poésie sonore et de musique de club, pour aboutir à un live de DJ Nuno Bernardino vendredi 24 septembre.

Soirée en plein air. Entrée libre, bar sur place.
En direct et en réécoute sur duuuradio.fr
Folie P7, Parc de la Villette, Paris 19e
/!\ Évènement déplacé à la Folie P7 (Parc du Triangle) à proximité du Trabendo /!\

01/10
Les 12 coups de minuit (10)
19.09.2020
31'32"
Rainier Lericolais
Sleep Disorders
Écouter

Allô, c’est Sylvie. Il est inutile que tu décroches, écoute seulement ceci : Tu as appelé Marlène trois fois cette nuit, tu l’as réveillée. À cause de ça, je ne te verrai pas pendant trois mois.

A l’occasion de l’anniversaire des dix ans de Sleep disorders, douze compilations sonores autour des désordres du sommeil ont été réalisées par douze personnalités. Certains sont artistes, d’autres sont commissaires, ils peuvent aussi être les deux et sont parfois musiciens. Leurs playlists sont diffusées une à une chaque soir à minuit du 10 au 22 septembre 2020.

1- Marion Auburtin
2- Michael Barthel
3- Ingrid Luche
4- Laura Gozlan
5- Julien Tiberi
6- Mirka Lugosi
7- Philippe Baudouin
8- Joan Ayrton
9- Guillaume Constantin
10- Rainier Lericolais
11- Thibaut de Ruyter
12- Benjamin L. Aman

Tracklist :

  • Le dromadaire, Guillaume Apollinaire
  • corsaire (immemory), Chris marker
  • A Reading From The Swiss Institute (ext), Genesis P Oridge
  • Rękopis Znaleziony W Saragossie, Krzysztof Penderecki
  • an amazing experiment in the electronic communication with the dead, no artist
  • Tönendes ABC, László Moholy-Nagy
  • Voice of Tchaikowsky & Anton Rubinstein On Edison Cylinder
  • Intersection, morton feldman
  • Jusqu’à la fin des temps (ext), Christ Marker
  • Deutsche Angst, Peter Gordon, Lawrence Weiner
  • Va Va You You, Pierre-Yves Macé, Encyclopédie de la Parole
  • Vole, petite abeille, Édouard-Léon Scott de Martinville
  • Dreams That Money Can Buy, Hans Richter
  • Les paroles dégelées, Pierre Schaeffer
  • L’oiseau des vacances (est), Jean Eustache
  • Japanoise (ext), Simon Fisher Turner
  • Primitives, Rainier Lericolais

Une émission proposée par Sleep Disorders

Partager
Facebook
Email
02/10
Radio Bonaventure (5)
05.02.2021
50'00"
Onirocritique #3 : Atelier radiophonique de rêves collectifs
Meris Angioletti, Monica Fantini
Écouter

Mais au milieu de l’antre se dresse un lit d’ébène, orné de duvets assortis à la couleur du bois et recouvert d’un voile sombre.

Radio Bonaventure, éditée par Lilou Vidal pour la Fondation Pernod Ricard.

Carte blanche de Meris Angioletti, en collaboration avec Monica Fantini
Onirocritique #3 : Atelier radiophonique de rêves collectifs

Peut-on intervenir sur la casualité des rêves communs qui pourraient nous habiter en ces temps éprouvants de distanciation généralisée, afin de les diriger et les manipuler pour en faire des rêves lucides collectifs ?
Est-il possible de s’appuyer sur le partage d’une méthodologie de sorte à faire « communier tous les psychismes dans une philosophie du repos » ?
Au début du IIIème siècle le philosophe Artémidore de Daldis entame l’écriture de son œuvre principale l’Onirocritique (« De l’interprétation des rêves »), une vaste compilation de narrations oniriques, classées avec soin, des Grecs et des Romains de l’époque. Du fumier à la flatterie, d’Apollon aux échelles, on y retrouve des images récurrentes, qui semblent traverser les esprits rêveurs, passer d’une expérience onirique à l’autre, selon un principe de vases communicants, où une communauté socialement définie et consciente cède la place à une communauté indisciplinée, aléatoire et nocturne.
En 1867, Léon d’Hervey de Saint-Denys décrivait dans son oeuvre Les rêves et les moyens de les diriger, une méthode à la fois intuitive et expérimentale pour diriger les rêves, qui s’appuie sur l’imagination active pour intervenir directement sur la création du récit du rêve (rêve lucide).
En ce jour du solstice d’hiver (lundi 21 décembre) et de la nuit la plus longue de l’année, l’objectif de cet atelier radiophonique consiste à plonger collectivement et à distance dans la rêverie et de développer un ou plusieurs rêves lucides collectifs.
Suite à cet exercice radiophonique avec Meris Angioletti, au fil du temps, les participant.e.s pourront partager avec l’artiste de manière confidentielle ou anonyme leurs rêves sur cette adresse mail : onirocritiques@gmail.com

Les rêves ainsi collectés seront la transcription d’une communauté éphémère de rêveuses et rêveurs et pourront nourrir, à travers des ateliers de lectures, des exercices partagés ou des textes anonymes, les rêves lucides et collectifs d’autres communautés à venir, selon un processus de pollinisation inconsciente.

Meris Angioletti est diplomée de l’école de Bauer de Milan et de l’Academie des Beaux-Arts de Brera à Milan et chercheuse dans le cadre de l’école doctorale APESA – Paris I. En ancrant son parcours sur l’histoire de l’art et du cinéma, en particulier aux premières formes d’abstraction, aussi bien que sur les sciences cognitives, la psychologie ou l’ésotérisme, les œuvres de Meris Angioletti interrogent les mécanismes de la perception, de la mémoire et de la psyché. Parmi ses expositions récentes: 2019, La vérité n’est pas la vérité, MABA, Nogent-sur-Marne, Couteau sans lame et dépourvu de manche et Le jour des esprits est notre nuit, CRAC Alsace, Altkirch ; 2018, Forme- Pensiero, Galleria Ottozoo, Milan (solo), 2018, Lunaria Annua, Galerie Luis Adelantado, Valencia (solo), 2017, L’anneau et le livre, YGREC, Paris (solo), 2016, Le grand jeu, FRAC Champagne Ardenne (solo).

Monica Fantini est initiatrice et coordinatrice de la plateforme participative www.ecouterlemonde.net, Monica Fantini propose chaque semaine sur Radio France Internationale, l’émission “Ecouter le monde”, invitation douce à explorer l’altérité. Depuis une vingtaine d’années, cette auteure sonore et radiophonique, qui a longtemps travaillé à France Culture, France Inter, la Philharmonie de Paris ou encore avec le collectif l’atelier du Bruit … met le son du quotidien au cœur de sa création. D’abord co-auteure de la ville sonore en ligne Ecouter Paris, elle a poursuivi ses pérégrinations au-delà des frontières. Au travers de réalisations souvent collectives, elle fait appel à des poètes, reporters, anthropologues, ingénieurs du son, ainsi qu’à des habitants dans le cadre d’ateliers. Des archives oubliées trouvent aussi refuge dans ses pièces, échos à la beauté d’œuvres du patrimoine sonore mondial.

Radio Bonaventure est une plateforme éditoriale audio imaginée par la commissaire invitée Lilou Vidal dans le cadre du compagnonnage du Prix Fondation Pernod Ricard 20-21. Radio Bonaventure propose une expérience d’intimité, discursive et alternative des pratiques des artistes sous un format acoustique alliant des oeuvres sonores, des écrits réalisés pour l’oreille, des performances orales, des ambiances d’ateliers, des histoires inouïes, des rencontres en paroles et en lectures, des playlists musicales, des chambres d’échos, et de rumeurs. Radio Bonaventure explore autant le spectre radiophonique et les grésillements électromagnétiques des ondes hertziennes que la communicabilité du langage et des esprits, des bruits et des silences. Espace d’hybridité, de franchissement et de connexion, Radio Bonaventure trafique librement les trajectoires acoustiques et la circulation des voix à des fins expérimentales et poétiques.

Avec les rêves et les voix de : Alexis, Aziliz, Gabriel, Karolina, Kristina, Marianne, Marie, Maty, Meris, Monica, Paolo, Philippe, Sixtine, Xavier, Zélie.

Et les sons de :

  • Bruxelles, Belgique : Deux sifflets pour un bouchon, Virgile Loiseau
  • Pont de l’Alma, Paris, France : Les barges, Olivier Lasson
  • Goudargues, Gard, France : Nager nu.e, un soir d’été, Noémie Fargier
  • Andavadoaka, Madagascar : Plage, vagues et toucan, François Porcheron
  • Venise, Italie : Anthropogenic underwater noise, Arianna-Niero
  • Madagascar : Lémuriens, RFI
  • Eaubonne, île de France : grenouilles de la nuit, Laurence Allanic
  • Paris, France : marché des Halles en 1952, Michel Créïs
  • Paris, France : Vitrines de Noël des grands magasins du boulevard Haussmann en 1953, Michel Créïs
  • Venise, Italie : Conservatoire de musique, Michel Créïs
  • Venise, Italie: la sirène, Monica Fantini
  • Topolò, Italie : chanson du soir, Monica Fantini
  • Venise, Italie : clapotis, Michel Créis
  • Caxias do Sol, quartier Petropolis, Brésil : les enfants, Monica Fantini
  • Bento Gonçalves, Brésil : train à vapeur, Monica Fantini

Tous les enregistrements sonores entendus proviennent de « La carte des sons », participative et en libre accès (sous licence Créative Commons by NC) du site www.ecouterlemonde.net et/ou des contributeurs de l’émission RFI Écouter le monde.

Une émission réalisée en direct depuis le studio *Duuu / Villette le 21 décembre 2020, 22:00.
Réalisation : Aline Gorisse

Partager
Facebook
Email
03/10
Conversation (106)
28.01.2019
115'06"
Vidéo Talk #1 : Colin Snapp
Laetitia Chauvin, Marie-Laure Lapeyrère
Écouter

On a eu envie de montrer des films à notre communauté, à nos voisins, renouer avec le vidéo-club, montrer et débattre.

VIDEO TALK est un cycle de projections et de discussions conçu par Laetitia Chauvin et Marie-Laure Lapeyrère, au rythme d’une séance par mois programmée dans la salle Star Trek de Mains d’Œuvres. Alternant projection des films et discussions, chaque rencontre de VIDEO TALK menée en présence de l’artiste, se donne pour objectif de traverser l’oeuvre en profondeur et plus largement de questionner les pratiques actuelles de la vidéo dans l’art contemporain.

Séance #1 consacrée à Colin Snapp

L’artiste américain Colin Snapp travaille comme le ferait un chercheur, dans la durée et avec une attention précise aux faits observés, confrontant notamment l’évolution des interrelations entre les voyages, les déplacements et la perception. Ses œuvres constituent le résultat d’observations quasi anthropologiques des modalités et expériences du regard contemporain ― raison pour laquelle il choisit de se concentrer sur la banalité de l’expérience moderne du voyage et notamment sur les formes encadrées/guidées de voyage dans des natures souvent grandioses, pour isoler et étudier les particularités des gestes et des manières modernes d’observation. Usant des nouvelles technologies davantage comme des ressources que des outils, l’artiste s’attache à une reconstitution de la vision moderne dans sa complexité.

Colin Snapp
Né en 1982 à Lopez Island aux Etats-Unis, Colin Snapp vit aujourd’hui à Los Angeles. Il est représenté par la Galerie Allen à Paris et ses oeuvres ont fait l’objet de nombreuses présentations en France et à l’étranger (Whitney Museum, PS1 MoMA et Skylight Projects à New York, Unosunove Galleria à Rome, Das Odeon à Vienne, Art-o-Rama à Marseille, Fiac hors-les-murs à Paris, etc).

Une émission proposée par Laetitia Chauvin et Marie-Laure Lapeyrère, enregistrée le dimanche 7 octobre 2018 à Mains d’Œuvres.

Liens externes
Partager
Facebook
Email
04/10
Compilation (60)
09.10.2020
42'56"
Les Ondes éphémères / LE BAL - Collapsing Market : Mixtape
Cyrus Goberville & Louis Vial (Eszaid)
Écouter

Paralelo-lelo-gram
Paralelo-lelo-lelo-lelogram
Spiralelo-lelo-gram
Spiralelo-lelo-lelo-lelogram
Quadrehedral
Tetrahedral
Mono-cyclo-cyber-cilia

45 minutes d’expérimentations sonores par le label parisien Collapsing Market, fondé par les musiciens Cyrus Goberville & Louis Vial (Eszaid). Depuis 2014, ils publient vinyles et cassettes de Ron Morelli, Morteza Hannaneh, Eszaid et Hanne Lippard.

Tracklist :

The Best Thing, Ivor Cutler & Phyllis King
Clin d’Oeuvre, Vincent Le Masne & Bertrand Porquet
Coundtdown To Revolution, The New Creation
Cell Click 2.1, Radboud Mens
New Empires, Old Vampires, Hanne Lippard
Bois Blanc; Shabason / Gunning
Triptycrirythme, François Dufrêne
Snowsong, The Harlemans
Improvisation 7, Derek Bailey
Suckdog (Version), Suckdog
Parallelograms, Linda Perhacs
Telepathy, Officer
On Suicid, 3 Straw Men
Live on French TV (1971), Don Cherry
Hills, Klein
Futurm, Hanne Lippard
Public Access Poetry 6/16/1977, Eileen Myles
こんな風に過ぎて行くのなら, Maki Asawaka
Peacock Eyes, Susan Cogan
Harbors Part 3, Ellen Fullman
No Puedo Negar, Raul Matrero

Les Ondes Éphémères, un festival singulier (29-30 août 2020) en ligne et à la radio. Programmé par LE BAL autour de la jeune création et l’édition photographique et déployé en images, livres et son sur Duuu Radio et le-bal.fr.

Programmation : Emilie Lauriola
Création sonore - Jingle Les Ondes Éphémères : Matthieu Samadet

Partager
Facebook
Email
05/10
Conversation (4)
01.04.2013
177'37"
Écouter

Dieu sait que dans une école d’art il y a des choses à transporter donc euh voilà, faut au moins, euh au moins ça.

En janvier 2013 le personnel et les étudiants de l’école des Beaux-arts de Rouen apprennent, par une fuite dans la presse locale, que le maire a décidé de déplacer l’école de son site en centre ville vers un collège de la périphérie. Depuis cette annonce, l’école s’est déclarée en grève, et enseignants et élèves multiplient les actions de protestation. Une pétition circule, des vidéos, des articles de blogs … Le 12 février, Simon Nicaise et Simon Ripoll-Hurier arrivent à Rouen avec quelques micros. En deux jours, ils essayent de rencontrer un maximum de personnes connectées à cette situation. En fin d’après midi, le deuxième jour, ils ont donné rendez-vous à quelques personnes dans l’appartement de l’artiste Morgane Fourey, qu’elle a mis à disposition pour l’occasion. L’idée est de faire écouter des extraits des paroles récoltées, et d’engager une conversation.

#1 Conversation 1ère partie (57’36)
#2 Conversation 2ème partie (83’48)
#3 Entretiens (28’44)

Autour de la table : Emmanuel Delabranche, Leila Gadhi-Larcheveque, Guy Lemonnier et Philippe Ripoll.

Avec par ordre d’apparition : Nicolas Leborgne, Philippe Darasse, Véronique Simon-Loudette, Diems et Chris, Bénie Koumkou, Aurèle Orion, Mickaël Halley, Loona Houdebine, Mieszko Bavencoffe, Bruno Berteuil, Daniel Duchoze, Stéphane Carrayrou, Etienne et Marie-Andrée Malleville, Pascal Vincent, Philippe Huret.

Une émission réalisée par Simon Nicaise et Simon Ripoll-Hurier. Avec la voix de Loraine Baud.

Partager
Facebook
Email
06/10
Conversation (35)
08.02.2016
34'28"
Nicolas Moulin
Simon Ripoll-Hurier
Écouter

Là c’est une salle de réunion en Corée du Nord, que j’ai mis dans un cadre.

Nous sommes avec Nicolas Moulin à la Villa du Parc à Annemasse pour une visite de son exposition “Azurasein”.

La visite est entrecoupée d’extraits d’une pièce sonore présentée dans l’exposition, et se conclut par un extrait du concert que Pharoah Chromium a donné pour le vernissage le 16 janvier 2016.

Une émission préparée par Simon Ripoll-Hurier.

Liens externes
Partager
Facebook
Email
07/10
Conversation (125)
23.04.2020
58'52"
Monobloc #6 – La Déviation, L’Estaque : Rencontre avec le collectif Copie Carbone
MONOBLOC
Écouter

Il y a eu forcément une réaction de vie, un sursaut de vie, qui a mené à beaucoup de créations sonores, beaucoup d’images, et beaucoup de rencontres aussi.

Luttes à la plaine, rencontre avec le collectif Copie Carbone : Pour son édition marseillaise, MONOBLOC a prêté ses micros au collectif Copie Carbone, né en 2018 à Marseille pendant la lutte pour le quartier de La Plaine.

Une émission proposée par Radio MONOBLOC.
MONOBLOC est un collectif de radio à géographie variable créé en mars 2017 dans un village du contrefort des Cévennes, et qui s’est beaucoup déplacé depuis : en Normandie, dans une librairie en sous-sol, sur l’île de Groix et celle de Lesbos, dans une ancienne carrière de ciment, sur une dalle du treizième arrondissement, à Dakar.
MONOBLOC diffuse des créations radiophoniques, des entretiens, des reportages, des lectures, des fictions, de la musique, et puis des sons, et puis des bruits.

Liens externes
Partager
Facebook
Email
08/10
ForTune (2)
01.04.2019
200'48"
ForTune aux étudiant.e.s
Estelle Nabeyrat, Eva Barto
Écouter

On voudrait que cette commission passe du consultatif au décisionnaire.

ForTune est une émission radio proposée par Eva Barto et Estelle Nabeyrat qui s’intéresse au monde de l’art en tant que monde du travail.

A raison d’un rendez-vous tous les deux mois et selon une liste de sujets, il accorde la parole à des invité.e.s venu.e.s parler et débattre des conditions de travail des (futur.e.s) travailleuses et travailleurs de l’art. L’émission entend aborder ouvertement un ensemble de problématiques liées à un milieu professionnel riche et complexe quoique peu fédéré puisque multiple, notamment en terme de statuts et de droits.

C’est un espace permettant à la fois de dresser un état des lieux des conditions de travail actuelles tout autant qu’un espace de partage des initiatives qui entendent informer et aider ces mêmes (futur.e.s) professionnell.e.s.

ForTune aux étudiant.e.s

Ce second rendez-vous est consacré aux différentes mobilisations et revendications qui animent actuellement les étudiant.e.s en art.

Après une introduction menée par Eva Barto sur les avancées et reculs en rapport avec les droits des artistes et auteur.e.s, des étudiant.e.s prennent la parole au sujet : de la hausse des droits d’inscriptions pour les étudiant.e.s extra-europén.ne.s, de la gouvernance au sein des établissements d’enseignements, du changements de statut des enseignants et des disparités entre écoles nationales et territoriales, des groupes et collectifs internes aux écoles qui s’organisent contre les inégalités et les abus, de la mise en place de relais à la parole, de la charte équité et de sa mise en place…

Avec Carla Adra, Nina André, Alexandre Ansel, Ethan Assouline, Capucine Duffour, Arthur Faraldi, Grégory Jérome, Jade Jouvin, Fanny Lallart, Lucille Léger, Elise Moreto, Vinciane Mandrin, Nabil Qerjij, Madeleine Sarais

(Université Paris 8-UFR arts, philosophie, esthétique; ENSAPC Cergy, ENSA Dijon, ENSA Limoges, ENSBA Lyon, ENSA Villa Arson)

Des étudiant.e.s en cinéma de Paris 8 mobilisé.e.s contre la hausse des frais d’inscriptions hors UE, la vidéo est visible ici

Arthur Faraldi nous parle de la mobilisation générale à Paris 8 et des actions menées par La régie et par le Carré rouge, du soutien du corps enseignant et des retours sur l’administration de l’université.
43’00

  • Page facebook La Régie

  • Nabil Querjij nous parle de la mobilisation des étudiants touchés par la hausse des frais et de l’impact sur leurs vies. De l’organisation au sein de Paris 8 cinéma pour produire cette vidéo (devenue virale).
    57’35

  • Les écoles supérieures d’art se divisent (Le Journal des Arts - n°471 - 20 janvier 2017)

  • Mathilde Dantec et Jean-Serge Sahll lisent un dialogue rédigé depuis l’Ecole Nationale Supérieure d’art de Dijon résumant les actuelles mobilisations.
    1.06’40

  • Extrait de Capucine Duffour et Jade Jouvin (ENSA Dijon)

Génèse
Changement de statut des enseignants et blocage des notations, mobilisation étudiante et actions diverses, mobilisation contre la hausse des frais qui touche aussi les écoles d’art.

1.15’08

  • Ethan Assouline (avec la collaboration de Fanny Chaillard et Lucille Leger) :
    Mobilisation des étudiant.e.s autour du processus de recrutement de la nouvelle direction et de la gouvernance à l’Ecole d’art de Cergy.
    1.21’00

Page facebook de Ecole à défendre
Groupe Afnor

#pause musicale

  • Carla Adra du post-diplôme de Lyon nous parle de ses initiatives sur la collectivité Ecole démarrées à l’Esad Reims avec un atelier performance/écriture et poursuivi à Lyon afin de contrer quelques problèmes liés à l’institution.
    1.38’00

  • Vinciane Mandrin et Nina André participent aux réunions organisées par Carla à travers leur collectif Cybersistas dont elles nous décrivent les activités.
    1.4’00

Extrait de la performance Postures par Vinciane et Nina
1.51’58

  • Page facebook des Cybersistas

  • Maison de l’Ecologie à Lyon

  • Labo NRV

  • Alexandre Ansel étudiant à la Villa Arson nous parle de son expérience au sein du groupe de travail de rédaction de la charte équité après la lecture d’une lettre rédigée collectivement. Il évoque le contexte de la Villa en rapport à ce travail, ses motivations personnelles, le cas concret du travail de rédaction et les retours de la nouvelle direction.
    2.07’00

  • Bell Hooks

  • La pédagogie de Paulo Freire

  • Charte éthique de la Villa Arson

  • Diffusion de l’extrait concocté par Elise Moreto et Madeleine Sarais de l’ENSA Limoges.

Revendications et actions conjointes à d’autres écoles. 2.22”41

Une émission proposée par Eva Barto et Estelle Nabeyrat enregistrée le 9 mars 2019 au studio *Duuu / Folie N4, Parc de la Villette.

Remerciements : l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Lyon, Olga Rozenblum, Gallien Dejean, Sarah Tritz, Marie Preston, Jennifer Verraes, François Piron, Vanessa Desclaux, Gérald Petit.

Partager
Facebook
Email
09/10
Exposition contée (3)
27.11.2017
58'12"
Exposition contée #3 : Festival de l’inattention
Sophie Lapalu
Écouter
  • Pour le Festival de l’innatention nous avons donc proposé la performance suivante, que nous avons titré :
  • 06
  • 51
  • 35
  • 29
    1. Qui est donc une ligne téléphonique que nous avons ouverte spécifiquement.

Ces expositions sont constituées de récits d’œuvres qui s’incarnent rarement dans un objet ; si celui-ci existe, il ne représente que la partie émergée de l’iceberg. Le récit au contraire permet de deviner la profondeur de l’œuvre, d’appréhender son étendue processuelle.

Ici, il s’agit des récits récoltés, de pièces sonores et de poèmes en lien avec le Festival de l’inattention. Ce festival qui s’est déroulé en juin 2016 à Glassbox explorait les différentes polarités de l’attention et de l’inattention en investissant l’espace public au travers d’oeuvres furtives.

  • 00’ : Duel au soleil, Etienne Daho
  • 01’ : 06 51 35 29 65, Céline Ahond et Jeanne Moynot (2016)
  • 22’ : L’envol du Phoenix, Capucine Vever (2016)
  • 27’ : La ville est triste, Artl
  • 27’30 : Angeline Ostinelli (2016)
  • 33’ : Mouvements de foule, Kevin Desbouis (2017)
  • 44’30 : Don’t let the the Sun Go Down on your Grievences, Daniel Johnson
  • 47’ : Paul Maheke (2016)
  • 48’ : Ann Guillaume (2016)
  • 55’ : O Sun !, Jonathan Richman

Une émission proposée par Sophie Lapalu

Partager
Facebook
Email
10/10
Anti-Barnum (4)
19.05.2021
31'06"
Anti-Barnum #4 : Paysages
Acédie58
Écouter

Je suis arrivé sur mars, il n’y a plus rien pour retenir le vent.
Je suis seul avec le soleil et pourtant ses rayons sont froids.
Peut-être que le soleil est triste.

Ici le vent, Juliette Buffard
interdit nuit et jour, Clémence Rousseau
Le Serpent né, Alice Baude
et rouge, Clémence Rousseau
Plan local d’urbanisme, uneima
Une tempête dans un verre d’eau, Eli Cunegatti
et jaune, Clémence Rousseau
Exhibition : paysage, David Pons
Le printemps était automne hier, Kid Cubi

Avec et contre Barnum, après lui. Avec et contre le cirque, avec et contre le grand spectacle, avec et contre le freak-show, Anti-Barnum est un laboratoire, un carnaval, un lieu radiophonique protéiforme, un espace de recherche et de convivialité ; le petit théâtre d’Acédie58 .

Dans chaque numéro de cette émission proposée par le collectif Acédie58, une variété d’artistes, d’étudiant·e·s et d’anonymes de tout horizon sont invité·e·s à s’approprier un thème en créant une pièce sonore par leurs propres moyens et dans la liberté la plus large possible.

Une émission proposée par Acédie58.

Liens externes
Partager
Facebook
Email
Dernières émissions
Gennevilliers
Radio Bonaventure
00
00
00
00