En direct
Volume
Concert
29.07.21
Écouter

Ce soir en direct du parvis du studio *Duuu à la Villette, un concert du groupe TNHCH.

TNHCH est un groupe d’artistes plasticiens formé par Corentin Canesson, Arthur Beuvier, Damien Le Dévédec, Tim Karbon et Maëla Bescond. Ils sortent en novembre 2020 ULTRA, à l’issue d’une résidence au centre d’art Lizières fondé par l’artiste pluri-disciplinaire Ramuntcho Matta, autour des textes du poète et critique d’art Rene Ricard. Un vinyle dont les pochettes ont été réalisées par 30 plasticien.ne.s dont : Clémentin Adou, Hélène Baril, Eva Barto, Jean Bourdet, Hugo Capron, Antoine Carbonne, Jean-Damien Charmoille, Mathis Collins, Joël Degbo, Hilary Galbreaith, Muriel Giroux, Charlotte Houette, Hélène Janicot, Ana Jotta,Petr Kirusha, François Lancien Guilberteau, Bérénice Lefebvre, Renée Lévi, Ramuntcho Matta, Jean-François Maurige, Julien Monnerie, Ryu Nishiyama, Marianne Pradier, Juliette Roche, K. Sato, Lise Stoufflet, Benjamin Swaim, David Tramut, Virginie Vallée, Xiao Wang.

Un concert proposé par le groupe TNHCH.

01/11

Une fois qu’il a bien rangé les choses, qu’il a activé son corps à faire ce travail domestique, d’un certain point de vue, il va passer une couche de plâtre. Et puis, il va fermer la porte et s’en aller. Voilà.

Absalon Absalon
Elisabeth Lebovici parle avec Guillaume Désanges et François Piron.

Alors qu’ouvre le 25 juin au Capc de Bordeaux une vaste exposition consacrée à l’artiste Absalon (1964-1993), ses organisateurs Guillaume Désanges et François Piron demandent à Elisabeth Lebovici pourquoi son livre Ce que le sida m’a fait a nourri leur interprétation, aujourd’hui, de l’œuvre de cet artiste à la carrière météorique, toute entière orientée vers la construction d’habitats minimum, à la fois contraignants et libérateurs.

Une émission enregistrée dans le studio *Duuu / la Villette.

Extrait diffusé : Interview d’Absalon 1993
Réalisée à l’initiative du service éducatif et culturel du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris à l’occasion de l’exposition Cellules sur une idée de Catherine Francblin et Pierre Leguillon. Entretien mené par Catherine Francblin
Caméra et montage : Joël Bartoloméo. Vidéo 15’41
Courtesy Marie-Ange Guilleminot . Copyright Estate Absalon

Partager
Facebook
Email
02/11
Dit voir (11)
07.06.2021
05'15"
Dit voir #11 : Agnès Geoffray
Sally Bonn
Écouter

Ce sein parfaitement rond, sphérique, qui se dévoile à côté du Christ assis, où l’on perçoit à peine le mamelon et qui, paradoxalement, paraît totalement détaché de l’autre sein, comme si les deux étaient dissociés.

Dit voir est un programme court qui donne la parole à ceux qui aiment les œuvres et les font voir par leurs mots.
Un programme proposé par Sally Bonn pour *Duuu

Sally Bonn est maître de conférences en Esthétique à l’Université de Picardie, critique d’art et commissaire d’exposition. Elle dirige la collection d’écrits d’artistes Les Indiscipliné.e.s aux éditions Macula. Son dernier ouvrage paru : Benoît Maire, Un cheval, des silex, 2020.

Liens externes
Partager
Facebook
Email
03/11
Lire (94)
17.03.2021
01'30"
Small Gualicho #3 : Myriam Suchet
CAC Brétigny
Écouter

Il faut donc abandonner cette image d’un corps intérieur séparé de l’extérieur comme un mur d’épiderme.

Myriam Suchet / Small Gualicho / Extrait de Yoko Hayasuke, « Journal d’une cellule radioactive », traduit du japonais dans Fukushima & ses invisibles. Cahiers d’enquêtes politiques (2018)

Small Gualichos (mot Tehuelche pour sortilèges) est une série de petits sorts auditifs offerte par les collaboratrices de «Bestiario de Lengüitas» de Mercedes Azpilicueta. A la fois partitions de pensées, exercices de voix et poèmes sonores, ce sont des moments de soin à écouter ou activer dans l’espace-temps de votre choix.

Par Mercedes Azpilicueta,Virginie Bobin, Hélène Harder, Emmanuelle Lafon, Lucile Sauzet, Pauline Simon et Myriam Suchet.

Une émission enregistrée en direct du studio *Duuu le 6 mars 2021

Réalisation : Léo Roche

Liens externes
Partager
Facebook
Email
04/11
Radio Bonaventure (8)
26.02.2021
10'31"
Minia Biabiany - L’ombre de l’anse #1
Minia Biabiany
Écouter

Elle creuse doucement les jambes du volcan qui s’offre à elle.

L’ombre de l’anse #1, 2021
Texte et voix de Minia Biabiany, arrangement sonore de Rokia Bamba.

L’ombre de l’anse est un conte écrit et formulé par Minia Biabiany sur un arrangement acoustique de Rokia Bamba, artiviste sonore, spécialement conçu dans le cadre de Radio Bonaventure. Dans une démarche poétique, Minia Biabiany convoque les esprits de la nature et de l’archipel, pour révéler des questionnements identitaires et écologiques en lien avec l’histoire du colonialisme de la Guadeloupe et des Caraïbes. L’ombre de l’anse nous immerge dans une expérience perceptive sonore et vocale, empruntant au procédé narratif du conte ses vertus métaphoriques et réparatrices. Réactivant des récits enfouis et oubliés, sous la pression d’une politique hégémonique, L’ombre de l’anse sonde l’histoire et ses géographies pour l’articuler au présent. Une synergie de récits organiques, portés par les vents, écrits dans l’ombre des traces laissées par la mer, véhiculés par la voix des fleurs suspendues de bananiers ou par l’écho du souffle de ralliement des conques de Lambi, nous entraine dans une poétique émancipatrice. Elle révèle un entrelac de narrations opaques, fruits de relations invisibles affectant les corps et les territoires. L’ombre de l’anse est un triptyque acoustique, explorant à partir du même texte, le pouvoir incantatoire de l’oralité selon des prononciations et des sonorités renouvelées.


Minia Biabiany est née en Guadeloupe en 1988. Elle vit et travaille à Mexico (Mexique) et à Saint-Claude (Guadeloupe).
Minia Biabiany est artiste plasticienne et chercheuse libre en pédagogie. La relation au lieu et au récit traverse son questionnement dans des vidéos et des installations sensibles utilisant une poétique des formes faite de liens entre objets, végétaux, représentations symboliques détournées et mouvements de corps. Elle s’intéresse au tissage et au tressage comme modèle pour repenser les structures de la narration, du langage et du colonialisme présent et passé. Minia Biabiany mène ses recherches en lien avec la pédagogie en Caraïbe avec Doukou, plateforme d’expérimentation pédagogique et artistique abordant des concepts d’auteurs caribéens par le corps et le ressenti.

Rokia Bamba est DJ, exploratrice sonore et artiviste basée à Bruxelles.
Rokia Bamba œuvre dans un circuit de cercles militants -Afropunk, La Colonie, Massimadi - pour intervenir et assurer la programmation complète des DJ ainsi que le festival New Afro- Ke-Pon’ dont elle sera la commissaire de la première édition belge en 2022. Son style unique et audacieux, mêle a-cappella, groove, punk et bien d’autres genres, développés au fil des années depuis qu’elle a co-fondé Full Mix à Radio Campus, l’une des premières émissions de radio HipHop, R&B et Funk (1992). Elle est réalisatrice de radio depuis l’âge de 12 ans, puis présentatrice de l’émission “Sous l’Arbre à Palabres” de Radio Campus de la diaspora africaine de Bruxelles (1989). Elle puise son inspiration dans les archives sonores et plonge les visiteur·euse·s / spectat·eur·ice·s dans une expérience sensorielle inattendue. Rokia Bamba travaille également comme compositrice de pièces sonores artistiques.

Radio Bonaventure est une plateforme éditoriale audio imaginée par la commissaire invitée Lilou Vidal dans le cadre du compagnonnage du Prix Fondation Pernod Ricard 20-21. Radio Bonaventure propose une expérience d’intimité, discursive et alternative des pratiques des artistes sous un format acoustique alliant des oeuvres sonores, des écrits réalisés pour l’oreille, des performances orales, des ambiances d’ateliers, des histoires inouïes, des rencontres en paroles et en lectures, des playlists musicales, des chambres d’échos, et de rumeurs. Radio Bonaventure explore autant le spectre radiophonique et les grésillements électromagnétiques des ondes hertziennes que la communicabilité du langage et des esprits, des bruits et des silences. Espace d’hybridité, de franchissement et de connexion, Radio Bonaventure trafique librement les trajectoires acoustiques et la circulation des voix à des fins expérimentales et poétiques.

Une émission proposée par Lilou Vidal et la Fondation Pernod Ricard.
Jingle : Léo Roche / *Duuu

Partager
Facebook
Email
05/11
À soi-même (16)
01.04.2020
03'34"
01 Avril 1922 - Mireille Havet
Olivier Vadrot, Sébastien Roux
Écouter

Le vent gonfle mon manteau entr’ouvert et sur mes seins je sens cette fraicheur qui vient de la mer. Le vent dresse mes cheveux et balaye sur ma nuque trop de doigts féminins crispés et caressant comme un filet. Vivre. Ah, vivre.

01 Avril 1922 - Mireille Havet

À soi-même est une éphéméride littéraire, une collection de textes autobiographiques datés du jour même. Les extraits choisis s’étalent sur plus de mille ans, depuis le Journal de Izumi Shikibu (1002 -1004), jusqu’aux années 2000.

Pour constituer ce corpus, nous avons lu de très nombreux journaux, principalement entre 2008 et 2013. Ces textes ont été ensuite enregistrés en studio par des acteurs, puis montés.

Ce fut une entreprise importante de trouver et réunir ces 366 textes pour autant de jours de l’année. Le mois que les écrivains préfèrent est statistiquement le mois de mars. Aucune date ne manque évidemment, certains ayant pris soin de consigner leur vie entière dans un journal, comme ce fut le cas par exemple de Henri-Frédéric Amiel (17.000 pages au total).

Ce projet sera diffusé prochainement dans une cabine d’écoute nomade. Mais nous le partageons avec vous ici.

Une émission proposée par Sébastien Roux et Olivier Vadrot.
Voix : Agnès Pontier et Guillaume Rannou.

Partager
Facebook
Email
06/11
Dit voir (3)
12.04.2021
06'00"
Dit voir #3 : Gaëlle Obiégly
Sally Bonn
Écouter

On dirait que l’image se déploie à partir de ce trou qu’est la bouche.

À l’heure où les musées et les œuvres nous manquent, Dis voir est un programme court qui donne la parole à ceux qui aiment les œuvres et les font voir par leurs mots.
Un programme proposé par Sally Bonn pour *Duuu.

Sally Bonn est maître de conférences en Esthétique à l’Université de Picardie, critique d’art et commissaire d’exposition. Elle dirige la collection d’écrits d’artistes Les Indiscipliné.e.s aux éditions Macula. Son dernier ouvrage paru : Benoît Maire, Un cheval, des silex, 2020.

Liens externes
Partager
Facebook
Email
07/11
Conversation (132)
11.06.2020
57'03"
LL DROPS : Épisode 3 - Atomisation de Lee - avec Kevin Desbouis
Elsa Vettier
Écouter

Une petite boîte avec des poils, des ongles et des cheveux. Elle avait rajouté une pièce, qui était cette espèce de boîte remplie de fragments de son corps.

LL DROPS : Épisode 3
Atomisation de Lee - avec Kevin Desbouis
par Elsa Vettier

En avril 1970, l’artiste américaine Lee Lozano rédige dans un de ses carnets un texte qu’elle nomme « Dropout Piece ». Faisant suite à sa « grève générale », qui, débutée en 1969, annonçait son retrait progressif du milieu de l’art, elle envisage dans ce « Dropout » d’abandonner toute ambition et travail artistiques. En effet, quelques temps après, elle disparaîtra de la scène new-yorkaise minimaliste et conceptuelle avant de déménager à Dallas où elle mourra en 1999. En trois entretiens avec des artistes et auteur·rice·s qui se sont intéressé·e·s à Lee Lozano, l’émission propose d’envisager le paysage politique, social et artistique qui borde ce geste de renoncement et les perspectives qu’il ouvre aujourd’hui sur les frontières de l’art et de la vie, les régimes de visibilité et les compromissions qui organisent le milieu artistique. Alors que nous faisons pour la plupart l’expérience intime et politique du confinement et des effets de la distanciation sociale sur nos rapports aux autres, à notre milieu professionnel et mondain, il s’agit d’envisager comment cette décision éclot dans une poésie chaotique et cosmique, où la profonde négativité côtoie toujours de près la parodie.

Une émission proposée par Elsa Vettier.
Montage / mixage : Martin Fauret

Partager
Facebook
Email
08/11
Lire (81)
24.04.2020
48'55"
PORNOTOPIA by How To SupPRESS University Writing
Émilie Notéris
Écouter

Elle continue à sentir ses doigts avec sa main gauche, et met de l’ordre dans ses cheveux avec l’autre.

How To SupPRESS University Writing (Comment supprimer l’écriture universitaire) est un atelier d’écriture féministe et queer conduit depuis novembre 2018 par la travailleuse du texte Émilie Notéris. L’intitulé rend hommage à l’écrivaine de science-fiction Joanna Russ et à son ouvrage How To Suppress Women’s Writing (Comment supprimer l’écriture des femmes).

Vous allez entendre des lectures érotico-pornographiques de Louise Aleksiejew, Fabienne Bideaud, Estelle Bénazet, Jagna Ciuchta, Stéphanie Garzanti, Anaïs Lepage, Émilie Notéris et Nathanaëlle Puaud.

1 - NON NON by Louise Aleksiejew
2 - ENCHANTÉES by Estelle Bénazet
3 – ŒUIL POUR ŒUIL by Fabienne Bideaud
4 - PORN : COMPRESSED by Jagna Ciuchta
5 - TROUBLES CLIMATÉRIQUES 2 by Stéphanie Garzanti
6 – DRYOPTERIS ANIMIS by Anaïs Lepage
7 – COMBIEN DE CORPS by Émilie Notéris
8 - BIEN ROULÉE by Nathanaëlle Puaud

Une émission proposée Émilie Notéris, et montée par Léo Roche.

Partager
Facebook
Email
09/11
Pièce (57)
25.09.2017
31'56"
Ouvrir avec son corps un espace pour le mot
Axelle Stiefel
Écouter

Mes yeux se ferment dans le rouge. Un petit coup de talon pour garder la tête à la surface.

Axelle Stiefel est une artiste Suisse née en 1988. Son travail est cinématique et performatif.
Ancienne résidente du Wiels Centre d’art Contemporain de Bruxelles en 2013, elle présenta dernièrement sa première exposition personnelle à Forde, Genève.

L’émission de radio enregistrée pour l’occasion correspond à la dernière intervention de l’artiste dans le cadre de l’Atelier Recherche Création « Lire dans les Choses » conçu pour les étudiants de l’Ensapc Cergy.

Le script est disponible ici.

Florilège vol.1, Sangama Une proposition de Raffaella della Olga, Jérôme Dupeyrat, Camila Oliveira Fairclough et Angeline Ostinelli

“Florilège” est une publication vivante prenant la forme d’une programmation de lectures, performances, projections, propositions dont les formes et les formats ouverts ont en commun d’actualiser, de partager et de transmettre des textes et des publications auprès d’une communauté éphémère. La première édition de “Florilège” a eu lieu à Paris du 27 au 30 avril 2017.

Ouvrir avec son corps un espace pour le mot, lecture amplifiée, une émission proposée par Axelle Stiefel, enregistrée le 27 avril 2017.

Liens externes
Partager
Facebook
Email
10/11
Risquer l’inconnu (Portraits)
*Duuu
Écouter

Elle est nue sur son canapé, elle se brosse les cheveux. Et en fait on est sensés voir ce que voit une sorte de voyeur qui se promène dans un immeuble.

* ‘Postiche & Confusion’ : une discussion entre Fabienne Radi et Nina Childress sur une proposition de Alice Malinge
* Cyril Makhoul et Lou Maria Le Brusq pour le collectif SILO

Une émission réalisée le 14 octobre 2016 depuis le studio installé au 16 rue Debelleyme, Paris 3e, dans le cadre de la programmation radiophonique de *Duuu en écho à l’exposition ‘Faisons de l’Inconnu un allié’ organisée par Lafayette Anticipation (11-23 octobre 2016).

Un cycle proposé par l’équipe de *Duuu : Loraine Baud, Simon Nicaise & Simon Ripoll-Hurier
avec la complicité de Marie Limoujoux, Pauline Lecerf et Margaux Luchet

Partager
Facebook
Email
11/11
Revenir et dire ça (45)
27.11.2020
10'51"
Gilles Furtwängler
Gilles Furtwängler
Écouter

Les yeux sur le nez, je louche.

Revenir et dire ça #45 : Gilles Furtwängler
Hello, Bisous, Petites gloires. Gros Lourdeaux.

Gilles Furtwängler (1982) vit et travaille à Johannesburg (ZAR) et à Lausanne. Diplômé de l’Ecole d’Art de Lausanne (ECAL) en 2006, il poursuit depuis un travail basé sur la communication. Tout est mis en forme pour une communication objective et abstraite, ironique et morale, définitivement poétique. Il a participé à de nombreuses expositions et présenté de nombreuses lectures et performances dans des institutions et espaces d’art en Suisse et à l’étranger ( France, Belgique, Allemagne, Espagne, Lituanie, Bosnie, Grèce, Pays-Bas, USA, Mozambique, Afrique du Sud, Philippines).
Membre de Centre d’art Circuit à Lausanne et du collectif Makrout Unité, il a reçu un Swiss Art Award et le Prix Irène Reymond en 2015, il a également reçu le Prix Quark 2014 ainsi que le Prix d’encouragement de ProLitteris en 2013. En 2016, il était le lauréat de la bourse d’art du canton de Vaud. Il travaille avec la Galerie Skopia à Genève. Une première monographie sur son travail est parue dans la collection Cahier d’artiste de Pro Helvetia en juin 2017, une deuxième en 2018, dans la collection Minimono des Edizioni Periferia. Lucerne/Poschiavo.

*Duuu organise deux soirées radiophoniques à Bétonsalon – Centre d’art et de recherche dans le cadre de Bivouacs, une programmation ouverte, composée d’une série d’invitations à des festivals, collectifs d’artistes, maisons d’édition, programmes de résidence et de recherche.

La radio invite Gilles Furtwängler, artiste et poète suisse, pour REVENIR ET DIRE ÇA. Il s’agit d’une émission radiophonique dédiée à la voix, celle d’artistes, d’écrivains, de poètes et de chanteurs. Ce programme réunit une sélection d’artistes, qui s’augmente à chaque occurence. Les artistes ayant participé au programme sont également réinvités régulièrement.

Une émission proposée par Gilles Furtwängler, enregistrée à Bétonsalon par *Duuu.
Avec le soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture.

Partager
Facebook
Email
Dernières émissions
Gennevilliers
Une sélection d’émissions autour de la philosophie
00
00
00
00