En direct
Volume
Les Voix de la Vallée (1)
08.12.22
Écouter

Les Voix de la Vallée #01
Emanuele Coccia et Fatoumata Kébé

Le ciel est-il devenu une poubelle ? Débris spatiaux et forme de la Terre vue de l’espace
jeudi 08 décembre 2022
19h00 — 20h00

Dans le cadre de l’exposition La Vallée de Fabrice Hyber, la Fondation Cartier invite Fatoumata Kébé, astrophysicienne, et Emanuele Coccia, philosophe, à inaugurer le premier cours du soir Les Voix de la Vallée. Au sein de l’exposition, ils dialogueront en public afin d’éprouver les hypothèses proposées par Fabrice Hyber dans ses toiles.

Ce soir, prenant appui sur les œuvres Le Musée du plastique, Pente d’eau, Artifice New World, Nouvelle répartition du monde ou encore Nouveau monde, ces deux experts dans leur domaine se poseront la question : « Le ciel est-il devenu une poubelle ? » et échangeront sur les thèmes des débris spatiaux, du complotisme ainsi que de la forme de la Terre vue de l’espace.

Emanuele Coccia
Philosophe italien, Emanuele Coccia est maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales depuis 2011. Il a d’abord suivi une formation en agronomie avant de s’orienter vers la philosophie et la philologie. Après des études à Florence où il a obtenu son doctorat en 2005, il a été invité en tant que professeur-chercheur par les universités de Tokyo, Buenos Aires, Düsseldorf, puis à Columbia et Harvard. Il est l’auteur de La Vie sensible, de La Vie des plantes : une métaphysique du mélange, de Métamorphoses et de Philosophie de la maison. Récemment, il a participé à la réalisation de vidéos d’animation telles que Quercus (2020, avec Formafantasma), Heaven in Matter (2021, avec Faye Formisano) et The Portal of Mysteries (2022, avec Dotdotdot). En 2019 et 2021, il a contribué à l’exposition Nous les Arbres, présentée à la Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris et au Power Station of Art à Shanghai, ainsi qu’au catalogue publié pour l’occasion. Il a également contribué à l’ouvrage de Damien Hirst Cerisiers en fleurs, publié par la Fondation Cartier en 2021.

Fatoumata Kébé
Docteure en astronomie de Sorbonne Université, Fatoumata Kébé s’est spécialisée dans l’étude de l’environnement spatial et des nébuleuses planétaires. En plus de s’être formée à l’ingénierie spatiale durant un an à l’Université de Tokyo, Fatoumata Kébé a réalisé des stages au sein de l’Agence Spatiale Européenne et autres institutions spécialisées dans le domaine du spatial. Fatoumata Kébé co-préside actuellement le comité des astronomes en début de carrière de l’Union Astronomique Internationale et est membre du comité des jeunes chercheur.se.s de la Royal Astronomical Society. Elle a été nommée par le magazine Vanity Fair comme faisant partie des français·e·s les plus influent·e·s du monde en 2018. Il y a six ans, Fatoumata Kébé a fondé l’association Éphémérides qui promeut la pratique et l’enseignement de l’astronomie auprès du grand public.

Écouter
08.11.22
antenne pop : Présentation de l’expo Wonderland par Elsa Vettier
Elsa Vettier, Ethan Assouline
79'44"
antenne pop
antenne pop
08.11.22
Écouter

Entre 1996 et 1997, sept enfants posent devant l’appareil photo de Julia Scher. Leurs prénoms figurent sur les uniformes roses dont iels sont revêtu·e·s : Lena, Grace, Andy, Andre, Brandon, Jodi et Zoë. Certain·e·s brandissent des matraques ou des caméras, d’autres se contentent de fixer l’objectif avec un air de défiance. Dans les mois qui suivent, Julia Scher agrandit ces images et les intègre à une installation qui évolue au fil des années et de son itinérance : 1997, Chicago ; 1998, New York ; 2000, Bordeaux ; 2019, Berlin.

Le principe reste le même : un petit bureau de contrôle à l’échelle des enfants entouré de miroirs déformants baigne dans une ambiance lumineuse violette. La voix enregistrée de l’artiste avertit le public : « Il y a des caméras qui vous filment […] Attention. Votre taille pourrait changer ». Ici Wonderland, le pays des merveilles, un monde à l’envers où les enfants surveillent les adultes forcés de se voir régresser dans le reflet des miroirs.

Cet environnement multimédia de Julia Scher où les enfants font figure d’autorité joue sur le contexte de la Maison Populaire dont les adhérent·e·s sont en grande partie des enfants encouragé·e·s à laisser leurs parents sur le pas de la porte et où les adolescent·e·s sont considéré·e·s comme des adultes à partir de 13 ans. Créée pour les enfants, Wonderland parodie le rapport des adultes à la protection, la menace, et leur propre infantilisation dans des contextes de surveillance.

Wonderland est le deuxième volet du cycle d’expositions et d’événements The Artificial Kid.

antenne pop est une proposition d’Ethan Assouline et Elsa Vettier pour les enfants - artificiel*les ou non - et les grand*es.
Deux jours de programme public tutti frutti (ateliers, lectures, conversations, performances, concerts et projections) au sein d’une installation créée par Ethan Assouline dans la cour et le jardin de la Maison Populaire.

Événement public retransmis en direct sur *DUUU radio, antenne pop s’inscrit dans le cadre du cycle « The Artificial Kid ».
Une émission enregistrée à la Maison Populaire de Montreuil le vendredi 8 juillet 2022.
Réalisation : Paul Castillon