En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
04.04.18
​Woof woof woof ! Artiste ? Et Sinon tu fais quoi ?
Massimiliano Baldassarri
17'40"
Conversation (86)
Conversation (86)
04.04.18
Écouter

Rencontre avec Louise Mestrallet et Cristian Valenzuela qui nous parlent de leur projet de discussion et recherche “Artiste ? Et Sinon tu fais quoi ?” qui traite des relations entre art et travail. La discussion aura lieu autour d’une soupe de poisson traditionnelle du Chili (ambiance musicale de Dj Oby).

Musique additionnelle :
Qui non lavora non fa l’amore, Adriano Celentano
Who let the dogs out, Baha Men

Louise Mestrallet et Cristián Valenzuela sont artistes, aspirante productrice et animateur socio-culturel. Depuis 2015, sur l’invitation de différents lieux, ils ont engagé une série d’évènements(dans des espaces d’art indépendants, des ateliers d’artistes ou des appartements) qui cherchent à explorer la relation art et travail, « Artiste ? Et sinon tu fais quoi ? ». Ce projet prend la forme de rencontres autour de la création d’une « publication » (pensée comme un réceptacle d’idées qui tourne autour de ces rencontres, elle est composée de citations, images, textes originaux, proposition de lectures autour du sujet) et d’un repas s’inspirant du concept d’ « olla común »*. Ils ne cherchent pas à faire une recherche sociologique auprès de leurs pairs mais plutôt de composer un nouvel ensemble de réflexions autour de la relation entre art et travail (en s’aidant de la pensée et d’images d’autres artistes, philosophes, activistes…). Pour Lumpen Universitat, ils proposeront une nouvelle publication intitulée « Cabeza de Pescado » et Louise parlera de l’urgence de se confronter à nos formes de subsistance. S’en suivra, ils l’espèrent, une conversation autour d’une soupe de poisson (option vegan également). Pendant les grèves en Amérique Latine, des travailleurs syndicalistes organisent leur propre “Olla Común” ou repas commun, non seulement pour se nourrir, mais aussi pour renforcer leurs liens et activer une conscience de classe.

Une émission réalisée par Massimiliano Baldassarri dans le cadre du programme de l’exposition “Woof woof woof woof, who let the dogs out ?!”
Programme Lumpen Universität / un projet de Andrea Marioni. Espace libre / Biel-Bienne (CH) - Dimanche 4 Mars, 2018.

00
00
00
00