En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
08.01.18
Les deux faces de la même médaille
Massimiliano Baldassarri, Jean-Baptiste Ganne
37'58"
Pièce (76)
Pièce (76)
08.01.18
Écouter

bye-bye la compagnie :

Depuis deux décennies, le modèle de travail post-fordiste se développe dans nos sociétés et semble s’imposer à un nombre croissant de travailleurs. Celui-ci valorise la flexibilité, la créativité, l’innovation, l’authenticité, les compétences communicationnelles, l’éloquence, et amène à considérer le travail comme une succession de projets toujours nouveaux, impliquant des contrats temporaires (ou pas de contrat du tout), des heures de travail flexibles et une forte mobilité physique et mentale. Ce type de travail affaiblit fortement la séparation entre vie privée et vie professionnelle, cette dernière ne connaissant plus de limites temporelles et spatiales claires. Il en résulte une forme d’auto-exploitation reposant sur l’intériorisation de l’accomplissement de soi par le travail. Le travailleur n’est alors plus uniquement jugé sur son savoir-faire mais également sur son savoir-être.

FACE A

TRAVAIL ET CAPITAL : LES DEUX FACES DE LA MÊME MÉDAILLE
GROUPE KRISIS - MANIFESTE CONTRE LE TRAVAIL - 1999 - ÉD. LÉO SCHEER
LECTURE : JEAN-BAPTISTE GANNE

TRAVAILLER, MOI ? JAMAIS ! (INTRODUCTION)
BOB BLACK - THE ABOLITION OF WORK - 1985 - ÉD. DE L’INSOMNIAQUE
LECTURE : JEAN-BAPTISTE GANNE

SOUFFLERIE
MARIE LIMOUJOUX, 2016

FACE B

LES MÉSAVENTURES DE LA PENSÉE CRITIQUE
JACQUES RANCIÈRE - LE SPECTATEUR ÉMANCIPÉ - 2008 - ÉD. LA FABRIQUE
LECTURE : MASSIMILIANO BALDASSARRI

UN DOGME DÉSASTREUX
PAUL LAFARGUE - LE DROIT À LA PARESSE - 1880 - ÉD. ALLIA
LECTURE : JEAN-BAPTISTE GANNE

MICRO QUI MEURT
MARIE LIMOUJOUX, 2016

© 2017-LES DISQUES EN ROTIN RÉUNIS / CAN / LES ARTISTES / LES AUTEURS

Pièce sonore et radiophonique produite et réalisées dans le cadre de l’exposition bye-bye la compagnie au centre d’art de Neuchâtel (CAN) du 15 octobre au 15 décembre 2016.

Collaboration : Massimiliano Baldassarri, Jean-Baptiste Ganne, Marie Limoujoux, avec la participation de Marie Villemin et Julian Thompson.
Enregistré à Neuchâtel et au Val-de-Travers (Distillerie d’Absinthe Artemisia Bugnon) entre le 04.11 et le 10.11.2016.

Réalisation et montage sonore : Massimiliano Baldassarri, Jean-Baptiste Ganne, Marie Limoujoux.
Mastering par Nico Morcillo.

Edition vinyle LDRR / Les Disques en Rotin Réunis / ed.CAN

00
00
00
00