En direct
Volume
Concert
29.07.21
Écouter

Ce soir en direct du parvis du studio *Duuu à la Villette, un concert du groupe TNHCH.

TNHCH est un groupe d’artistes plasticiens formé par Corentin Canesson, Arthur Beuvier, Damien Le Dévédec, Tim Karbon et Maëla Bescond. Ils sortent en novembre 2020 ULTRA, à l’issue d’une résidence au centre d’art Lizières fondé par l’artiste pluri-disciplinaire Ramuntcho Matta, autour des textes du poète et critique d’art Rene Ricard. Un vinyle dont les pochettes ont été réalisées par 30 plasticien.ne.s dont : Clémentin Adou, Hélène Baril, Eva Barto, Jean Bourdet, Hugo Capron, Antoine Carbonne, Jean-Damien Charmoille, Mathis Collins, Joël Degbo, Hilary Galbreaith, Muriel Giroux, Charlotte Houette, Hélène Janicot, Ana Jotta,Petr Kirusha, François Lancien Guilberteau, Bérénice Lefebvre, Renée Lévi, Ramuntcho Matta, Jean-François Maurige, Julien Monnerie, Ryu Nishiyama, Marianne Pradier, Juliette Roche, K. Sato, Lise Stoufflet, Benjamin Swaim, David Tramut, Virginie Vallée, Xiao Wang.

Un concert proposé par le groupe TNHCH.

Écouter
16.04.17
‘Why Dogs Can’t Speak’ et ‘DEAF and DUMB’ de Alex Lécuiller
Marianne Derrien
04'48"
Je déteste la montagne, elle cache le paysage (9)
Je déteste la montagne, elle cache le paysage (9)
16.04.17
Écouter

Pourquoi les chiens ne parlent-ils pas ? Inspirée d’une histoire folklorique française, cette bande son issue de la vidéo Why Dogs Can’t Speak dévoile l’origine du mutisme des chiens. Un secret qui pourrait bien changer le cours de l’histoire de l’Humanité.

DEAF and DUMB, 2016, 3’20

Bande son, english speaking
avec les voix de Christophe Brault et Alex Lécuiller

Deaf and Dumb est une installation-vidéo librement inspirée du journal de bord de Laurent Clerc nommé “a recital to perfect myself in the english language“. L’histoire se passe en 1818. Laurent Clerc embarque à bord du navire Mary Augusta à destination de New-York City. Pendant plus de deux mois il rédigera son journal, perfectionnant ainsi son anglais écrit. Sourd depuis sa petite enfance, il sera le premier professeur de language des signes aux États-Unis faisant du langage des signes américain un langage créole né du langage des signes français. Suivons M. Clerc il y a 200 ans, dans son éveil à la culture américaine et son langage, mais aussi ce qu’il raconte peut-être de nous aujourd’hui ?

« Je déteste la montagne, elle cache le paysage »*

Dans une perspective d’exploration et de découverte de la scène artistique émergente faite de rencontres, de conversations et de collaboration, Marianne Derrien, commissaire d’exposition indépendante et critique d’art, propose tous les mois une programmation avec des sessions d’écoute de « bande son » originale d’œuvres, en invitant des artistes, qui ont eu le souci de composer seul ou avec d’autres. Sans dénaturer l’œuvre existante tant visuelle que sonore (vidéo, film, performance, installation ,…), ces « bandes sons » mettent en évidence le langage à part entière d’œuvres ayant une composante sonore et musicale très forte.

*citation d’Alphonse Allais

00
00
00
00