En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
06.03.20
Traduire encore
Les Laboratoires d'Aubervilliers
82'44"
Mosaïque des Lexiques (4)
Mosaïque des Lexiques (4)
06.03.20
Écouter

Édition conçue par Pascal Poyet qui invite Souleymane Baldé, professeur de peul ; Emmanuel Fournier, philosophe traducteur substantif-infinitif et vice-versa ; Gabriel Gauthier, poète approximativement bilingue ; Pascale Murtin, with a few last but not least songs (les dernières ne seront sans doute pas les dernières) ; Leslie Ritz, réinventrice de mandarin ; Bénédicte Vilgrain, traductrice éditrice, dont le tibétain et l’étonnement se traduisent dans le français ; Fabrice Villard et les participants à l’atelier Compter et conter au CRR93 autour de l’oeuvre de Tom Johnson ; Et 7 polyglottes (soniké, bambara, italien, français et poulard) pour un échange de vocabulaire impulsé par GRAND MAGASIN.

Sans oublier : La traduction collective de 15 traductions d’un même sonnet de Shakespeare par 12 étudiants de l’ESAD Grenoble/Valence + Camille Barjou, Antoinette Ohannessian et Pascal Poyet ; Et, trois nouvelles tables de conjugaison de David Poullard & Guillaume Rannou.

La Mosaïque des Lexiques, rendez-vous public mensuel, a lieu le premier vendredi de chaque mois aux Laboratoires d’Aubervilliers. Cette revue vivante rassemble un nombre variable de contributeur.trice.s afin de croiser les jargons, comparer les lexiques, les langues, multiplier les adresses. On y tâche de pointer ce qui, dans l’usage des mots, relie, différencie, sépare, rapproche, éloigne.

Au sommaire, peuvent se succéder un poème, un film, un exposé, une lecture croisée, des conversations préparées ou impromptues, un geste, un débat multilingue, des statistiques, des slogans, un slam, une traduction simultanée, un exercice de conjugaison, un discours en langue des signes, etc. Prétendus spécialistes et soi-disant amateurs se relaient pour traduire (d’une langue à l’autre ou à l’intérieur du français même), transcrire, interpréter.

En bref, on y cause, traduit, chante, danse, fête chaque fois le mois nouveau.

Réalisation, prise de son et montage : Martin Fauret et Julien Brulé
Écriture : Loraine Baud
Voix : Anissa Zidna
Enregistrements aux Laboratoires d’Aubervilliers le 6 mars 2020.

00
00
00
00