En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
03.07.17
Les Regards du Grand Paris #6 : Bertrand Stofleth
*Duuu
10'03"
Conversation (70)
Conversation (70)
03.07.17
Écouter

Sur l’invitation des Ateliers Médicis, *Duuu a réalisé des portraits radiophoniques autour de dix photographes dans le cadre de la commande photographique « Les Regards du Grand Paris ».

Les Ateliers Médicis portent, en coopération avec le Centre national des arts plastiques, la commande photographique nationale des Regards du Grand Paris. Ouvert à toutes les pratiques photographiques contemporaines et particulièrement attentif à l’émergence artistique, ce programme a vocation à accompagner les mutations du Grand Paris et de constituer un corpus documentaire au présent. Pour la première édition, autour du thème « Grand Paris – Ville Monde », une première série de commandes a été confiée à 10 photographes.

Bertrand Stofleth - Aéropolis

Le projet de Bertrand Stofleth place les trois aéroports de Paris (Roissy, Orly et Le Bourget) au cœur de la réflexion sur la nouvelle métropole. Alors que les frontières de Paris s’élargissent considérablement, que deviennent ces lieux rejetés en dehors de la ville, pensés à l’origine comme des entités isolées ? Le projet Aéropolis questionne ces espaces traversés de contradictions, villes dans la ville mais aussi avant-postes, laboratoires peut-être de la cité dont ils marquent le point d’entrée. L’œuvre finale présentera un premier corpus de photographies tiré et exposé, et un second, non tiré, visible par le biais d’une application numérique conçue pour le projet.

Bertrand Stofleth, né en 1978, diplômé de l’École nationale supérieure de la Photographie d’Arles, vit et travaille à Lyon. S’interrogeant sur les modes d’habitation des territoires et leurs usages, ainsi que sur la manière dont s’entrelacent nature et occupation humaine, il travaille sur la représentation du paysage pour documenter les espaces à la marge, les lieux intermédiaires – chemins de randonnée, rives d’un fleuve ou abords d’une métropole.

Une émission réalisée en partenariat avec les Ateliers Médicis.

00
00
00
00