En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
29.12.18
ForTune #1
Estelle Nabeyrat, Eva Barto
171'00"
ForTune (1)
ForTune (1)
29.12.18
Écouter

ForTune est une émission radio proposée par Eva Barto et Estelle Nabeyrat qui s’intéresse au monde de l’art en tant que monde du travail.

A raison d’un rendez-vous tous les deux mois et selon une liste de sujets, il accorde la parole à des invité.e.s venu.e.s parler et débattre des conditions de travail des (futur.e.s) travailleuses et travailleurs de l’art. L’émission entend aborder ouvertement un ensemble de problématiques liées à un milieu professionnel riche et complexe quoique peu fédéré puisque multiple, notamment en terme de statuts et de droits.

C’est un espace permettant à la fois de dresser un état des lieux des conditions de travail actuelles tout autant qu’un espace de partage des initiatives qui entendent informer et aider ces mêmes (futur.e.s) professionnell.e.s.
L’émission est retransmise en direct sur la plateforme *Duuu puis en podcast et se veut interactive. Elle permet à des auditrices et auditeurs de participer au débat, de soumettre des questions, de trouver des solutions à leurs problèmes pratiques. Ce rendez-vous entend être un espace d’expression constructif, il est outil utile et adapté à tous les métiers du champ de l’art.

ForTune session#1 :

Ce premier rendez-vous entend faire un tour d’horizon général des problèmes rencontrés par les professionnels.elles au niveau des questions de rémunérations (questions de visibilités, temps de travail…) et plus généralement des conditions d’abus de pouvoir dans la sphère du milieu de l’art.

Nous invitons donc plusieurs personnes ( artistes, critiques d’art, curatrices, éditrices et éditeurs…) ayant pour certains endossé des rôles très variés au cours de leurs parcours professionnels (assistant.e de production, médiateur.médiatrice, monteur.monteuse…), mais aussi des juristes, et expert.e.s de ces enjeux de professionnalisations.

Avec Laura Boullic, Aurélien Catin, Économie Solidaire de l’Art, Grégory Jerôme, Émilie Moutsis, Julie Portier, Mathilde Sauzet Mattei, Sabrina Soyer

Liste des acronymes employés avec leurs liens :
ADAGP, société d’auteurs
Caap, comité des artistes auteurs plasticiens
DCA, réseau national des centres d’art contemporain
Fraap, fédération des réseaux et associations d’artistes plasticiens
MDA, maison des artistes
Saif, société d’auteurs
Snap CGT, Syndicat national des artistes plasticiens
Usopav, union des syndicats et organisations professionnelles des arts visuels

00’01
Eva Barto et Estelle Nabeyrat
Introduction et éditorial

07’57
Julie Portier Passion Travail Passion publié dans La Belle Revue :
-également, Benoît Lamy de la Chapelle, « Art as an office space »

23’30
Laura Boullic
Lecture de Michel-Ange, lettres choisies, éditions ombres, 1999

27’55
Sabrina Soyer
Lecture de NON, Anne Boyer (traduction par The Cheapest University, DQ press ed., 2018 depuis le texte original : NO, Anne Boyer in A Handbook of Disappointed Fate, UGLY DUCKLING PRESSE ed., 2018.)

36’25
Emilie Moutsis et Grégory Jérome
Situation actuelle Maison des artistes et FRAAP.: changement des modalités relatives aux déclarations et aux règlements des cotisations et contributions sociales qui vont s’appliquer au 1er janvier 2019 :

59’
Eva Barto à propos de l’Inspection du travail :
-Inspecteur du travail, un métier en voie de disparition

67’20
Estelle Nabeyrat
Revue de presse :

71’18
Eva Barto
Tour d’horizons de quelques initiatives et associations en France et à l’étranger :

75’06
Estelle Nabeyrat
Lecture d’une réponse du collectif Economie Solidaire de l’art sur la récente suspension de la (link: (https://www.facebook.com/groups/economiesolidairedelart/ text: page facebook).
Grégory Jérome
Commentaire en tant que membre d’Economie Solidaire de l’art
- Alain Suppiot et la chair Etat social et mondialisation : analyse juridique des solidarités du Collège de France
Membre de la Commission Mondiale sur l’Avenir du Travail

88’25
Aurélien Catin
à propos du salaire à vie
Fondation Vuitton :
Libération, Mécénat LVMH a économisé 518 millions d’impôts sur dix ans
Mariane,Les comptes fantastiques de la fondation Louis-Vuitton
erratum : c’est n’est pas182 millions (chiffres anciens) mais 600 millions d’euros que la fondation louis vuitton a fait peser sur l’état lors de la construction du bâtiment

97’09
Grégory Jérôme
commentaires

108’37
Eva Barto et Estelle Nabeyrat
lecture de témoignages de La Coupure

125’55
Mathilde Sauzet Mattei et Grégory Jérome à propos de la publication à venir Vikhi Vahavek, commissaires anonymes

165’12
Conclusion par Eva Barto et Estelle Nabeyrat

Une émission radio proposée par Eva Barto et Estelle Nabeyrat, enregistrée et diffusée en direct le 1er décembre 2018 dans le studio *Duuu
Réalisation : Julien Brulé et Gaspard Collin

00
00
00
00