En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
27.05.20
Déciller
Maxime Guitton, three:four records
82'00"
three:four mix (5)
three:four mix (5)
27.05.20
Écouter

Une proposition de Maxime Guitton / three:four records

Après avoir décéléré (Alentir), nous être posés (Suspendre), est peut-être venu le temps d’ouvrir grand les yeux. Ou plutôt les oreilles. Décillons.

  • Buried Wild Blind, Felt (« The Final Resting of The Ark » EP, 1987, Creation Records)
  • Beginning of The Heartbreak, Peter Gordon & Love of Life Orchestra (« Extended Niceties », 1980, Infidelity)
  • Double Heart, Robert Rental (« Double Heart / On Location » 7’’, 1980, Mute)
  • Beautiful Dreamer, Justine & The Victorian Punks (« Beautiful Dreamer / Still You » 12’’, 1979, Colette Is Dead Co. Ltd)
  • North Star, Robert Fripp (« Exposure », 1979, EG)
  • Play, Limpe Fuchs / Anima (« Via », 1987, Dom)
  • Shüffer , Inoyama Land (« Danzindan Pojidon », 1983, Yen Records)
  • The Signal, The Reds (« Stronger Silence », 1981, Stony Plain Records)
  • Hyperborea, Tangerine Dream (« Hyperborea », 1983, Virgin)
  • Sympathy and Acknowledgement, Mark Isham (« Vapor Drawings », 1983, Windham Hill Records)
  • Life in a Scotch Sitting Room, Vol.2, Episode 15, Ivor Cutler & Linda Hirst (« Privilege », 1983, Rough Trade)
  • Ivory, Jan Steele/Ziz! Ensemble (« Desert Island Dusks », 1986, Les Disques du Soleil et de l’Acier)
  • Zopf : Surface Tension (Where The Trees Meet The Sky), Simon Jeffes, performed by members of The Penguin Café Orchestra (« Music From The Penguin Café », 1976, Obscure Records)
  • Matters of Theory, The Lost Jockey (« The Lost Jockey », 1982, Les Disques du Crépuscule)
  • Experiences n°2 (Robert Wyatt), John Cage (« Voices and Instruments », 1976, Obscure Records)
  • Aria (Irma You Will Be Mine), Tom Phillips, Gavin Bryars & Fred Orton (« Irma », 1978, Obscure Records)
  • Multiple 12, Soft Verdict (Wim Mertens) - (« Vergessen », 1982, Les Disques du Crépuscule)
  • Melancholy Waltz, Brian Eno & Robert Fripp (« Music For Fans Vol. 1 », 1975, New Depression Music)

Une émission proposée par Maxime Guitton / three:four records

00
00
00
00