En direct
Volume

TNHCH (acronyme de The Night He Came Home) est un groupe de rock expérimental né à Rennes en 2013 sous l’impulsion de Corentin Canesson (guitares) et Arthur Beuvier (machines, synthétiseurs). Au départ davantage concentré sur la création de performances live imaginées dans le cadre de nombreuses manifestations artistiques locales, le duo est rejoint à Paris en 2016 par Damien Le Dévédec (basse, chant) et Tim Karbon (batterie, percussions). TNHCH est désormais renforcé par la présence de Maëla Bescond au chant lead, et leur son commence à osciller progressivement entre un trip-hop sous opioïdes et un post-rock mâtiné de guitares bruitistes et de batteries tribales. À l’issue d’une session intensive d’une semaine de composition et d’enregistrement simultanés, le groupe commence à dessiner les contours du projet « ULTRA », dont la sortie (toujours en indépendant) est prévue pour le 23 Octobre 2020.
Pour cet opus, toutes les paroles des morceaux sont issues de textes de la main de Rene Ricard. La réalisation des pochettes vinyles a quant à elle été confiée à une trentaine de plasticien-nes parmi les proches du groupe et autres figures fortes de la scène artistique contemporaine. Chacun.ne d’entre elle.ux a ainsi produit une série de dix pièces uniques.

Écouter
08.04.20
Alentir
Maxime Guitton, three:four records
65'05"
three:four mix (1)
three:four mix (1)
08.04.20
Écouter

Une proposition de Maxime Guitton / three:four records

Une heure où il est question de voix nues, errantes, effilant le trait du temps, entre passé et futur antérieur ; de cordes dans tous leurs états, frappées, frottées, balayées, pincées ; comme d’images hallucinées ou remémorées. Une heure où il est surtout temps de décélérer.

  • Dammi Dammi Quel Fazzolettino (folk song) , Simone Forti (“Al Di Là”, 2018, Saltern)
  • FM II, Loup Uberto (“Racconto Artigiano”, 2020, three:four)
  • 666 (feat. Eartheater), LEYA (“The Fool”, 2018, NNA Tapes)
  • The CBCD Intro (Sunrise, Outside), ‘Blue’ Gene Tyranny (“Country Boy Country Dog”, 1994, Lovely Music)
  • Les Sensations enfouies, Delphine Dora (“L’inattingible”, 2020, three:four)
  • On The Leopard Altar, Daniel Lentz (“On The Leopard Altar”, 1984, Icon Records)
  • Slowness, Ana Roxanne (“~ ~ ~”, 2019, Leaving Records)
  • Electronic Recalcitrant (Live), Martin Bartlett (“Anecdotal Electronics: Live Experiments And Other Recordings”, 2019, Arc Light Editions)
  • Malabar Hotel… Ground Floor… Triangle Circuit On The Sea-Forest, Haruomi Hosono & Tadanori Yokoo (“Cochin Moon”, 1978, King Records)
  • Die Stadt als Garten, Brannten Schnüre (“Erinnerungen An Gesichter”, 2019, Low Company)
  • Amethyst, Eugene Bowen (“Bourgeois Magnetic”, 1981, Cantil)
  • Eye of Donkey, Nour Mobarak (“Father Fugue”, 2019, Recital)
  • Star Spangled to Death, Danny Oxenberg, Bear Galvin & friends (Pillow Mt. Conspiracy), (“Early Abstractions, Volume One”, 2019, three:four)
  • Domaine Revisited, Fred Frith & René Lussier (“Nous autres”, 1987, Les Disques Victo)
  • Nil by Mind, Richard Youngs & Raül Refree (“All Hands Around the Moment”, 2019, Soft Abuse)
  • Cloud Housing, Mike Wexler (“Syntropy”, 2016, three:four)
  • Umber Wastes (“Caravaggio 1610 (Sound Sketches For Michele Of The Shadows”) Simon Fisher Turner (Original soundtrack to the film Caravaggio directed by Derek Jarman, 1986, Él)
  • Prelude, Kali Malone (“Organ Dirges 2016-2017”, 2018, Ascetic House)
  • Charles Curtis – Music for “Lester”, Charles Curtis (2009) (“Performances & Recordings 1998-2018”, 2020, Saltern) 20. Willem Breuker / Johan van der Keuken, Beauty (“Music For His Films (1967-1978)”, 1978, BVHAAST)

Une émission proposée par Maxime Guitton / three:four records

00
00
00
00