En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
08.04.20
Alentir
Maxime Guitton, three:four records
65'05"
three:four mix (1)
three:four mix (1)
08.04.20
Écouter

Une proposition de Maxime Guitton / three:four records

Une heure où il est question de voix nues, errantes, effilant le trait du temps, entre passé et futur antérieur ; de cordes dans tous leurs états, frappées, frottées, balayées, pincées ; comme d’images hallucinées ou remémorées. Une heure où il est surtout temps de décélérer.

  • Dammi Dammi Quel Fazzolettino (folk song) , Simone Forti (“Al Di Là”, 2018, Saltern)
  • FM II, Loup Uberto (“Racconto Artigiano”, 2020, three:four)
  • 666 (feat. Eartheater), LEYA (“The Fool”, 2018, NNA Tapes)
  • The CBCD Intro (Sunrise, Outside), ‘Blue’ Gene Tyranny (“Country Boy Country Dog”, 1994, Lovely Music)
  • Les Sensations enfouies, Delphine Dora (“L’inattingible”, 2020, three:four)
  • On The Leopard Altar, Daniel Lentz (“On The Leopard Altar”, 1984, Icon Records)
  • Slowness, Ana Roxanne (“~ ~ ~”, 2019, Leaving Records)
  • Electronic Recalcitrant (Live), Martin Bartlett (“Anecdotal Electronics: Live Experiments And Other Recordings”, 2019, Arc Light Editions)
  • Malabar Hotel… Ground Floor… Triangle Circuit On The Sea-Forest, Haruomi Hosono & Tadanori Yokoo (“Cochin Moon”, 1978, King Records)
  • Die Stadt als Garten, Brannten Schnüre (“Erinnerungen An Gesichter”, 2019, Low Company)
  • Amethyst, Eugene Bowen (“Bourgeois Magnetic”, 1981, Cantil)
  • Eye of Donkey, Nour Mobarak (“Father Fugue”, 2019, Recital)
  • Star Spangled to Death, Danny Oxenberg, Bear Galvin & friends (Pillow Mt. Conspiracy), (“Early Abstractions, Volume One”, 2019, three:four)
  • Domaine Revisited, Fred Frith & René Lussier (“Nous autres”, 1987, Les Disques Victo)
  • Nil by Mind, Richard Youngs & Raül Refree (“All Hands Around the Moment”, 2019, Soft Abuse)
  • Cloud Housing, Mike Wexler (“Syntropy”, 2016, three:four)
  • Umber Wastes (“Caravaggio 1610 (Sound Sketches For Michele Of The Shadows”) Simon Fisher Turner (Original soundtrack to the film Caravaggio directed by Derek Jarman, 1986, Él)
  • Prelude, Kali Malone (“Organ Dirges 2016-2017”, 2018, Ascetic House)
  • Charles Curtis – Music for “Lester”, Charles Curtis (2009) (“Performances & Recordings 1998-2018”, 2020, Saltern) 20. Willem Breuker / Johan van der Keuken, Beauty (“Music For His Films (1967-1978)”, 1978, BVHAAST)

Une émission proposée par Maxime Guitton / three:four records

00
00
00
00