En direct
Volume
Les Voix de la Vallée (1)
08.12.22
Écouter

Les Voix de la Vallée #01
Emanuele Coccia et Fatoumata Kébé

Le ciel est-il devenu une poubelle ? Débris spatiaux et forme de la Terre vue de l’espace
jeudi 08 décembre 2022
19h00 — 20h00

Dans le cadre de l’exposition La Vallée de Fabrice Hyber, la Fondation Cartier invite Fatoumata Kébé, astrophysicienne, et Emanuele Coccia, philosophe, à inaugurer le premier cours du soir Les Voix de la Vallée. Au sein de l’exposition, ils dialogueront en public afin d’éprouver les hypothèses proposées par Fabrice Hyber dans ses toiles.

Ce soir, prenant appui sur les œuvres Le Musée du plastique, Pente d’eau, Artifice New World, Nouvelle répartition du monde ou encore Nouveau monde, ces deux experts dans leur domaine se poseront la question : « Le ciel est-il devenu une poubelle ? » et échangeront sur les thèmes des débris spatiaux, du complotisme ainsi que de la forme de la Terre vue de l’espace.

Emanuele Coccia
Philosophe italien, Emanuele Coccia est maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales depuis 2011. Il a d’abord suivi une formation en agronomie avant de s’orienter vers la philosophie et la philologie. Après des études à Florence où il a obtenu son doctorat en 2005, il a été invité en tant que professeur-chercheur par les universités de Tokyo, Buenos Aires, Düsseldorf, puis à Columbia et Harvard. Il est l’auteur de La Vie sensible, de La Vie des plantes : une métaphysique du mélange, de Métamorphoses et de Philosophie de la maison. Récemment, il a participé à la réalisation de vidéos d’animation telles que Quercus (2020, avec Formafantasma), Heaven in Matter (2021, avec Faye Formisano) et The Portal of Mysteries (2022, avec Dotdotdot). En 2019 et 2021, il a contribué à l’exposition Nous les Arbres, présentée à la Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris et au Power Station of Art à Shanghai, ainsi qu’au catalogue publié pour l’occasion. Il a également contribué à l’ouvrage de Damien Hirst Cerisiers en fleurs, publié par la Fondation Cartier en 2021.

Fatoumata Kébé
Docteure en astronomie de Sorbonne Université, Fatoumata Kébé s’est spécialisée dans l’étude de l’environnement spatial et des nébuleuses planétaires. En plus de s’être formée à l’ingénierie spatiale durant un an à l’Université de Tokyo, Fatoumata Kébé a réalisé des stages au sein de l’Agence Spatiale Européenne et autres institutions spécialisées dans le domaine du spatial. Fatoumata Kébé co-préside actuellement le comité des astronomes en début de carrière de l’Union Astronomique Internationale et est membre du comité des jeunes chercheur.se.s de la Royal Astronomical Society. Elle a été nommée par le magazine Vanity Fair comme faisant partie des français·e·s les plus influent·e·s du monde en 2018. Il y a six ans, Fatoumata Kébé a fondé l’association Éphémérides qui promeut la pratique et l’enseignement de l’astronomie auprès du grand public.

Écouter
02.11.22
dans la surface #2 : Harilay Rabenjamina
Juliette Hage
26'26"
dans la surface (2)
dans la surface (2)
02.11.22
Écouter

C’est à l’automne dernier que je suis allée voir l’exposition d’Harilay Rabenjamina à Goswell Road. Je connaissais très peu son travail, j’avais seulement assisté à une de ses performances à Lafayette Anticipations en 2018 qui jonglait déjà entre humour et tragédie.
Je me suis assise sur un bloc d’argile posé sur la moquette violette et j’ai visionné son film, Le nez de ma mère. Je crois surtout avoir été très touchée par la narration, la structure du film et cette façon de produire des mouvements à contresens : si l’on y voit d’abord à l’image une déambulation joyeuse et innocente, celle-ci est simultanément doublée d’un témoignage à la fois profond et apaisé, incarné par deux voix extradiégétiques. Harilay Rabenjamina a cette façon très prudente de raconter sa propre histoire et d’en dévoiler pudiquement l’intimité. Nous en avons discuté une trentaine de minutes dans une salle de la Maison Pop où il a été en résidence. S’en est suivi un échange sur la rhinoplastie de sa soeur, celle de sa mère, sur le clip musical comme l’endroit de la performance, du déguisement comme artefact offrant la capacité à habiter plusieurs mondes et de développement personnel pour finir au soleil, m’exposer un peu plus au soleil
Juliette Hage

dans la surface est une émission radiophonique proposée par Juliette Hage pour *Duuu dont l’objectif n’est pas de rester à la surface mais, au contraire, de prendre le temps d’aller à l’intérieur de celle-ci. dans la surface propose de ralentir le temps, un instant, pour prendre le pouls d’un·e jeune artiste, faire émerger sa pratique à travers une oeuvre précise, une exposition ou lors d’une visite d’atelier
— là où il y a matière.

Réalisation : Juliette Hage
Montage : Paul Castillon
Jingle : Valentin Fleury