En direct
Volume
01.10.22
Écouter

Shit talk aka 4Dx realness
Soirée de fin de résidence d’une semaine à *Duuu avec Claire Finch, Fallon Mayanja, Louise Siffert et Sandar Tun Tun.

Do you know about 4Dx? It’s like 3D, only more intense. It has sound, but also: it smells, it vibrates, it collaborates.
A private party with public sentiment, with Claire Finch Fallon Mayanja Louise Siffert Sandar Tun Tun.
.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾
Shit talk aka 4Dx realness
Tu connais le 4Dx ? C’est la 3D mais en plus intense. Il y a du son, mais aussi des odeurs, des vibrations et des collaborations.
Une fête privée avec un public sentiment et avec Claire Finch Fallon Mayanja Louise Siffert Sandar Tun Tun.

Claire Finch
.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾
est auteur*rice et chercheur*euse. Son travail de « ficto-théorie » fait interagir études de genre et narrations radicales dans des récits exemplifiant des stars queer. Ielle a fait paraître, avec Justin Gajoux, Kathy Acker 1971-1979, Ismael, 2019; Chapter 15 I Lie On The Floor, After 8 Books, 2021. Ielle a notamment contribué au volume Lettres aux jeunes poétesses, L’Arche, 2021. Ses textes sont publiés dans de nombreuses revues universitaires et supports littéraires et artistiques. On lui doit, par ailleurs, avec Sabrina Soyer, la traduction de Debbie : une épopée de Lisa Robertson, Joca Seria, 2021. Seul.e ou à plusieurs, comme avec le collectif RER Q dont ielle fait partie, ielle donne des lectures, conférences et performances, hybridant les savoirs et les pratiques, en France et à l’étranger, comme par exemple à l’ICA Londres, Badischer Kunstverein Karlsruhe, Palais de Tokyo Paris, Fondation Ricard Paris, Centre Pompidou Paris.

Fallon Mayanja
.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾
artiste dont le travail traite du son et de la performance. Le travail de Fallon, orienté vers la tangibilité sonore et la pédagogie politique, questionne les formes de communication existantes et recherche des pratiques alternatives de réception et d’interaction, par le son et la voix. Fallon cherche à connaître les zones de contact entre le corps - son, son - société et leur communication en étudiant les formes sonores (vibrations, voix, musique, synthèse, programmation…) comme dispositifs d’activation sensorielle et de narratif. Utilisant principalement l’électronique comme outils de partage, de connexion, et d’écoute, la production artistique conduit à une analyse de l’audible et de l’inaudible, du visible et de l’invisible, du non-dit et de l’indicible des sujets et des objets sonores. Les performances de Fallon Mayanja ont été présentées au FRAC Lorraine - Metz (2021), Creamcake - Berlin (2019), ou à The Place et CUNTemporary - Londres (2019). Son travail a été exposé en Europe et à l’international : à Lisbonne (2020), Mexico (2019), Thessalonique (2019), Berlin (2020) et Braga (2021). En 2020, Fallon était lauréate du projet La Vie Bonne porté par le Cnap.

Louise Siffert
.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾
Détournant les codes de l’aliénation contemporaine, des formes du management comme de la recherche du bien-être, les projets et performances de Louise Siffert privilégient un théâtre à dimension sculpturale, burlesque et corrosif, nourri de sciences sociales. Elles lui ont inspirées, entre autres, une comédie musicale Gut Feelings (2020-2021), un film conçu pour son solo exposition au BBB Centre d’Art, et dont une version vinyle augmentée-Gut Feelings–Melodies and Aromas (2021) a été produit dans le cadre de l’appel à projet “La Vie bonne” porté par Aware et le CNAP, édité par *DUUU Radio. Son travail ces dernières années a été présenté dans de nombreux lieux à la Panacée à Montpellier, à la Synagogue de Delme, aux Laboratoires d’Aubervilliers, à L’Atelier de Paris-Carolyn Carlson, au Palais de Tokyo, au BBB à Toulouse, au Capc-Bordeaux … Elle est membre de DOC, espace artistique autogéré à Paris.

Sandar Tun Tun
.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾
Né·e en 1989 (CH). Vit et travaille à Marseille (FR). Sandar Tun Tun construit son travail autour de la fabulation, de nouvelles alliances et trajectoires collaboratives. Artiste, chercheur·euse, DJ et compositeur·rice iel développe une pratique sonore, spatiale et performative centrée autour de l’écoute, réactivité sensible et critique. Ses installations, compositions, performances, sets audiovisuels ou écritures collectives s’intéressent aux conditions de coexistence au sein de cultures dominantes, à l’espace d’apparition/disparition, au lien entre technologie et spiritualité, écologies non-humaines et conscience collective et donnent lieu à des projets aux langages hybrides allant de la création d’entitées à l’organisation de soirées de poésie sonore.

Écouter
29.04.21
Media Illiteracy
Montez Press Radio
121'08"
*Duuu x Montez Press Radio (3)
*Duuu x Montez Press Radio (3)
29.04.21
Écouter

Media Illiteracy

Une compilation de sons, extraits, musique et conversations d’émissions diffusés sur Montez Press Radio.
*Duuu et Montez Press Radio s’associent pour partager chaque mois une sélection d’émissions sur leurs ondes respectives.

In the heat of an argument with an old friend you realize you’ve agreed all along. You attempt to express this agreement, but it’s too late, they don’t believe the change in tone is genuine. You’ve already used some choice words but they were all so imprecise. Are we speaking the same language? A long attempt to start over with samples from old Montez segments including a sermon from the Church of World Peace, Ceyda Oskay asking Uber drivers (immigrants) to sing lullabies, and an excerpt from Constance De Jong reading from Modern Love. We learn it wasn’t our faults, blame the tools, stop fetishizing obsolete technology and innovative design and just offer someone in the room a seltzer. There’s a radio play by Jutta Koether’s students at the HFBK Hamburg, the sound of canned seltzer, Sam Korman’s In Conclusion: A Review of Reviews on Amy Sillman’s show at the new MoMA, Seth Price’s ‘We Are Writing a Book’, Douglas Kearney, Andrew Lampert on Isolated Field Recordings from Issue Project Room under Kayla Guthrie and an old friend trying to remember how they met online pre-Myspace and again in the magazine section of a bookstore. A snippet from Alex Bag’s “Hyper Pop Culture Parody Diaper Surprise”, then gen-z hyper-pop Kitten’s “Daddy Don’t Take My Phone Away,” DripReport falls in love with Sketchers, but she doesn’t want you.

“Why this Kolaveri Di?” translates to “why this murderous rage against me?” (I think), Dhanush, Shruti Anirudh are asking white girls. All Gas No Breaks at a furry con, Ayesha Erotica, Beat Kidz on Wall Street asking grown-ups who they’ve exploited today, Gretchen Bender’s “Artificial Treatment”, a local news anchor can’t figure out the right tone to deliver the bad news (but it’s not really funny). Sharing is learning but not always, Atrocity Guides tells us about someone who thought they could learn to be a soldier online and tries it out in Libya, without bothering to enlist. Tech fueled delusions of grandeur can go both ways. DJKenn tells us, in a very cool accent, how he moved to Chicago from Japan, without much English, and coincidentally meets Chief Keef’s uncle on the street and then begins to produce for them. Terry Allen’s country ballad “Truck Load of Art” recalls a partially failed attempt to export NYC cosmopolitanism to those with less fortunate taste. A friend of Montez Press Radio reads from Jay Chung and Q Takeki Maeda’s “Bad Driver” PDFs, wondering where these Asian stereotypes even come from, and realizing fake news isn’t anything new. Over Yuja Wang on the piano.

Gonpo Singh the mysterious South Asian ‘digital nomad’ asks if babies are aware of America’s existence. Then a recording of a flat earther arguing with gallerists at Carriage Trade. An Alternative history of MSG (it’s never been bad for you), audio from Aleksandra Domanovic’s video “Turbo Sculpture” explaining why Eastern European cities enjoy public sculptures of Western celebrities. Shanzhai Lyric reads from a giant pile of Asian graphic t-shirts that yearn to make sense to Western sensibilities. Whatever-new-age-y ambient music under readings from Glenn O’Briens “Like Art”, a collection of his long running columns in Art Forum where he reviewed advertisements. Micheal Craig-Martin on Audio-Arts Volume 1, Number 2, Side A. Angela Bullouch – Trip To America-Dye Hair, Julia Scher – Wonderland Bounce. Is this too much information? Next a YouTuber teaches us how to speed read, and then Ursula K. Le Guin & Todd Barton’s “Music and Poetry of the Kesh”, ethno-musicology for a future civilization. And then more from Gonpo.

Each month, Montez Press Radio and *Duuu radio share shows on each other’s airwaves.

An offshoot of Montez Press, Montez Press Radio was founded in 2018 with the goal of fostering greater experimentation and conversation between artists, writers, and thinkers through the medium of radio. This platform is an experiment in broadcasting and community building which allows different corners of the art world to interact with each other in person and on air—a place where media finally meets flesh.

00
00
00
00