En direct
Volume
Conversation
25.06.22
Écouter

Projections de films en plein-air + Entretiens radiophoniques Ateliers + Concert + Dj set
Une proposition de Victoire Le Bars

Evénement Facebook
▬▬▬▬▬
*Duuu Radio, Folie N4, Parc de la Villette, Paris 19e
Plan d’accès
▬▬▬▬▬
« Don’t let your imagination catch you » prononce d’une voix réconfortante le soigneur de Mike Tyson, Teddy Atlas, lorsqu’avant de monter sur le ring, le boxeur qu’on surnomme Kid Dynamite, s’effondre en larmes, pris par la peur. Ce jour-là, comme presque tous les autres, il gagnera son combat.
Ce programme réunit 4 films (pièce chorégraphique, série, longs et courts-métrages documentaires), dont la rencontre naît d’un thème commun et transversal, celui d’un sport de combat : la boxe anglaise. La pratique professionnelle et amateur, la résignation ou la résilience, la motivation inconditionnelle, le collectif, la chorégraphie, la colère, l’apprentissage et la rigueur arpentent les contours de ce sport davantage associé à la violence physique qu’à son caractère esthétique et bienfaiteur.

▬▬▬▬▬
VENDREDI 24 JUIN 19:00-00:00

19h : Entretien public avec Anthony Pinelli par Victoire Le Bars
20h : Projection de la série « La cour des grandes » d’Anthony Pinelli
21h : Concert D O R, La Ligne Bleue Records (Rap)
21h45 : Projection plein air de « K.O.K » de Régine Chopinot
22h30 : Entretien public avec Régine Chopinot par Victoire Le Bars
23h15 : Dj set
▬▬▬▬▬
SAMEDI 25 JUIN 18:00-00:00

18h : Atelier « Initiation à la boxe » avec l’équipe du club de Boxe Paris XI + DJ set de Bob Sleigh (Rap, Rnb, Soul)
20h : Projection de « Casse la distance » de Céline Loriente
20h30 : Entretien public avec Céline Loriente et Pascal Deux par Victoire Le Bars
21h45 : Projection de « Noble art » de Pascal Deux
23h15 : DJ set de Bob Sleigh (Rap, Rnb, Soul)

▬▬▬▬▬
INVITÉ.E.S

_ RÉGINE CHOPINOT est chorégraphe et danseuse.
Elle crée « K.O.K » en novembre 1988 à la Maison de la culture de La Rochelle, un ballet inspiré de la boxe, sport pour lequel elle se passionne à l’occasion de la diffusion d’émission de vulgarisation par Canal +, jeune chaîne codée à l’image créative. Fascinée tant par la gestuelle de ce sport que par les commentaires qui l’assimilent à la danse, Régine Chopinot entreprend de créer un spectacle à partir de cet univers.

_ ANTHONY PINELLI est auteur et réalisateur. Il a réalisé « La cour des grandes », en 2021, co-produit par ViceTV série documentaire en trois épisodes (22 minutes/épisode), sur la boxeuse professionnelle et membre de l’équipe de France multi-médaillée : Amina Zidani. Cette série s’appuie sur le travail des boxeuses et accompagne notamment le premier combat professionnel d’Amina Zidani.

_ PASCAL DEUX débute dans le cinéma sur « Vivement Dimanche » de François Truffaut. Après une carrière d’assistant réalisateur qui lui permet de collaborer avec de grands cinéastes comme Samuel Fuller ou Jacques Rivette, il se lance dans la réalisation. Entre 1996 et 2001, il réalise Noble Art, un documentaire tourné sur plusieurs années dans les coulisses du monde de la boxe. Ce film retrace l’ultime come-back d’un champion du monde déchu en proie à ses tourments intérieurs : Fabrice Bénichou. Sélectionné à Cannes dans la programmation Acid, il sort en salles en 2004.

_ CÉLINE LORIENTE bifurque vers la sociologie après des études littéraires à Paris. C’est au cours de ses travaux de recherche qu’elle s’initie à la démarche socio-filmique avant de se former à la réalisation de documentaires aux Ateliers Varan en 2022. Elle réalise un premier court métrage documentaire, « Casse la distance », sur le club de Boxe Paris XI.

_ DOR (à prononcer D-O-R) est un rappeur/chanteur vivant à Orléans. DOR se distingue par son mélange des langues : le français et l’espagnol. Dans ses textes, il cultive ses origines ibériques. Chacun de ses sons nous emmène dans un voyage coloré et plein de chaleur en Castille et Léon “au bord du Rio Frio”. Il est signé sur le label La Ligne Bleue Records.

_ BOB SLEIGH, DJ résident et membre des teams Rinse France & [re]sources depuis 2015 : UK Funky, Break, UK Techno, Dancehall ou Grime, ses sets proposent un panorama de la club music urbaine. Ils suggèrent également une volonté délibérée de décloisonner la fête en rapprochant styles et genres.

_ VICTOIRE LE BARS est boxeuse amatrice, designer et animatrice radio. Elle s‘intéresse d’abord au rapport que peut avoir la boxe anglaise qu’on surnomme « le Noble art » avec l’écriture et le langage. Pour ces deux soirées, qui mêlent art et sport, elle propose d’accueillir une chorégraphe et trois réalisateurs ainsi que des boxeurs pour des rencontres radiophoniques, des projections de films et des ateliers.

Avec le soutien de la Ville de Paris dans le cadre du festival FORMES OLYMPIQUES et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France - Ministère de la Culture dans le cadre de l’Été culturel 2022.
En collaboration avec le Centre national de la danse – CND.

Écouter
07.09.21
Nkhensani Mkhari, ENDS
Montez Press Radio, manuel arturo abreu
58'43"
*Duuu x Montez Press Radio (6)
*Duuu x Montez Press Radio (6)
07.09.21
Écouter

*Duuu et Montez Press Radio s’associent pour partager une sélection d’émissions sur leurs ondes respectives.

Johannesburg-based interdisciplinary artist Nkhensani Mkhari discusses their recent work and ideas with ENDS curator manuel arturo abreu. They discuss cosmology, creativity, and other interesting topics. In particular, we discuss the work “Dialogues with a Plant” and its context, for which Mkhari generously provides the following description:

Dialogs with a plant, at the end of history. Turn now, beloved, your eyes to these blooming and colourful multitudes, See how, perplexing no longer, they stir there in view of your soul! Every plant announces, to you now, the laws eternal, Every flower louder and louder is speaking with you. ― Johann Wolfgang Von Goethe If a plant spoke to you, how would you respond? What questions would you ask? What linguistic apparatus would you use to weave a divine tapestry that allows each to see with the other’s eye(s) the flourish of mystical clarity of each other’s presence? What kind of syntactic formations would emerge from this supposedly impossible discourse? What may we learn about institutional care from those who are cared for by nature and care for us? If we collectively expanded the idea of relatedness beyond the confines of mankind to the rest of nature, our collective ethics surrounding care would evolve to expand agency to all ‘others’, other(ed) people, and (m)other nature. We would move closer to nature and expand culture, closing the fold that relegated nature to provider and humanity as consumer. ‘Dialogs with a plant, at the end of history’ is a series of speculative performance lectures. For each performance, the artist/curator spends two hours engaging in the manifestation of a radical pedagogy through a four-part public conversation with a Monstera about the history of western civilization once a week for the duration of the Residency exhibition. Part 1: the tethers and ruptures of our civilization, its dualisms, and schisms. Part 2: the trials of articulating collective assertions and our desire to try. Part 3: Care. Part 4: mapping and tracing speculative histories with the goal of excavating dormant and possible redemptive futurologies for humanity What possibilities could emerge in a dialog between such radically alienated agents? The plant and the artist. When one looks beyond the hazy vitrines of western history to the panoramic view of earlier epochs of civilization, the idea of plants as agents of communication is not so strange or alien. Humanity lived in harmony with nature and plant life was regarded as sentient, imbued with intelligence and the power to heal. Communication with plants goes beyond their preparation and consumption. It requires the philosophical understanding that life imbues all things. The idea of animism, from the word ‘anima’ which means “spirit or breath” posits that all things have a spiritual essence that “animates” them. Many indigenous societies continue to use plants as interfaces for metaphysical and hyperdimensional communication. My own tribe, the vaTsonga use psychoactive plants during female initiations, to facilitate communication with the ancestral realm and transform the ‘girls’ into ‘women’s. Shamans in Mexico call Peyote a ‘plant teacher’, who if ingested, transports them through altered states for divination and dreaming, relaying information from topological manifestations of a higher order, the Shaman becomes a repository for ancestral spirits. Becoming the ‘plant teacher’.

Nkhensani Mkhari (b.1994) is a Johannesburg-based queer multidisciplinary artist and curator. Their broad praxis spans photography, painting, performance art, sound design, and new media. Their artworks function as multi-modal material-semiotic metaphors. Nkhensani describes their work as a queer meditation on transience, aesthetic sociology, and redemptive futurologies; an abstract machine nomadically migrating through contemporary culture. Exploring what Individuality is, what collectivity is, and what it means to share space. A study on migration, myth, and cultural practices of (re)memory, rooted in counteractive ways of seeing and modes of hearing.

An offshoot of Montez Press, Montez Press Radio was founded in 2018 with the goal of fostering greater experimentation and conversation between artists, writers, and thinkers through the medium of radio. This platform is an experiment in broadcasting and community building which allows different corners of the art world to interact with each other in person and on air—a place where media finally meets flesh.

00
00
00
00