En direct
Volume

TNHCH (acronyme de The Night He Came Home) est un groupe de rock expérimental né à Rennes en 2013 sous l’impulsion de Corentin Canesson (guitares) et Arthur Beuvier (machines, synthétiseurs). Au départ davantage concentré sur la création de performances live imaginées dans le cadre de nombreuses manifestations artistiques locales, le duo est rejoint à Paris en 2016 par Damien Le Dévédec (basse, chant) et Tim Karbon (batterie, percussions). TNHCH est désormais renforcé par la présence de Maëla Bescond au chant lead, et leur son commence à osciller progressivement entre un trip-hop sous opioïdes et un post-rock mâtiné de guitares bruitistes et de batteries tribales. À l’issue d’une session intensive d’une semaine de composition et d’enregistrement simultanés, le groupe commence à dessiner les contours du projet « ULTRA », dont la sortie (toujours en indépendant) est prévue pour le 23 Octobre 2020.
Pour cet opus, toutes les paroles des morceaux sont issues de textes de la main de Rene Ricard. La réalisation des pochettes vinyles a quant à elle été confiée à une trentaine de plasticien-nes parmi les proches du groupe et autres figures fortes de la scène artistique contemporaine. Chacun.ne d’entre elle.ux a ainsi produit une série de dix pièces uniques.

Écouter
04.06.20
Lecture-artiste #3 : Carl Trahan
La lecture-artiste
51'52"
Lecture-artiste (3)
Lecture-artiste (3)
04.06.20
Écouter

Lecture-artiste # 3 : Carl Trahan

Toute création est le résultat de multiples inspirations : des sensations, des objets, des gestes, des rencontres, des discussions. Et des lectures. Le collectif de recherche La Lecture-artiste rend visite à des artistes pour une conversation sur les lectures qui nourrissent, cultivent ou bousculent leurs processus créatifs.

Cette fois, le collectif se déplace à Montréal, dans l’appartement de l’artiste québécois Carl Trahan. Il est y question du langage et de la traduction dans les arts visuels, thèmes notamment abordés dans les plus récentes expositions de l’artiste, à la Galerie Nicolas Robert en 2018 et au Musée d’art contemporain des Laurentides en 2019.

Lectures
L’insensé. Dans Gai Savoir, Friedrich Nietschze
Mon premier livre en anglais. Dans Le langage et son double, Julien Green
La Seconde Venue. Dans Michael Robartes et la danseuse, William Butler Yeats
Chacun sa chimère. Dans Les petits poèmes en prose, Charles Baudelaire

Bibliographie
Roger Griffin, Modernism and Fascism. The Sense of a Beginning under Mussolini and Hitler, Palgrave Macmillen, 2007
Marshall Berman, All That Is Solid Melts into Air. The Experience of Modernity, Simon and Schuster, 1982
Peter L. Berger, The Sacred Canopy. Elements of a Sociological Theory of Religion, Anchor Books, 1967
Françoise Knopper et Alain Cozic (dir.), Le Déchirement. Formes et figures de la Zerrissenheit dans les lettres et la pensée allemande, L’Harmattan, 2006
Shane Weller, Modernism and Nihilism, Palgrave Macmillen, 2011
Modris Ekstein, Rites of Spring, The Great War and the Birth of the Modern Age, Mariner Books, 1989
Emilio Gentile, L’apocalypse de la modernité. La Grande Guerre et l’homme nouveau, Aubier, 2008
Andreas Killen, Berlin Elektropolis. Shock, Nerves, and German Modernity, University of California Press, 2006

Production : Benoit Jodoin. Prise de son et montage : Nicholas Dawson. Création musicale : Louis de Saxcé

00
00
00
00