En direct
Volume
9:15-10:00 - La matinale de la création contemporaine
15.05.24
Écouter

9:15-10:00, la matinale dédiée à l’actualité de la création contemporaine, en direct tous les mercredis à 9:15 sur *Duuu Radio.

Victoire Le Bars en conversation avec la nail artiste Lili Creuk.

Une création originale de Victoire Le Bars
Habillage sonore : Elen Huynh et Noé Mignard
Réalisation : Elen Huynh et Sampson Staples

Écouter
25.07.23
ForTune #7
Estelle Nabeyrat
117'54"
ForTune (7)
ForTune (7)
25.07.23
Écouter

ForTune #7
Arnaud Elfort et Estelle Nabeyrat

une émission avec :
Mathieu Kleyebe Abonnenc
Seumboy Vrainom et Histoires crépues
Victor Zébo - Guyane art Factory
Dénètem Touam Bona
Malarg
Oulimata Gueye
Peggy Pierrot

ForTune est une émission radio proposée par Eva Barto et Estelle Nabeyrat qui s’intéresse au monde de l’art en tant que monde du travail.
Cette émission a été élaborée par Arnaud Elfort et Estelle Nabeyrat avec les participations de Mathieu Kleyebe Abonnenc, Oulimata Gueye, Peggy Pierrot, Dénètem Touam Bona, Malarg, Seumboy Vrainom et Victor Zébo.

Cette émission ForTune s’intéresse à la question de la représentation de l’histoire coloniale, de l’esclavage, de ses abolitions et des résistances opposées, mais plus largement à la place que les personnes afro-descendantes occupent (ou n’occupent pas) dans le champ de la culture et de l’art contemporain plus particulièrement.
En partant d’exemples de mémoriaux commandés à des artistes plasticien.nes et dont certains sont restés à l’état de projet (Mémorial des Tuileries), nous débutons l’émission par une problématisation de l’association art contemporain et histoire de la traite négrière française.

Le débat est étayé avec la contribution des participant.e.s au travers de l’actualité des expositions (actualité lors des enregistrements entre 2021 et 2022), notamment française, en proposant une analyse des conditions de visibilisation (ou d’invisibilisation) de l’histoire coloniale et des acteurs et actrices qui y ont contribué dans le temps.

Derrière le champ de représentation, et de sa médiatisation, quid de l’instrumentalisation des artistes « racisé.es ” et des modes de sélection opérés sur ces derniers.ères ? Quid de l’extractivisme prolongé par les anciennes puissances coloniales dans de nombreux pays africains…

Montage et mixage : Noé Mignard

Liens et références
Musique : Atomic Peace

Introduction
Afrikadaa, 14, “ Les révoltes silencieuses”

I)
Fabrice Hyber “Le Cri, l’Ecrit”
Mémorial des victimes de l’esclavage aux Tuileries
L’association CM98
Adrian Piper, “On the Tuileries slave memorial jury impasse”
Oliver Nelson
La fresque d’ Hervé di Rosa
The New Yorker - Tribune

Nota bene :
Après vérification, tous les artistes sélectionnés avaient pris en compte la question des noms, et proposaient des solutions pour les intégrer à leur œuvres.
La commande du “ Mémorial des victimes de l’esclavage aux Tuileries “ n’a pas été annulée, mais n’a pas pu être honorée car l’association CM98 a refusé de signer les décisions du jury . Il semblerait que la discussion autour du mémorial reprenne avec le Ministère chargé des outre-mer et cela sans le Ministère de la culture.

II)
extrait Sarah Maldoror Sambizanga
Régine Cuzin, exposition “Vives”
Sarah Webster Fabio - Glimpses
Le Palais de Tokyo
Ciap - Ile de Vassivière
Frac Nouvelle-Aquitaine- Les Echos du territoire: la Sagesse des lianes-lianes/
Edouard Glissant “De l’opacité à la relation”
Les Échos du territoire : la Sagesse des lianes avec Dénètem Touam Bona
LES INDES GALANTES by Clément Cogitore
Revue Mouvement Tribune “ A qui profite l’exposition d’une danse”
Bintou Dembele - Les Indes Galantes
Revue Ocula, “Berlin Biannale at a Standill”, Mohammad Salemy
Nidia Sentimentos )

III
Le Lieu Unique - Exposition UFA - L’Université des Futurs Africains
Afrocyberféminismes à la Gaité Lyrique
Peggy Pierrot et Mimi Onuoha, “La race et le genre à l’épreuve du code”.

Remerciements : Nous tenons vivement à remercier tous les contributeurs et contributrices de cet épisode de ForTune ainsi que l’équipe de *Duuu et en particulier Noé Mignard pour le montage et sans qui cet épisode n’aurait pas encore vu le jour. Merci également à Elen Huynh et à Loraine Baud. Merci aussi à l’association travailleurs.travailleuses de l’art pour son soutien.