En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
05.09.18
DEEEP #3
Antonio Contador, Mathilde Villeneuve
63'41"
Plateaux (12)
Plateaux (12)
05.09.18
Écouter

Vendredi 8 juin 2018, 19:30

Une programmation de *Duuu au Silencio par MATHILDE VILLENEUVE et ANTONIO CONTADOR

avec

HELENA DE LAURENS, INGRID LUQUET-GAD, AFTER 8 BOOKS

La 3e émission de DEEEP sera hantée. De chouettes et de voix paillards, de flirts anciens et grimaçants, de jungle et de livres. Le Silencio sera une maison de fantômes, parlés, déformés par les trois invités. Dans la voix, dans le corps d’abord de la géante Helena de Laurens qui enfilera des figures comme autant de numéros d’un cabaret radiophonique, passant des poèmes érotiques du XVIIe, au parler charnel et satirique de Rabelais, de la sorcière-cul (de Valeska Gert et de Grisélidis Real mixées), à la bâtarde panachée (qui prend à Violette Le Duc, prend à Céline Minard). Dans l’exploration, musicale et visuelle, proposée par Ingrid Luquet-Gad d’un présent perpétuel, agglutiné, troué de réminiscences passées - autrement dit un “ruban de Moebius devenu fou” qui tourne en boucle depuis les premiers Twin Peaks, au concept d’hanthologie de Derrida et des années 90 no future théorisées par Mark Fisher. Il s’avère que ce dernier, écrivain et philosophe britannique, spécialiste de musique et de culture populaire, décédé l’année dernière et connu pour son fameux blog k-punk, est édité par After 8 Books. Cette librairie et maison d’édition parisienne continuera de déployer l’espace mental d’une soirée de possédés en ramenant à la surface les multiples lectures de leur catalogue, jouera des sons d’ambiances et des mots volés aux autres, pour lancer une discussion autour du geste qu’induit le livre.

Silencio, 142 rue Montmartre, 75002 Paris

Production : *Duuu
Programmation : Antonio Contador et Mathilde Villeneuve
Invité : Helena de Laurens, Ingrid Luquet-Gad, After 8 Books
Réalisation : Julien Brulé

00
00
00
00