En direct
Volume
Les Voix de la Vallée (1)
08.12.22
Écouter

Les Voix de la Vallée #01
Emanuele Coccia et Fatoumata Kébé

Le ciel est-il devenu une poubelle ? Débris spatiaux et forme de la Terre vue de l’espace
jeudi 08 décembre 2022
19h00 — 20h00

Dans le cadre de l’exposition La Vallée de Fabrice Hyber, la Fondation Cartier invite Fatoumata Kébé, astrophysicienne, et Emanuele Coccia, philosophe, à inaugurer le premier cours du soir Les Voix de la Vallée. Au sein de l’exposition, ils dialogueront en public afin d’éprouver les hypothèses proposées par Fabrice Hyber dans ses toiles.

Ce soir, prenant appui sur les œuvres Le Musée du plastique, Pente d’eau, Artifice New World, Nouvelle répartition du monde ou encore Nouveau monde, ces deux experts dans leur domaine se poseront la question : « Le ciel est-il devenu une poubelle ? » et échangeront sur les thèmes des débris spatiaux, du complotisme ainsi que de la forme de la Terre vue de l’espace.

Emanuele Coccia
Philosophe italien, Emanuele Coccia est maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales depuis 2011. Il a d’abord suivi une formation en agronomie avant de s’orienter vers la philosophie et la philologie. Après des études à Florence où il a obtenu son doctorat en 2005, il a été invité en tant que professeur-chercheur par les universités de Tokyo, Buenos Aires, Düsseldorf, puis à Columbia et Harvard. Il est l’auteur de La Vie sensible, de La Vie des plantes : une métaphysique du mélange, de Métamorphoses et de Philosophie de la maison. Récemment, il a participé à la réalisation de vidéos d’animation telles que Quercus (2020, avec Formafantasma), Heaven in Matter (2021, avec Faye Formisano) et The Portal of Mysteries (2022, avec Dotdotdot). En 2019 et 2021, il a contribué à l’exposition Nous les Arbres, présentée à la Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris et au Power Station of Art à Shanghai, ainsi qu’au catalogue publié pour l’occasion. Il a également contribué à l’ouvrage de Damien Hirst Cerisiers en fleurs, publié par la Fondation Cartier en 2021.

Fatoumata Kébé
Docteure en astronomie de Sorbonne Université, Fatoumata Kébé s’est spécialisée dans l’étude de l’environnement spatial et des nébuleuses planétaires. En plus de s’être formée à l’ingénierie spatiale durant un an à l’Université de Tokyo, Fatoumata Kébé a réalisé des stages au sein de l’Agence Spatiale Européenne et autres institutions spécialisées dans le domaine du spatial. Fatoumata Kébé co-préside actuellement le comité des astronomes en début de carrière de l’Union Astronomique Internationale et est membre du comité des jeunes chercheur.se.s de la Royal Astronomical Society. Elle a été nommée par le magazine Vanity Fair comme faisant partie des français·e·s les plus influent·e·s du monde en 2018. Il y a six ans, Fatoumata Kébé a fondé l’association Éphémérides qui promeut la pratique et l’enseignement de l’astronomie auprès du grand public.

Écouter
13.05.22
[woːks] : hors-série
Lauren Tortil, Anna Holveck, Méryll Ampe, Anne Le Troter
254'31"
[woːks] (4)
[woːks] (4)
13.05.22
Écouter

[woːks]  : hors série
Lauren Tortil, Anne Le Troter, Méryll Ampe, Anna Holveck, Johana Beaussart, Anne-Lou Vicente & Raphaël Brunel, CB0101

Pour ce premier format collectif et radiophonique de [woːks], Lauren Tortil laisse sa place d’intervieweuse à Anne-Lou Vicente & Raphaël Brunel pour rejoindre les artistes avec lesquelles elle s’est entretenue cette année : Anne Le Troter, Méryll Ampe, Anna Holveck et Johana Beaussart. Le temps de cette soirée, à plusieurs voix autour d’une table ronde, iels ont discuté des pratiques et espaces d’énonciation et d’écoute dans le champ des arts sonores et visuels. Il était question de leur engagement en tant qu’artiste, du rapport qu’elles entretiennent avec le sonore et de tenter—sans écarter leur singularité—de dessiner un potentiel territoire commun.
Cet événement en plein air dans le Parc de la Villette, retransmis en direct sur *Duuu, était rythmé et ponctué par un va-et-vient entre des discussions collectives et les créations sonores de chacune (performances, concert, lecture, etc.).

[woːks] est une série de rencontres entre deux artistes—Lauren Tortil et un·e invité·e de son choix—au sujet de l’art sonore. Qu’il s’agisse de manipuler la voix et ses sonorités, de capter ou fabriquer des sons, de construire des espaces acoustiques, etc., les démarches artistiques qui contribuent à sa définition sont plurielles. Avec le projet éditorial [woːks], il est alors question de works et de vox, de travail et de voix, de poser une voix sur un travail par le biais d’un entretien et d’une pièce sonore réalisée en collaboration.
Le projet est visible et audible sur le site wo-ks

Anne-Lou Vicente & Raphaël Brunel
Anne-Lou Vicente et Raphaël Brunel sont critiques d’art et commissaires d’exposition indépendants basés à Paris. Dans la lignée de la revue d’art contemporain sur le son VOLUME qu’ils ont co-fondée et dirigée entre 2010 et 2013, ils poursuivent depuis leurs recherches autour des liens entre son et arts visuels jusque dans leurs marges, sous forme d’éditions, d’événements (performances, concerts, conférences, etc.) et d’expositions au travers de la plateforme éditoriale et curatoriale What You See Is What You Hear (www.wysiwyh.fr). Ils travaillent actuellement sur le commissariat de l’exposition collective Des voix traversées dans le cadre de la « Fabrique du nous #1 » à l’Institut d’art contemporain et à URDLA (Villeurbanne), visible du 4 juin au 31 juillet 2022. Il sera question dans cette exposition d’écouter et de faire entendre des « nous » par nature polyphoniques et de faire résonner des voix, à la fois espaces relationnels, surfaces de contact et d’affection mais aussi d’expression ou d’interpellation.

Anne Le Troter
Anne Le Troter est une artiste mêlant installation sonore, performance, théâtre, stand-up, littérature et poésie. Elle s’intéresse à la place qu’occupe la parole qui s’expose au travail dans nos sociétés capitalistes—celles d’enquêteur-trice-s téléphoniques, d’artistes ASMR, du corps soignant ou d’employé-e-s de banque de sperme—qu’elle rejoue dans des installations sonores. En parallèle, l’artiste s’intéresse également à la parole qu’on abrite, à la parole-maison qu’elle recueille dans des vêtements sonores, dispositifs performatifs et bibliothèques proposant une autre géographie à la parole sur l’espace du corps. «Quand j’enfile les vêtements sonores, il y a le poids de la parole qui ancre mon corps, je m’épaissis d’un coup, je gonfle.»
Pièces diffusées :
La Pornoplante, chapitre 1/3 (lecture de 15 minutes, 2021)
La Pornoplante, chapitre 2/3 (lecture de 10 minutes, 2022)
Les chapitres de La Pornoplante d’Anne Le Troter prennent appui sur le genre de l’audio porno, de l’érotisme sonore et de l’ASMR. Voix : Lou Villapadierna et Anne Le Troter

Anna Holveck
Artiste plasticienne à la croisée de plusieurs disciplines, Anna Holveck tisse des liens entre l’expérience du son, de la performance, de la voix, de la vidéo et de la composition musicale. Elle s’interroge sur les façons dont la nature de l’espace influence la morphologie du son, en provoque une lecture particulière, répond à la composition et entre en résonance avec le corps. Son travail sera prochainement visible à l’Institut d’Art Contemporain Villeurbanne lors de l’exposition Des voix traversées.
Pièces diffusées : Feedback (vidéo, 7 min.) et Amour, Amour (performance, 13 min.)

Johana Beaussart
Johana Beaussart est une artiste sonore et compositrice qui explore la notion d’oralité, par une pratique performative et radiophonique, avec comme médium principal sa voix. Son attachement pour l’univers du doublage et les possibilités du langage l’amènent à développer une pratique de la voix jouant sur des notions d’illusions, d’imitations et d’apparences. Plus récemment, ses recherches se portent sur l’écriture musicale. Elle y explore la diversité des registres du chant ainsi que les possibilités d’artifice de l’appareil vocal. Du lyrisme au «spoken word» en passant par l’électro-acoustique et le sound design, ses compositions empruntent autant aux musiques électroniques qu’à la pop expérimentale.
Pièce diffusée : É-dir-kel-lavé-di — variations I (live, 32 min.)

Méryll Ampe
Artiste sonore et sculptrice de formation, Méryll Ampe établit des liens entre ces deux pratiques et conçoit le son comme un médium à sculpter en temps réel et improvise à partir de sources analogiques. Le tout pour ainsi interroger une implacablement dense matière sonore qui évolue souterrainement et en relief. Créant en direct différentes strates et jouant avec l’imbrication de volumes, de plans et de perspectives, elle aime frôler les limites du son et creuse dans sa chair avec un intérêt permanent pour la rugosité, la porosité, la masse-densité et l’inattendu. En live, elle s’engage de manière puissamment instinctive et radicale, faisant appel à l’écoute du lieu et du corps qui lui sert de baromètre pour un résultat tonitruant de salves sonores à la fois abstraites-noises et rythmiques-saturations.
Pièces diffusées : Live (concert, 30 min.)

Lauren Tortil
Artiste sonore et chercheuse, Lauren Tortil porte son intérêt sur le rapport que l’humain entretient avec ses environnements sonores, par le prisme de l’histoire des technologies sonores et des expériences médiatées. Si la vue semble le sens hégémonique dans nos sociétés occidentales, Lauren Tortil insiste sur l’ouïe et développe une démarche artistique où le processus d’écoute se présente comme une pratique active et réflexive, politique et critique sur le monde qui nous entoure. Cette démarche se traduit aussi bien par des installations, des performances et des pièces sonores que par des publications et des ateliers. Depuis mars 2021, elle porte le projet éditorial [wo:ks] qui consiste en une série d’entretiens et de co-créations avec des artistes sonores.
Pièces diffusées : Track & Jams, (enregistrement 25 min. diffusé en deux parties)

CB0101
CB0101 est compositrice, performeuse et développeuse elle prépare actuellement un album teinté de bruits mis en rythme et de chansons françaises aux textes tristes et ironiques. Elle nous partagera ces dernières pépites participant aux influences de son projet en cours.

Une émission proposée par Lauren Tortil, organisée à la Folie N4/La Villette le 13.05.22