En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
06.12.20
Histoires singulières de la Radiophonie - Voix d’outre-mondes
Meris Angioletti, Philippe Baudouin
75'19"
Radio Bonaventure (1)
Radio Bonaventure (1)
06.12.20
Écouter

Radio Bonaventure, éditée par Lilou Vidal pour la Fondation Pernod Ricard

Histoires singulières de la Radiophonie
Voix d’outre-mondes

Avec Meris Angioletti et Philippe Baudouin

Le cycle de Radio Bonaventure s’ouvre par un récit à deux voix entre Meris Angioletti, l’une des 9 artistes du Prix Fondation Pernod Ricard 20-21, et Philippe Baudouin, philosophe et réalisateur radio. Tout.e.s deux se sont intéressé.e.s, d’après une approche à la fois historique, expérimentale et poétique, à une histoire étrange et oubliée de la radiophonie dressant une généalogie entre animisme, technologie, sciences occultes et philosophie.
Cette rencontre, réalisée avec la complicité de Radio *Duuu, est une expérience d’écoute et d’analyse sondant les premiers signaux d’une radio primordiale naturelle, aérienne, préexistante à la domestication de l’électricité suivie de la naissance du spiritisme au milieu du XIXeme siècle, ainsi que certains courants de la pensée philosophique moderne. Le corps devenu récepteur, se révèle ainsi antenne de connexion, et la radio, un espace potentiel de transmission télépathique ou de connexion de la psyché humaine aux vertus de rêverie thérapeutique chères à Bachelard. « Machine à fantômes » telle que Deleuze l’a formulé, la radio et ses ondes électromagnétiques ne seraient-elles pas aussi les gardiennes et véhicules des « voix d’outre-mondes » ?

Meris Angioletti est diplomée de l’école de Bauer de Milan et de l’Académie des Beaux-Arts de Brera à Milan et chercheuse dans le cadre de l’école doctorale APESA – Paris I. En ancrant son parcours sur l’histoire de l’art et du cinéma, en particulier aux premières formes d’abstraction, aussi bien que sur les sciences cognitives, la psychologie ou l’ésotérisme, les œuvres de Meris Angioletti interrogent les mécanismes de la perception, de la mémoire et de la psyché. Parmi ses expositions récentes: 2019, La vérité n’est pas la vérité, MABA, Nogent-sur-Marne, Couteau sans lame et dépourvu de manche et Le jour des esprits est notre nuit, CRAC Alsace, Altkirch ; 2018, Forme- Pensiero, Galleria Ottozoo, Milan (solo), 2018, Lunaria Annua, Galerie Luis Adelantado, Valencia (solo), 2017, L’anneau et le livre, YGREC, Paris (solo), 2016, Le grand jeu, FRAC Champagne Ardenne (solo).

Philippe Baudouin est philosophe, réalisateur radio et membre du Centre de recherche en design de l’ENS Paris-Saclay. Ses recherches sur l’histoire de l’occultisme l’ont amené à publier plusieurs articles et ouvrages dont Le Royaume de l’au-delà de Thomas Edison (réédition), et Les Forces de l’ordre invisible. Émile Tizané (1901-1982), un gendarme sur les territoires de la hantise (Le Murmure, 2016). Il est également le co-auteur d’une anthologie sonore des phénomènes occultes, Spectra Ex Machina, parue sur le label Sub Rosa (2019). Par ailleurs il est aussi l’auteur de l’ouvrage Au microphone : Dr. Walter Benjamin . W. Benjamin et la création radiophonique – 1929-1933 (MSH, Prix Inathèque 2009) et a dirigé la publication du recueil Écrits radiophoniques de W. Benjamin (Allia, mars 2014).

Radio Bonaventure est une plateforme éditoriale audio imaginée par la commissaire invitée Lilou Vidal dans le cadre du compagnonnage du Prix Fondation Pernod Ricard 20-21. Radio Bonaventure propose une expérience d’intimité, discursive et alternative des pratiques des artistes sous un format acoustique alliant des oeuvres sonores, des écrits réalisés pour l’oreille, des performances orales, des ambiances d’ateliers, des histoires inouïes, des rencontres en paroles et en lectures, des playlists musicales, des chambres d’échos, et de rumeurs. Radio Bonaventure explore autant le spectre radiophonique et les grésillements électromagnétiques des ondes hertziennes que la communicabilité du langage et des esprits, des bruits et des silences. Espace d’hybridité, de franchissement et de connexion, Radio Bonaventure trafique librement les trajectoires acoustiques et la circulation des voix à des fins expérimentales et poétiques.

Enregistrement à la Fondation Pernod Ricard le 16 octobre 2020 : Ferdinand Artur et Aline Gorisse
Montage : Ferdinand Artur
Jingle : Léo Roche / *Duuu

00
00
00
00