En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
03.07.17
Les Regards du Grand Paris #10 : Raphaël Dallaporta
*Duuu
09'56"
Conversation (74)
Conversation (74)
03.07.17
Écouter

Sur l’invitation des Ateliers Médicis, *Duuu a réalisé des portraits radiophoniques autour de dix photographes dans le cadre de la commande photographique « Les Regards du Grand Paris ».

Les Ateliers Médicis portent, en coopération avec le Centre national des arts plastiques, la commande photographique nationale des Regards du Grand Paris. Ouvert à toutes les pratiques photographiques contemporaines et particulièrement attentif à l’émergence artistique, ce programme a vocation à accompagner les mutations du Grand Paris et de constituer un corpus documentaire au présent. Pour la première édition, autour du thème « Grand Paris – Ville Monde », une première série de commandes a été confiée à 10 photographes.

Raphaël Dallaporta et Philippe Vasset : Fantasmagorie

Fanstasmagorie est une exploration du Grand Paris par ses sommets. Depuis la tour Utrillo à Clichy-Montfermeil puis, de sommet en sommet, tout autour de la ville, les deux artistes tissent des correspondances télégraphiques entre ces hauteurs : les tours deviennent des sémaphores et les spectateurs sont invités au déchiffrement de ce langage mystérieux. La pièce finale s’articulera autour de trois éléments visuels. L’installation sera composée de photographies et d’une vidéo associés à des textes de l’écrivain Philippe Vasset.
Le projet a reçu le soutien du Conservatoire des Arts et Métiers de Paris.

Raphaël Dallaporta, né en 1980, vit et travaille à Paris. Au cours de sa formation, il intègre l’École de l’image des Gobelins, la Fabrica de Trévise, puis est pensionnaire de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis en 2014-2015. Sa démarche, fondée sur une approche scientifique et un travail d’investigation, interroge l’empathie que peuvent engendrer certains sujets de société, et joue avec les statuts variés d’une photographie qu’il expérimente comme un langage.

Philippe Vasset, journaliste et écrivain né en 1972, est diplômé en géographie, en philosophie et en relations internationales. Il a été pensionnaire de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis en 2014-2015. Explorant les marges et les frontières, ses romans inventent une nouvelle forme de littérature géographique. Son dernier ouvrage, La Légende (Fayard), est paru en 2016.

Une émission réalisée en partenariat avec les Ateliers Médicis.

00
00
00
00