En direct
Volume
Conversation
01.12.21
Écouter

Black Mamba #6 - Nicolas Prignot

Black Mamba est un rendez-vous apériodique avec des personnes invitées à partager une recherche ou une pratique. Débuté en 2017, le programme de Black Mamba se dessine un rendez-vous après l’autre, par association plus que par anticipation.

Pour sa première édition depuis la pandémie, Black Mamba reçoit le philosophe Nicolas Prignot. On discutera d’électrosensibilité, de ce que font les personnes électrosensibles au dispositif du laboratoire en “double-aveugle”, et par extension des rapports entre parapsychologie et statistiques.

Cette séance suit celle d’Alfredo Hubard sur les sphères et leurs partitions, qui suivait celle de Sophie Houdart sur son enquête à Fukushima, qui suivait celle d’Aurélien Gamboni autour de l’écologie de l’attention, qui suivait celle de Cécile Lavergne sur la dépossession chez Judith Butler, qui suivait celle de François Sardi sur la crise des réfugiés.

Black Mamba - une série conçue par Alfredo Hubard, Myriam Lefkowitz et Simon Ripoll-Hurier

Écouter
30.09.21
Le jeudi de la semaine #8 : Sabine Macher invite Yu-Wen Wang
Les Laboratoires d'Aubervilliers
61'00"
Le Jeudi de la semaine (8)
Le Jeudi de la semaine (8)
30.09.21
Écouter

Chaque jeudi de la semaine, une personne en invite une autre pour lire à voix haute des textes choisis.

Sabine Macher invite Yu-Wen Wang pour lire une pièce nô (c’est quoi ?) écrite, traduite, retraduite, relue. Avec la participation clandestine de Filipe Pereira.

Née en Allemagne de l’Ouest, Sabine Macher danse, écrit, traduit et photographie des choses immobiles. Elle alterne des propositions personnelles sous forme de livres, pièces sonores, performances, pièces scèniques avec l’inscription dans l’espace d’autres artistes. Cet ensemble de désirs et d’activités produit des formes tantôt collectives, tantôt solitaires, en tension entre l’intime et le social, le théâtre et l’espace urbain, articulées par la rencontre et le hasard.

Née à New Taipei (Taïwan), Yu-Wen Wang est étudiante en 4ème année à l’École supérieure d’art de Bordeaux. Revisitant son identité depuis un pays étranger et interrogeant son statut donné par la société, elle développe ses recherches sur l’appropriation de la langue et du territoire. Elle s’intéresse aux questions de déplacement, à l’installation, à l’appropriation d’un lieu, entre autres comment l’identité prend-elle corps dans le paysage. Ses travaux prennent la forme de performances, de vidéos, d’installations et de récits.

Chorégraphe, performeur, scénographe, éclairagiste ou designer floral, Filipe Pereira crée des objets et des installations, dont récemment la conférence-performance Arranjo Floral (2020). Il collabore régulièrement avec les chorégraphes Teresa Silva, Sofia Dias et Vitor Roriz ou João dos Santos Martins.

Une émission proposée par Les Laboratoires d’Aubervilliers, enregistrée le jeudi 22 juillet 2021 dans le Jardin des Laboratoires.

00
00
00
00