En direct
Volume
18.06.21
Écouter

19h-21h : Le lancement de la revue How to become a motherfuckinelegist très très très en retard, donc avec plein de nouveaux trucs et même de nouveau·elles gens, enfin la revue (augmentée) à venir chercher sur place pour les souscripteur·ices, des chips au vinaigre, un punch surprise & une playlist de Sophie T. Lvoff, les lectures de etaïnn zwer, Léa Vassal, sabrina soyer, pauline l. boulba, Soto Labor, Joyce Rivière, Eleanor Ivory Weber, Rosanna Puyol, Lætitia Paviani, Mélanie Blaison, Barbara Sirieix.
Informations sur la revue et les numéros précédents ici

21h-23h : La Pâte avec Aurilian
La Pâte est une émission musicale pour nourrir les oreilles, proposée par Lina Hentgen & Paul Lepetit pour *Duuu.

Soirée en plein air à La Villette
Folie Observatoire (N4), Parc de la Villette, Paris 19e

Partager
Facebook
Email
Écouter
21.01.21
Le jeudi de la semaine #3 : “Family Business”
Les Laboratoires d'Aubervilliers
43'00"
Le Jeudi de la semaine (3)
Le Jeudi de la semaine (3)
21.01.21
Écouter

Le jeudi de la semaine #3 : “Family Business”
Sophie Sénécaut invite Lode Thiery

Chaque jeudi de la semaine une personne en invite une autre pour, le temps d’un apéro dans le jardin des Laboratoires, lire à voix haute des textes choisis.


Sophie Sénécaut
J’ai étudié l’art dramatique à l’université de Lille 3 arts du spectacle et à l’I.N.S.A.S, sortie de cette école depuis plus d’une dizaine d’années, j’ai travaillé et continue de travailler au sein de différentes compagnies de théâtre bruxelloises comme Garçongarçon (Salvatore Calcagno), (E)Utopia (Armel Roussel), Venedig Meer (Florence Minder), Présage d’Innocence (Sofie Kokaj), les Viandes Magnétiques (Jean-Baptiste Calamme), Mariedl (Selma Alaoui), Diplex (Céline Orhel). J’ai également joué sous la direction de Marine Dricot dans les clips : Eight is the Figure du groupe The Robbing Millions, Guinea Pig et Walk du groupe Girls in Hawai, Two tides of ice des The Van Jets, et Blitz d’Etienne Daho; et tourné dans les courts métrages : Kaniama Show de Baloji Tshiani, Sans frapper d’Alexe Poukine, Marlone de Tom Adjibi et Le Lion belge de Parlaku Nim.

Lode Thiery
Je suis né en ’89. Je suis Bruxellois, néerlandophone, alors quand j’ai du choisir une école pour commencer mes études de théâtre, j’ai opté pour le Lemmensinstituut (une école supérieure à Leuven). L’envie de jouer dans une langue qui n’était pas le mien m’a poussé à continuer mes études dans une école francophone. Après avoir terminé deux ans au Lemmensinstituut, l’IAD m’a accepté en tant que étudiant en troisième année. C’est dans cette école-ci que j’ai optenu mon diplôme en arts dramatique en 2013. Depuis ma sortie d’école, j’ai surtout joué avec la compagnie [e]Utopia, d’Armel Roussel. À présent j’ai fait partie de trois création sous sa direction, Ondine (démontée), passez-commande et
L’éveil du printemps. En dehors de ces spectacles, j’ai joué dans les fourberies de Scapin, de Marc Paquien et dans Quartier 3, destruction totale, mis-en-scène par Olivier Boudon. Je continue également de jouer en Néerlandais, mais c’est, à l’heure actuel, uniquement du travail face caméra. En 2017, Amandine Laval, Romain Cinter et moi-même avons monté la compagnie Surpeuplé/Overbevolkt, avec laquelle nous faisons des recherches théâtrales.

Une émission proposée par les Laboratoires d’Aubervilliers.

00
00
00
00