En direct
Volume
Les Voix de la Vallée (1)
08.12.22
Écouter

Les Voix de la Vallée #01
Emanuele Coccia et Fatoumata Kébé

Le ciel est-il devenu une poubelle ? Débris spatiaux et forme de la Terre vue de l’espace
jeudi 08 décembre 2022
19h00 — 20h00

Dans le cadre de l’exposition La Vallée de Fabrice Hyber, la Fondation Cartier invite Fatoumata Kébé, astrophysicienne, et Emanuele Coccia, philosophe, à inaugurer le premier cours du soir Les Voix de la Vallée. Au sein de l’exposition, ils dialogueront en public afin d’éprouver les hypothèses proposées par Fabrice Hyber dans ses toiles.

Ce soir, prenant appui sur les œuvres Le Musée du plastique, Pente d’eau, Artifice New World, Nouvelle répartition du monde ou encore Nouveau monde, ces deux experts dans leur domaine se poseront la question : « Le ciel est-il devenu une poubelle ? » et échangeront sur les thèmes des débris spatiaux, du complotisme ainsi que de la forme de la Terre vue de l’espace.

Emanuele Coccia
Philosophe italien, Emanuele Coccia est maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales depuis 2011. Il a d’abord suivi une formation en agronomie avant de s’orienter vers la philosophie et la philologie. Après des études à Florence où il a obtenu son doctorat en 2005, il a été invité en tant que professeur-chercheur par les universités de Tokyo, Buenos Aires, Düsseldorf, puis à Columbia et Harvard. Il est l’auteur de La Vie sensible, de La Vie des plantes : une métaphysique du mélange, de Métamorphoses et de Philosophie de la maison. Récemment, il a participé à la réalisation de vidéos d’animation telles que Quercus (2020, avec Formafantasma), Heaven in Matter (2021, avec Faye Formisano) et The Portal of Mysteries (2022, avec Dotdotdot). En 2019 et 2021, il a contribué à l’exposition Nous les Arbres, présentée à la Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris et au Power Station of Art à Shanghai, ainsi qu’au catalogue publié pour l’occasion. Il a également contribué à l’ouvrage de Damien Hirst Cerisiers en fleurs, publié par la Fondation Cartier en 2021.

Fatoumata Kébé
Docteure en astronomie de Sorbonne Université, Fatoumata Kébé s’est spécialisée dans l’étude de l’environnement spatial et des nébuleuses planétaires. En plus de s’être formée à l’ingénierie spatiale durant un an à l’Université de Tokyo, Fatoumata Kébé a réalisé des stages au sein de l’Agence Spatiale Européenne et autres institutions spécialisées dans le domaine du spatial. Fatoumata Kébé co-préside actuellement le comité des astronomes en début de carrière de l’Union Astronomique Internationale et est membre du comité des jeunes chercheur.se.s de la Royal Astronomical Society. Elle a été nommée par le magazine Vanity Fair comme faisant partie des français·e·s les plus influent·e·s du monde en 2018. Il y a six ans, Fatoumata Kébé a fondé l’association Éphémérides qui promeut la pratique et l’enseignement de l’astronomie auprès du grand public.

Écouter
09.11.22
Radia Show 919 : Symphony for a city (Radio Panik)
Radio Panik
28'01"
Radia (9)
Radia (9)
09.11.22
Écouter

Subjectiv sound visit, “Symphony for a city” goes out of the field of reality in order to tranform it, mix it and make it sing. Based on records made during october 2022 in Bruxelles, this sound play distort the thousand noises of the city in order to make arrise his poetry, his rage, his rythm. In punctuation, daily words used in the french language like « bonjour » (hello), « oui » (yes), « non » (no) and « merci » (thank you) are declined in their infinites intonations. Oui don’t mean necessairly yes. Non can be sometimes be ask like a question. Merci is often used without a thought. Bonjour exist in a unconscious way but can also be used in very intimate opening to the closest persons. So many possibilities with which a game is established, first in solo and then with interactions between each words. This words, repeats, exhausted by repetition, loose then theirs significations for finaly just keeping theirs musicality, and theirs radicalness. Finaly, they enter into the landscape in which they are inscribed, in fake or in real.

This work would not have been possible without the meeting this summer 2022 of Arthur Lacomme and Domitille Devevey during the radio creation festival « Utopie Sonore ». The many “oui” heard were, by the way, collected from the participants of this festival.
This sound play was written with advices of Vincent Matyn and the kind listening of the Radio Panik team.
Finally, thanks to the voices, anonymous or friends, who punctuated this sound play.

Symphonie pour une ville Visite sonore subjective, Symphonie pour une ville sort du champ de la réalité pour la transformer, la mixer et la faire chanter. Basée sur des enregistrements faits durant le mois d’octobre 2022 à Bruxelles, cette pièce sonore détourne les milles bruits de la ville pour en faire jaillir sa poésie, sa fureur, son rythme. En ponctuation, les mots du quotidien employés par les francophones comme « bonjour », « oui », « non », et « merci » sont déclinés dans d’infinies intonations. Oui ne veut pas forcément dire oui. Non peut parfois se poser comme une question. Merci s’emploie sans y penser. Bonjour existe de façon machinale ou bien s’utilise comme l’ouverture de l’intimité. Autant de possibilités avec lesquels un jeu s’instaure, d’abord en solo puis en ping-pong. Ces mots, répétés, filés, usés perdent alors leur sens pour ne garder que leurs musicalités et leurs radicalités. Ils s’accordent alors avec le paysage dans lequel ils s’inscrivent, en faux ou en vrai.

Ce travail n’aurait pas été possible sans la rencontre cet été 2022 d’Arthur Lacomme et de Domitille Devevey lors du festival de création radiophonique Utopie Sonore.
Les nombreux « oui » entendus ont d’ailleurs été récoltés auprès des participants du festival.
La suite s’est écrite à plusieurs oreilles, avec les conseils de Vincent Matyn et les écoutes bienveillantes de l’équipe de Radio Panik.
Merci enfin aux voix, anonymes ou amies qui ont rythmé cette création sonore.

Une émission proposée par Radio Panik pour le réseau Radia.fm.

Image : Domitille Devevey
Mixing, composing, recording and production : Domitille Devevey

Image : Domitille Devevey
Mixage, composition, enregistrements et réalisation : Domitille Devevey