En direct
Volume

TNHCH (acronyme de The Night He Came Home) est un groupe de rock expérimental né à Rennes en 2013 sous l’impulsion de Corentin Canesson (guitares) et Arthur Beuvier (machines, synthétiseurs). Au départ davantage concentré sur la création de performances live imaginées dans le cadre de nombreuses manifestations artistiques locales, le duo est rejoint à Paris en 2016 par Damien Le Dévédec (basse, chant) et Tim Karbon (batterie, percussions). TNHCH est désormais renforcé par la présence de Maëla Bescond au chant lead, et leur son commence à osciller progressivement entre un trip-hop sous opioïdes et un post-rock mâtiné de guitares bruitistes et de batteries tribales. À l’issue d’une session intensive d’une semaine de composition et d’enregistrement simultanés, le groupe commence à dessiner les contours du projet « ULTRA », dont la sortie (toujours en indépendant) est prévue pour le 23 Octobre 2020.
Pour cet opus, toutes les paroles des morceaux sont issues de textes de la main de Rene Ricard. La réalisation des pochettes vinyles a quant à elle été confiée à une trentaine de plasticien-nes parmi les proches du groupe et autres figures fortes de la scène artistique contemporaine. Chacun.ne d’entre elle.ux a ainsi produit une série de dix pièces uniques.

Écouter
09.01.18
Que peut la scène #2
DOC!
105'00"
Université libre (10)
Université libre (10)
09.01.18
Écouter

Aller au théâtre comme à la messe ?

Qui n’a jamais eu l’impression d’être au théâtre comme face à un sermon ? De n’avoir d’autre rôle, en tant que spectateur, que celui d’acquiescer ? Sur scène ceux qui savent, dans le public ceux qui écoutent religieusement, et apprennent. Et si on faisait autrement ?

Invitées :
Marion Boudier, chercheuse et dramaturge de Joël Pommerat (« Ça ira (1), fin de Louis »)
Camille Louis, philosophe et dramaturge, cofondatrice du collectif Kom.post

Alors que la culture disparaît du débat politique, les pouvoirs publics ne cessent de demander aux artistes d’assumer un rôle social, d’être les artisans du vivre ensemble et de participer à la lutte contre les extrémismes. Dans ce contexte, metteurs en scènes et chorégraphes peuvent-ils revendiquer un rôle politique qui ne soit pas dicté par le haut ? Comment, à travers un geste artistique, dépasser les programmes et idéologies préétablies pour ouvrir les possibles de ce que l’on nomme « politique » ?
Tous les deux mois, le cycle « Que peut la scène ? » explore les enjeux politiques du spectacle vivant contemporain. Centrées sur la pratique, ces rencontres-débats invitent des metteurs en scène, chorégraphes, directeurs de structure et théoriciens à débattre autour d’une question et à mettre en commun leur expérience avec le public.

Cycle de rencontres & débats conçu et proposé par Aïnhoa Jean-Calmettes et Alice Ramond dans le cadre de l’Université libre de DOC, en partenariat avec le Magazine Mouvement et *Duuu

Une émission enregistrée le 02.11.2017

00
00
00
00