En direct
Volume
01.10.22
Écouter

Shit talk aka 4Dx realness
Soirée de fin de résidence d’une semaine à *Duuu avec Claire Finch, Fallon Mayanja, Louise Siffert et Sandar Tun Tun.

Do you know about 4Dx? It’s like 3D, only more intense. It has sound, but also: it smells, it vibrates, it collaborates.
A private party with public sentiment, with Claire Finch Fallon Mayanja Louise Siffert Sandar Tun Tun.
.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾
Shit talk aka 4Dx realness
Tu connais le 4Dx ? C’est la 3D mais en plus intense. Il y a du son, mais aussi des odeurs, des vibrations et des collaborations.
Une fête privée avec un public sentiment et avec Claire Finch Fallon Mayanja Louise Siffert Sandar Tun Tun.

Claire Finch
.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾
est auteur*rice et chercheur*euse. Son travail de « ficto-théorie » fait interagir études de genre et narrations radicales dans des récits exemplifiant des stars queer. Ielle a fait paraître, avec Justin Gajoux, Kathy Acker 1971-1979, Ismael, 2019; Chapter 15 I Lie On The Floor, After 8 Books, 2021. Ielle a notamment contribué au volume Lettres aux jeunes poétesses, L’Arche, 2021. Ses textes sont publiés dans de nombreuses revues universitaires et supports littéraires et artistiques. On lui doit, par ailleurs, avec Sabrina Soyer, la traduction de Debbie : une épopée de Lisa Robertson, Joca Seria, 2021. Seul.e ou à plusieurs, comme avec le collectif RER Q dont ielle fait partie, ielle donne des lectures, conférences et performances, hybridant les savoirs et les pratiques, en France et à l’étranger, comme par exemple à l’ICA Londres, Badischer Kunstverein Karlsruhe, Palais de Tokyo Paris, Fondation Ricard Paris, Centre Pompidou Paris.

Fallon Mayanja
.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾
artiste dont le travail traite du son et de la performance. Le travail de Fallon, orienté vers la tangibilité sonore et la pédagogie politique, questionne les formes de communication existantes et recherche des pratiques alternatives de réception et d’interaction, par le son et la voix. Fallon cherche à connaître les zones de contact entre le corps - son, son - société et leur communication en étudiant les formes sonores (vibrations, voix, musique, synthèse, programmation…) comme dispositifs d’activation sensorielle et de narratif. Utilisant principalement l’électronique comme outils de partage, de connexion, et d’écoute, la production artistique conduit à une analyse de l’audible et de l’inaudible, du visible et de l’invisible, du non-dit et de l’indicible des sujets et des objets sonores. Les performances de Fallon Mayanja ont été présentées au FRAC Lorraine - Metz (2021), Creamcake - Berlin (2019), ou à The Place et CUNTemporary - Londres (2019). Son travail a été exposé en Europe et à l’international : à Lisbonne (2020), Mexico (2019), Thessalonique (2019), Berlin (2020) et Braga (2021). En 2020, Fallon était lauréate du projet La Vie Bonne porté par le Cnap.

Louise Siffert
.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾
Détournant les codes de l’aliénation contemporaine, des formes du management comme de la recherche du bien-être, les projets et performances de Louise Siffert privilégient un théâtre à dimension sculpturale, burlesque et corrosif, nourri de sciences sociales. Elles lui ont inspirées, entre autres, une comédie musicale Gut Feelings (2020-2021), un film conçu pour son solo exposition au BBB Centre d’Art, et dont une version vinyle augmentée-Gut Feelings–Melodies and Aromas (2021) a été produit dans le cadre de l’appel à projet “La Vie bonne” porté par Aware et le CNAP, édité par *DUUU Radio. Son travail ces dernières années a été présenté dans de nombreux lieux à la Panacée à Montpellier, à la Synagogue de Delme, aux Laboratoires d’Aubervilliers, à L’Atelier de Paris-Carolyn Carlson, au Palais de Tokyo, au BBB à Toulouse, au Capc-Bordeaux … Elle est membre de DOC, espace artistique autogéré à Paris.

Sandar Tun Tun
.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾.̾
Né·e en 1989 (CH). Vit et travaille à Marseille (FR). Sandar Tun Tun construit son travail autour de la fabulation, de nouvelles alliances et trajectoires collaboratives. Artiste, chercheur·euse, DJ et compositeur·rice iel développe une pratique sonore, spatiale et performative centrée autour de l’écoute, réactivité sensible et critique. Ses installations, compositions, performances, sets audiovisuels ou écritures collectives s’intéressent aux conditions de coexistence au sein de cultures dominantes, à l’espace d’apparition/disparition, au lien entre technologie et spiritualité, écologies non-humaines et conscience collective et donnent lieu à des projets aux langages hybrides allant de la création d’entitées à l’organisation de soirées de poésie sonore.

Écouter
29.04.20
Musique des films d’Eléonore Saintagnan et Grégoire Motte
Grégoire Motte, Eléonore Saintagnan
45'49"
Compilation (44)
Compilation (44)
29.04.20
Écouter

À l’époque ou Éléonore Saintagnan tournait le duel final d’un western à Dunkerque avec douze collégiens (Le cercle, 2009), je passais des après-midis entiers dans ma chambre avec Stéphanie Guerville à faire de la musique de western (justement !) avec une pince coupante pour frotter la petite corde de ma guitare et imiter une baleine. Parallèlement, Gaëtan Campos était chez lui à faire de la musique de danse avec son ordinateur. Comme il sortait avec Stéphanie, il passait la chercher chez moi le soir. C’est un de ces soirs-là que j’ai rencontré Éléonore, sur le trottoir du bar tenu par Edouard Lernoux. Rapidement, la musique de western de chambre fut collée sur le duel de salle de classe.

Bientôt, Éléonore m’offre mon premier rôle au cinéma, celui d’un jeune joueur de quilles du Pas-de-Calais remplaçant au pied levé un senior fraîchement décédé, dans Les Malchanceux (2013). Elle me commande aussi la musique qui accompagnera l’arrivée de mon équipe sur le terrain pour le grand tournoi final. Stéphanie est partie depuis un moment s’installer sur la côte d’opale avec Edouard, qui a vendu son café. Paniqué par cette commande que je dois désormais honorer seul, j’appelle Gaëtan à la rescousse. Éléonore confie le reste de la musique du film à sa vieille amie Rosemary Standley et son père Wayne, qui sont tous deux de vrais joueurs de country américains…

Lors d’un rêve, resurgit l’histoire de renards qui prêtaient main forte à des trafiquants de drogue dans les années 90. Un troupeau d’hippopotames colombiens et des perruches vertes rejoignent les renards dans un nouveau film (Les Bêtes sauvages, 2015) qu’Éléonore et moi réalisons ensemble. Nous confions la musique à Gaëtan, qui y jouera aussi un petit rôle de douanier. Entre la new-beat belge et un requiem pour la mort d’un vieil hippopotame, il reprend le thème musical du Méli Park, dans une version psychédélique.

La même année, Éléonore tourne Une fille de Ouessant dans lequel je refais une apparition, derrière un buisson cette fois, sous les traits d’un saint lépreux. Pour la musique, elle choisit des morceaux du nouveau disque de Rosemary. Elle confie toutefois à Gaëtan la commande la plus délicate : une musique chinoise et bretonne à la fois…

La Baleine, motteandguerville (2009, 9mn04) - Éléonore Saintagnan, Le Cercle, 2009
Nine Pines Baby, Gaëtan Campos et Grégoire Motte (2013, 1mn56) - Éléonore Saintagnan, Les Malchanceux, 2013
Jambalaya, Rosemary et Wayne Standley (2013, 2mn49) - Éléonore Saintagnan, Les Malchanceux, 2013
Tom Sawyer, Billy Hill and the Hillbillies (Wayne Standley), (1982, 2mn33) - Éléonore Saintagnan, Les Malchanceux, 2013
MeliPark Theme, Gaëtan Campos (2015, 6mn02) - Grégoire Motte et Éléonore Saintagnan, Les Bêtes Sauvages, 2015
Requiem pour Pepe, Gaëtan Campos (2015, 4mn02) - Grégoire Motte et Éléonore Saintagnan, Les Bêtes Sauvages, 2015
Extatic, Gaëtan Campos (2015, 3mn58) - Grégoire Motte et Éléonore Saintagnan, Les Bêtes Sauvages, 2015
Ô Solitude, Birds on the Wire (Rosemary Standley et Dom la Nena), (2014, 6mn19) - Éléonore Saintagnan, Une fille de Ouessant, 2018
All the world is green, Birds on the Wire (Rosemary Standley et Dom la Nena), (2014, 6mn46) - Éléonore Saintagnan, Une fille de Ouessant, 2018
Air sino-breton, Gaëtan Campos (2017, 1mn30) - Éléonore Saintagnan, Une fille de Ouessant, 2018
Extatic –version écartée, Gaëtan Campos (2015, 1mn32)

Une sélection musicale par Eléonore Saintagnan et Grégoire Motte.

00
00
00
00