En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
26.02.15
Filipa Ramos
Antonio Contador
34'20"
Flamme Parpaing (10)
Flamme Parpaing (10)
26.02.15
Écouter

Nous nous connaissons depuis longtemps mais ne nous voyons que très peu. Depuis quelques années, une correspondance sourde et muette – la règle est de garder les lettres scellées – tient en haleine notre amitié. À Londres, après une ballade dans la boue, sous la pluie et le vent, nous avons décidé d’enregistrer ce qui est devenu la 9 ème Flamme parpaing. Sous cet auspice, Filipa est revenue sur les constellations (la mémoire culturelle, la relation humains/animaux, les films animaliers, etc.) qui donnent corps à sa pensée. Nous nous sommes promis une suite. L’entretien s’est tenu en anglais.

  • Something that you can only get for a limited period of time, (5’33)
  • When an animal traverses the screen, (6’07)
  • The animal in us and the camera in-between our human and animal selves, (6’28)
  • New feelings that I cannot express what they are, (6’10)
  • Words may be part of the problem, (6’02)
  • Vicarious Embarrassment, (4’40)

Une rencontre avec Filipa Ramos à Londres, le 18/02/2015 proposée par Antonio Contador.

00
00
00
00