En direct
Volume
Les Voix de la Vallée (13)
23.03.23
Écouter

Les Voix de la Vallée #13 : Jean-Philippe Toussaint et Jean-Michel Brochen
Du football au Tour de France, quels mots pour dire le sport ?

Dans le cadre de l’exposition La Vallée de Fabrice Hyber, la Fondation Cartier invite Jean-Philippe Toussaint, écrivain, et Jean-Michel Brochen, rédacteur en chef adjoint de L’Équipe Magazine, au programme de cours du soir Les Voix de la Vallée. Au sein de l’exposition, ils dialoguent en public afin d’éprouver les hypothèses proposées par Fabrice Hyber dans ses toiles.

Ce soir, prenant appui sur les œuvres Polyptyque du sport et POF n° 65 Ballon Carré, Jean-Philippe Toussaint et Jean-Michel Brochen évoqueront le sport dans toutes ses formes, en croisant journalisme et littérature : « du football au Tour de France, quels mots pour dire le sport ? ».

“Les Voix de la Vallée”, une proposition de Fabrice Hyber, produite par la Fondation Cartier et réalisée en collaboration avec *Duuu Radio proposé chaque semaine dans le cadre de l’exposition “La Vallée” consacrée à la peinture de Fabrice Hyber et présentée du 8 décembre 2022 au 30 avril 2023.

Production : *Duuu Radio / Loraine Baud et Simon Nicaise
Prise de son : Elen Huynh, Noé Mignard et Antoine Béranger

Écouter
24.02.21
Paris la consciencieuse : Paris la guideuse du monde, Frédéric Bruly Bouabré. Une curieuse revue dans l’avion (2/4)
Éditions Empire / Faro.
09'24"
Lire (89)
Lire (89)
24.02.21
Écouter

Extrait n°2
Lecture par Soro Solo de l’ouvrage Paris la consciencieuse : Paris la guideuse du monde de Frédéric Bruly Bouabré (Éd. Empire/Faro).

Frédéric Bruly Bouabré (1923-2014) est un artiste et poète ivoirien, « re-chercheur », créateur et inventeur de l’alphabet bété. En 1989, il est projeté sur le devant de la scène artistique internationale lors de l’exposition Magiciens de la terre (18 mai-14 août 1989, centre Georges-Pompidou, Grande Halle de La Villette, Paris). Présenté parmi une centaine d’autres artistes venus du monde entier, il deviendra par la suite mondialement connu pour ses dessins sur carte rehaussés au crayon de couleur. Mais en mai de cette année-là, c’est un tout autre rêve que caresse encore Bruly Bouabré : celui de devenir un « écrivain ». Alors qu’il va s’envoler pour Paris et par la même occasion quitter pour la première fois le sol africain, le poète se voit commander par ses amis Odile et Georges Courrèges (alors directeur du Centre culturel français d’Abidjan) le récit de son voyage. C’est ainsi que quelques semaines après son retour, Frédéric Bruly Bouabré remettra son « rapport » de 325 pages manuscrites, produit en « 33 jours », où il prend plaisir à relater son séjour, ponctué d’événements parfois insignifiants, tout en interrogeant la place de l’homme dans la société occidentale. Depuis lors, ce récit d’« un aveugle à Paris », comme son auteur s’apprêtait d’abord à l’appeler, était resté inédit. Le texte, réjouissant par ses trouvailles et enchanteur par son langage, est celui d’un observateur cherchant à comprendre un monde en mutation à partir de sa propre culture. Empreint de cette liberté et du désir de relever et de consigner qui caractérisent l’œuvre de ce créateur encyclopédiste, l’ouvrage est un témoignage tout à fait unique d’un épisode marquant de l’histoire de l’art contemporain.

Initié par Odile et Georges Courrèges, qui ont fourni aux éditeurs une copie du manuscrit que leur avait confiée l’artiste, le projet de cette publication a été par ailleurs rendu possible grâce à la mise à disposition du manuscrit original par André Magnin.

Livre publié aux éditions Empire et Faro, avec une préface de Jean-Hubert Martin.

Sur une proposition de Sacha Léopold, François Havegeer et David Lestringant.
Voix : Soro Solo