En direct
Volume
[woːks]
13.05.22
Écouter

Discussion radiophonique, soirée performative et Dj Set

ÉVÈNEMENT FACEBOOK

Avec :
Lauren Tortil
Anne Le Troter
Méryll Ampe
Anna Holveck
Johana Beaussart
▬ Anne-Lou Vicente & Raphaël Brunel
▬ CB0101

Pour ce premier format collectif et radiophonique de [woːks], Lauren Tortil laisse sa place d’intervieweuse à Anne-Lou Vicente & Raphaël Brunel pour rejoindre les artistes avec lesquelles elle s’est entretenue cette année : Anne Le Troter, Méryll Ampe, Anna Holveck et Johana Beaussart.
Le temps de cette soirée, à plusieurs voix autour d’une table ronde, iels discuteront des pratiques et espaces d’énonciation et d’écoute dans le champ des arts sonores et visuels. Il sera question de leur engagement en tant qu’artiste, du rapport qu’elles entretiennent avec le sonore et de tenter—sans écarter leur singularité—de dessiner un potentiel territoire commun.

Cet événement en plein air dans le Parc de la Villette, retransmis en direct sur *Duuu, sera rythmé et ponctué par un va-et-vient entre des discussions collectives et les créations sonores de chacune (performances, concert, lecture, etc.).
[woːks] est une série de rencontres entre deux artistes—Lauren Tortil et un·e invité·e de son choix—au sujet de l’art sonore. Qu’il s’agisse de manipuler la voix et ses sonorités, de capter ou fabriquer des sons, de construire des espaces acoustiques, etc., les démarches artistiques qui contribuent à sa définition sont plurielles. Avec le projet éditorial [woːks], il est alors question de works et de vox, de travail et de voix, de poser une voix sur un travail par le biais d’un entretien et d’une pièce sonore réalisée en collaboration.

Le projet est visible et audible sur le site www.wo-ks.com

▬▬▬▬▬
De 19:00 à minuit sur le parvis du studio
*Duuu Radio, Folie N4, Parc de la Villette, Paris 19e
Plan d’accès

Écouter
14.06.21
Après le chant des sirènes
Nelly Chevaillier
82'10"
Compilation (28)
Compilation (28)
14.06.21
Écouter

Une playlist de Nelly Chevaillier sur une invitation de Laia Bonastre.

C’est un songe tout en nuances de bleu qui a inspiré les thématiques de ce mix. Les néréides, mélusines, dames du lac, yemonjas, mami watas, margygrs, tritons et autres ondines s’appellent Philippe Guerre, Luis Bacalov, Haruomi Hosono, Mado Robin, Despo Rutti. Tous racontent - en jazz, en prog, en psyché, en rap, en électronique, en expérimentale ou en opérette - mon immersion dans le vaste monde des sirènes.

Sur les traces d’Ulysse et d’Orphée, j’avais moi aussi survécu au chant meurtrier des sirènes. Un homme-poisson m’apprenait à nager le crawl; je découvrais plus tard qu’il s’appelait Triton et que c’était le dieu de l’Océan. Comme j’en avais assez de son palais plaqué or, il acceptait de me reconduire Mer Égée, et confiait même à un dauphin la tâche de m’accompagner. Accrochée à la nageoire de mon nouvel ami, je rentrais au bled par la Méditerranée. Mais voilà qu’en plein Atlantique, je remarquais que mon fidèle cétacé avait le mal de mer. Nous atteignions la vallée de Sassandra non sans peine, et j’espérais que par un quelconque enchantement, Mami Wata aiderait mon pauvre compagnon à se remettre à flot. Hélas, plutôt que de lui prodiguer ses soins, la reine des eaux me racontait tous les derniers ragots. J’apprenais que l’une de ses cousines, la Petite Sirène, était en fait l’alter-égo du célèbre Hans Christian Andersen. Comme elle, il était tombé éperdument amoureux d’un marin. Je me donnais aussitôt pour mission de rendre visite à Hans avant que toute cette histoire se finisse en eau de boudin, tant pis si ça rallongerait mon périple. On disait que Hans écumait son chagrin quelque part chez lui au Danemark. La petite sirène, elle, s’était foutue en l’air depuis longtemps.Mami Wata, qui avait eu vent de mon projet, me mettait aussitôt en garde contre une autre cousine qui habitait toujours l’Arctique - Margygr - je la reconnaîtrais à ses airs reptiliens et à sa taille de baleine. Effrayée à l’idée de croiser la créature, je suppliais Mami Wata de venir avec moi; elle acceptait à condition que je l’accompagne au Japon pour une mission confidentielle. Nous abandonnions mon ami le dauphin enfin rétabli sur la côte ivoirienne - Cap sur le Pacifique - Nous accostions une petite île, où je me liais d’amitié avec une pêcheuse nommée Ama : elle me rappelait étrangement une sirène. De retour à Paris, je regrettais déjà l’océan : les seules sirènes à chanter pour moi n’étaient plus que celles des voitures de police. Je gardais en mémoire de mon voyage de beaux souvenirs tout bleus, et de petites perles que Ama avait pêchées pour moi lors de l’une de ses virées sous-marines.

Tracklist :
Obsession, Philippe Guerre
Extrait de L’Odyssée pt. 1, Franco Rossi
Tritone, Tuxedomoon
Extrait de L’Odyssée pt. 2, Franco Rossi
MNG, DJ Malvado
Blue Eyed Mermaid, Bobby Darin
Aqua Guitare, Philippe Guerre
A qualsiasi Prezzo (seq. 7), Luis Bacalov
Guitar Boy, Victor Uwaifo and his Titibitis
Hypnose, Dominique Webb
Flightless Birds, Dark Day
Extrait de L’Odyssée pt. 3, Franco Rossi
Underwater, Cranes
The Pearl Fishers, Paul Mauriat
Gaspard de la Nuit, Ondine (Maurice Ravel), Alexander Lonquich
Reggaegean Woman, Haruomi Hosono, Takahiko Ishikawa, Masataka Matsutoya
Doctor Alucard, L. Pierre
La Sirène, Cettina
Moonbird, The Roger Webb Sound
Le Rossignol (Alexandre Alabiev), Mado Robin
Tales of Brave Ulysses, Cream
Ascension to Fireworks, Zdenek Liska
La Petite Sirène, Marc Andersen
La Femme, Alain Goraguer
Canta Pe’ Me (Ernesto de Curtis), Beniamino Gigli
Five Hundred Miles, Mamman Sani Abdoulaye
Witches, Lena Platonos
The Song of the Siren (Song), Zdenek Liska
My Mermaid and me, Bill Soden
Allô Police, Jacques Revaux
Les sirènes du charbon, Despo Ruti
Extrait de La Petite Sirène, Jon Musker et Ron Clements
Intro (Prelude to Love), Donna Summer

Merci à Laia pour le beau voyage
à *Duuu Radio
à 10x10 Photobooks
Et aussi à Abraham, Galia, Simon et Maia.
Une émission proposée par Nelly Chevaillier sur une invitation de Laia Bonastre.
citation extraite de “Ulysse dans l’Odyssée”, mini-série de Franco Rossi, 1968

00
00
00
00