En direct
Volume

TNHCH (acronyme de The Night He Came Home) est un groupe de rock expérimental né à Rennes en 2013 sous l’impulsion de Corentin Canesson (guitares) et Arthur Beuvier (machines, synthétiseurs). Au départ davantage concentré sur la création de performances live imaginées dans le cadre de nombreuses manifestations artistiques locales, le duo est rejoint à Paris en 2016 par Damien Le Dévédec (basse, chant) et Tim Karbon (batterie, percussions). TNHCH est désormais renforcé par la présence de Maëla Bescond au chant lead, et leur son commence à osciller progressivement entre un trip-hop sous opioïdes et un post-rock mâtiné de guitares bruitistes et de batteries tribales. À l’issue d’une session intensive d’une semaine de composition et d’enregistrement simultanés, le groupe commence à dessiner les contours du projet « ULTRA », dont la sortie (toujours en indépendant) est prévue pour le 23 Octobre 2020.
Pour cet opus, toutes les paroles des morceaux sont issues de textes de la main de Rene Ricard. La réalisation des pochettes vinyles a quant à elle été confiée à une trentaine de plasticien-nes parmi les proches du groupe et autres figures fortes de la scène artistique contemporaine. Chacun.ne d’entre elle.ux a ainsi produit une série de dix pièces uniques.

Écouter
31.10.19
Samantha Bohatsch : Core
06'53"
Pièce (113)
Pièce (113)
31.10.19
Écouter

Samantha Bohatsch

CORE, 2019
media mixtes : tissu, peinture murale, risographe, audio
(6”56)

CORE est une balade à travers les siècles, les bois et les lacs, pour atteindre les profondeurs de l’inconscient et les rêves. Samantha Bohatsch explore les modes de communication interpersonnelle internes et les voies de transmissions entre figures féminines. De grandes dames telles que la dite Venus de Monruz, découverte sur les rives du lac de Neuchâtel, les sorcières du Jura, Marie Madeleine et autres archétypes et ancêtres féminins entremêlent leurs voix qui semblent s’élever des mêmes entrailles. CORE traite de (re) naissance, de corps commutables et en constante évolution, la perte de repères et retrouver son chemin.

Les œuvres de Samantha Bohatsch évoquent les désirs et l’impossibilité de contact. Elles traitent de la communication de l’intimité, des pensées en circuit fermé, des modes d’expressions à l’ère digitale.

(EN)

CORE, 2019
mixed media: fabric, wall painting, risograph, audio (6:56 min)

CORE is a walk through centuries, through the woods and the lakes, reaching the depths of the unconscious and dreams. With her piece, Samantha Bohatsch dives into the eternal interpersonal communication and transmission channels of female figures. Great ladies such as the commonly named Venus of Monruz, excavated with her peers from the sites on the shore of lake Neuchâtel, the witches of the Jura, Maria Magdalena and other female ancestors and archetypes, intertwine like many internal voices that seem to immerge from the same entrails. CORE deals with (re)birth, everchanging and commutable bodies, the loss of landmarks and finding the way home.

Samantha Bohatsch’s pieces recall desires and impossibility of contact. Dealing with communication from the inside out, closed-circuit thoughts and expression modes in the digital age.

00
00
00
00