En direct
Volume
Radio Bonaventure (5)
27.01.21
Écouter

Playlist Bonaventure de Boris Kurdi avec Dan Bodan

En direct du studio *Duuu :
Pour sa playlist, Boris Kurdi choisit une liste de titres sans paroles et invite l’artiste Dan Bodan à chanter en live depuis son atelier à Berlin.

Cycle de playlists réalisé par les artistes dans le cadre du programme de compagnonnage du Prix Fondation Pernod Ricard, Radio Bonaventure (Trafiquer les mondes), éditée par Lilou Vidal.

Radio Bonaventure est une plateforme audio proposant une expérience de convivialité et d’intimité, discursive et alternative des pratiques des artistes sous un format acoustique alliant des oeuvres sonores, des écrits réalisés pour l’oreille, des performances orales, des ambiances d’ateliers, des histoires inouïes, des rencontres en paroles et en lectures, des playlists musicales, des chambres d’échos, et de rumeurs.

Tracklist :

  • Anesthesia, Metallica
  • Different trains: America, Before the war, Steve Reich
  • Coventry Carol, Joan Baez
  • Grizzly Adams, Mr Bungle
  • Slo-dancin’, Ricky Eat Acid
  • Sisyphasia, Dan Bodan
  • Chaconnes, Bach, interpreted by Ivry Gitlis
  • Mt Saint Michel + Saint Michaels Mount, Aphex Twin
  • Between Sleipnir’s Breath, Sunn O)))
  • Toccata and Fugue in D minor, Bach
  • She’s calling you, Bad Brains

Un format proposé par Lilou Vidal et la Fondation Pernod Ricard.

Enregistrement et réalisation : Fernidand Artur

Écouter
05.04.17
Monologue en courant pour rien #1
Antonio Contador
34'49"
Pièce (35)
Pièce (35)
05.04.17
Écouter

De 2011 à 2014, avec un intervalle de près de trois ans entre le 9e et les trois derniers, j’ai réalisé des monologues en courant pour rien. Trois ans après le dernier de 2014, j’en entame de nouveaux. De quoi s’agit-il ? De courir et d’enregistrer ce qui sort de ma bouche et ses environs pendant les courses, sans script préétabli, sans souci de qualité autre que celle d’écoute du mp3 qui en découlera. Le dispositif est simple : un sac-banane autour de la ceinture contenant un enregistreur numérique auquel est relié un micro-cravate épinglé au col du t-shirt. Aucun fil n’est apparent, je demeure pour le quidam un coureur ordinaire.
L’impossibilité des idées à se fixer quand le corps est en course est l’une des premières choses à laquelle j’ai dû faire face ; au bout d’une dizaine de minutes, l’intensité de l’effort est totalitaire, au point d’oblitérer toute pensée réfractaire. C’est alors qu’une sorte de gros vide s’installe à partir duquel s’émancipent ces monologues n’aspirant à rien.

Une émission proposée par Antonio Contador.

00
00
00
00