En direct
Volume
16.10.21
Écouter

TELL ME | MANIFESTATION DE PERFORMANCES ET DE RADIO
Frac Bretagne
16.10.2021, 16:30 - 23:30

16:30 – Intro
16:45 – Guillaume Pellay | Entretien
17:30 – Anaïs Touchot | Pièce sonore / Entretien
17:55 – Francis Raynaud | Pièce sonore / Entretien
18:35 – Mathis Berchery | Entretien
19:30 – Rubie | Playlist / Entretien
20:00 – [EN DIRECT] Emilien Chesnot | Lecture
20:30 – Emilien Chesnot | Pièce sonore / Entretien
20:45 – [EN DIRECT] Mathis Berchery | Performance
21:45 – [EN DIRECT] Alisson Schmitt | Playlist / Performance / Entretien
21:45 – Morgan Azaroff | Pièce sonore / Entretien
22:20 – [EN DIRECT] Mathis Berchery | Performance
22:30 – [EN DIRECT] Rubie | Concert
23:30 – Fin

TELL ME cherche à rendre compte d’une scène artistique qui associe pop culture et abstraction des formes.
TELL ME 2021 s’intéresse à la scène émergente en Bretagne.
Au programme : soap opera, stress&objets, caricaturiste, chansons insupportables, magie, apesanteur, récits&boissons, R’n’B onirique et vaporeux, langages informatisés.

TELL ME est un projet du Frac Bretagne, du Musée des beaux-arts de Rennes, de La Criée centre d’art contemporain et de 40mcube.

Avec *Duuu Radio, Morgan Azaroff, Mathis Berchery, Emilien Chesnot, Guillaume Pellay, Francis Raynaud, Rubie, Alisson Schmitt et Anaïs Touchot.

Écouter
05.04.17
Monologue en courant pour rien #1
Antonio Contador
34'49"
Pièce (35)
Pièce (35)
05.04.17
Écouter

De 2011 à 2014, avec un intervalle de près de trois ans entre le 9e et les trois derniers, j’ai réalisé des monologues en courant pour rien. Trois ans après le dernier de 2014, j’en entame de nouveaux. De quoi s’agit-il ? De courir et d’enregistrer ce qui sort de ma bouche et ses environs pendant les courses, sans script préétabli, sans souci de qualité autre que celle d’écoute du mp3 qui en découlera. Le dispositif est simple : un sac-banane autour de la ceinture contenant un enregistreur numérique auquel est relié un micro-cravate épinglé au col du t-shirt. Aucun fil n’est apparent, je demeure pour le quidam un coureur ordinaire.
L’impossibilité des idées à se fixer quand le corps est en course est l’une des premières choses à laquelle j’ai dû faire face ; au bout d’une dizaine de minutes, l’intensité de l’effort est totalitaire, au point d’oblitérer toute pensée réfractaire. C’est alors qu’une sorte de gros vide s’installe à partir duquel s’émancipent ces monologues n’aspirant à rien.

Une émission proposée par Antonio Contador.

00
00
00
00