En direct
Volume
Pourquoi lisons-nous (12)
16.04.21
Écouter

Que faire quand nous lisons un texte qui nous rebute, nous déplaît, nous hérisse ou nous scandalise ? Quand nous regardons un film, une série, une œuvre d’art dont les idées ou les messages sont aux antipodes des nôtres et/ou dont l’auteur·e, peut-être génial·e n’est pas fréquentable… ? Fermer le livre ou éteindre l’écran ?
Si l’on pouvait lire sans renoncer à son désaccord ? Lire en contestant, changeant, discutant, sabotant, dérivant, variant… Lire mais sans se soumettre.

Cette rencontre avec Sophie Rabau (enseignante-chercheuse en littérature à l’université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et auteur·e de L’Art d’assaisonner les textes et Carmen pour changer), Émilie Thomasson (étudiante de M2 en Lettres et Humanités à l’Université de Paris) et Christopher Alexander Kostritsky Gellert va interroger et interpoler ces textes en direct.


Manipulatrice de textes, auteure de B. Comme Homère, Carmen pour changer et L’Art d’assaisonner les textes (parus aux Éditions Anacharsis), Sophie Rabau est enseignante-chercheuse à l’Université Paris 3. Ne séparant pas théorie et pratique littéraire, elle explore la critique créative, cette lirécriture qui propose aux lecteurs et lectrices de faire l’expérience d’une insoumission face à l’autorité du texte littéraire.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Alexander Kostritsky Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le service Action culturelle & scientifique - Université de Paris, en direct depuis le studio *Duuu situé Folie N4 au Parc de la Villette.

Écouter
11.10.18
Misssouri radio
Misssouri
203'00"
Conversation (92)
Conversation (92)
11.10.18
Écouter

Misssouri a réalisé sa première émission radio, organisée par David Evrard, Georgia René-Worms et Julien Sirjacq, et y a développé ses intérêts pour la contre-éducation, la transgression, l’histoire en roue libre, la pesanteur et les formes géologiques de la collection.

Avec les participations de Sarina Basta, Léa Beaubois, Maxime Bichon, Aïda Bruyère, Cave Club & Clara Pacotte, Stéphanie Cherpin, Yann Chevallier, Gallien Dejean, Béatrice Delcorde, Rémy Duffay, Flora Katz, Tangui Marchand, Georgia René-Worms, Julien Sirjacq, Nicolas Valckenaere, Azzedine Saleck, Blitzprint Team…

Misssouri Super School est un roman choral, une superposition de récits de différentes vitesses, de différentes natures, écritures, impressions, documents, interviews, objets, scénarios tout compris comme un exercice au bord de la fiction où se joue l’obsolescence des conflits œuvres/documents, tout, les ensembles, les fantasmes, les genres. Les intrigues. L’éducation, la géographie, les zombies, la jungle, les westerns, les college-movie, les souterrains, le vin et la grasse et les ampoules fluorescentes, le motocross, tout et surtout, tout, tout sans aucun avis d’exhaustivité, ni d’objectivité, est possible. On raconte cette compilation de choses vécues et pensées, on l’amplifie. On la déplace. On la rejoue. Un feu. Un hôtel. Une scène… réalisée comme on réalise l’intrigue d’un film. Toute la préparation étant déjà, bien sûr, le projet. Une sorte de « socialisme » expérimental qui raconte qu’il est en train de se faire. Une forme d’histoire en roue libre. L’école est au cœur de ce premier roman Misssouri, pédagogie, éducation, économie des rapports en font l’intrigue. Chaque entrée de chapitres porte le nom d’un collège movie, un de ces huis clos de série dont l’intrigue est située sur un campus et qui travaille l’étudiant voire l’enseignant comme « formes », comme nœud, comme fantaisie.

Une émission enregistrée le 14 avril 2018 à DOC!
Misssouri est un projet réalisé en partenariat avec l’erg, Bruxelles, l’ensba Paris, le Confort Moderne, Poitiers, Le Master de Cherbourg, esam, Caen.

00
00
00
00