En direct
Volume
18.06.21
Écouter

19h-21h : Le lancement de la revue How to become a motherfuckinelegist très très très en retard, donc avec plein de nouveaux trucs et même de nouveau·elles gens, enfin la revue (augmentée) à venir chercher sur place pour les souscripteur·ices, des chips au vinaigre, un punch surprise & une playlist de Sophie T. Lvoff, les lectures de etaïnn zwer, Léa Vassal, sabrina soyer, pauline l. boulba, Soto Labor, Joyce Rivière, Eleanor Ivory Weber, Rosanna Puyol, Lætitia Paviani, Mélanie Blaison, Barbara Sirieix.
Informations sur la revue et les numéros précédents ici

21h-23h : La Pâte avec Aurilian
La Pâte est une émission musicale pour nourrir les oreilles, proposée par Lina Hentgen & Paul Lepetit pour *Duuu.

Soirée en plein air à La Villette
Folie Observatoire (N4), Parc de la Villette, Paris 19e

Partager
Facebook
Email
Écouter
17.10.19
Chroniques de la soustraction - Épisode 8
Switch (on Paper), Jean-Baptiste Farkas
07'40"
Feuilleton (76)
Feuilleton (76)
17.10.19
Écouter

Un projet éditorial de l’artiste français Jean-Baptiste Farkas imaginé pour Switch (on Paper). Conçues en 12 épisodes, faites pour être lues mais aussi écoutées, ces chroniques abordent un thème singulier dans les relations entre l’art et la société, celui de la soustraction. Comment le moins, le vide ou la destruction font sens dans le monde contemporain.

Épisode 8 – Scène de la destruction ordinaire (7’40)

La destruction est-elle un corollaire à l’art ? N’est-elle pas initialement le contraire de la création ? Depuis la nuit des temps, l’humanité crée et déduit ce qu’elle crée. Mais quand l’artiste détruit lui-même ce qu’il produit, l’enjeu n’est pas le même. Pour le pire comme pour le meilleur.

Les CHRONIQUES DE LA SOUSTRACTION ont été enregistrées et réalisées durant l’été 2019 par *Duuu Radio dans le prolongement de chaque texte de Jean-Baptiste Farkas publié par Switch (on Paper).

Eliane Radigue - Transamorem transmortem

Enregistrement et réalisation : Gaspard Collin et Martin Fauret pour *Duuu
Studio *Duuu, juillet 2019

Jean-Baptiste Farkas Pour Jean-Baptiste Farkas, la pratique de l’art remet en cause les notions et statuts d’artiste, d’œuvre et de lieu d’exposition. Il invite quiconque à accomplir des tâches précises sous la forme de services dont l’objectif sous-jacent est de déstabiliser les ordres établis : mettre hors d’usage un fragment d’habitat, ralentir la cadence d’un travail ou encore mentir. Ses projets collaboratifs ont pour nom IKHÉA©SERVICES (1998), Glitch, Beaucoup plus de moins ! (2002) et PRACTICES IN REMOVE (2015). IKHÉA©SERVICES, 68 pages de passages à l’acte !, Zédélé éditions, 2004. Glitch, Beaucoup plus de moins !, Zédélé éditions, 2006. Des modes d’emploi et des passages à l’acte, éditions MIX, Paris, 2010. Le Tournant Hostile, e-Publication, ABM Distribution, 2016. Retours d’usagers, éditions autrechose, 2016. On Words, In Deeds. Livre en anglais, mfc – michèle didier, Bruxelles, 2017

00
00
00
00