En direct
Volume
Revenir et dire ça (46)
16.01.21
Écouter

Avec : Omar Adel, Mohamed Al-Bakeri, Rania Atef, Assem Attoun, Marwa Benhalim, Nada Elkalaawy, Sara Hamdy, Fatma Heiba, Soukaina Joual, Rawia Sadek, Motasem Siam

Cette émission présente 11 pièces vocales réalisées durant un workshop virtuel organisé par Live Praxes entre Le Caire, Jérusalem, Rabat, Londres, Berlin, Genève et Lausanne entre novembre 2020 et janvier 2021.

This radio show presents 11 artist’s vocal pieces created during a virtual workshop organized by Live Praxes between Cairo, Jerusalem, Rabat, London, Berlin, Geneva and Lausanne between Novembre 2020 and January 2021.

Live Praxes
Live Praxes est une rencontre de performances qui comprend des ateliers, des séminaires et des soirées de performances. Un des buts de ces rencontres est de créer un espace pour discuter des pratiques textuelles performatives dans les sphères artistiques, curatoriales et pédagogiques. Les événements organisés se concentrent sur la notion de performance textuelle en tant que médium mais aussi en tant qu’appareil de recherche et à partir de là, s’ouvre sur un large éventail de supports et de formats, y compris les images en mouvement, le théâtre, les conférences, les installations, les publications, le son et la chorégraphie.

Live Praxes is a performance encounter that includes workshops, seminars and performance nights. It creates a space to discuss textual performative practices in artistic,
curatorial and pedagogical spheres. Live praxes focuses on the notion of text-based performance as not only a medium but also a research apparatus. It is committed to the concepts of ‘performativity and textuality’, with an extensive scope of mediums and formats including moving images, theatre, lectures, installations, publications, sound and choreography.

Intervenants workshop Written to Be Spoken : Mohamed Abdelkarim, Madeleine Amsler, Gilles Furtwängler

La production des pièces vocales a été rendue possible grâce au soutien de ProHelvetia.
The production of the vocal pieces was made possible with the support of ProHelvetia.

Écouter
29.04.20
Lire l’argent
Christopher Gellert
63'40"
Pourquoi lisons-nous (3)
Pourquoi lisons-nous (3)
29.04.20
Écouter

Rencontre avec Christophe Hanna (poète) et Pierre Zaoui (enseignant en philosophie à l’Université de Paris)

En économie, un marché de l’art (ou des livres) est souvent caractérisé comme une star economy: les tout premiers (en termes de vente) touchent énormément d’argent tandis la masse énorme des autres vivent généralement au-dessous du seuil de pauvreté; ou encore une pokemon economy: the winner takes all. D’un point de vue politique, il y a sans doute là de quoi pleurer et vomir, même si pleurer et vomir ne mènent pas loin politiquement. D’un point de vue moral, il n’y a rien à dire et toute nostalgie est interdite: ce n’est pas là un système plus immoral que l’économie de la rente et de l’héritage qui caractérise près de la moitié des nos plus grands artistes et écrivains du XIXème et du début du XXème siècle. Mais d’un point de vue artistique, cela oblige les artistes et les écrivains d’aujourd’hui à transformer, malgré qu’ils en aient souvent, leur atelier ou leur bureau en laboratoires de l’argent. C’est peut-être plus intéressant et en tout cas souvent plus drôle. C’est en tout cas la voie que nous aimerions un peu creuser ensemble.

Pourquoi lisons-nous est une enquête sur la lecture comme expérience. Cette enquête est menée à travers le recueil de témoignages de lecteur·trice·s divers.es ainsi qu’un cycle de forums animés par des universitaires, écrivain.e.s et d’artistes sur nos manières de lire et façons d’être. À l’instar du « texte ouvert » tel que le définit Lyn Hejinian, ici, la hiérarchie traditionnelle entre l’auteur et ses lecteurs·trice·s se dissout et se rééquilibre. Chaque témoin, chaque lecteur·trice, chaque universitaire, artiste et écrivain·e est une co-enquêteur·trice dans cette communauté d’expériences.

Ce cycle a été créé par Christopher Gellert, poète et artiste.
Une émission réalisée en partenariat avec le Service commun de la documentation de l’Université de Paris et la Fondation des Etats-Unis, enregistrée le 27 février 2020 à la Bibliothèque des Grands Moulins - Université de Paris.
Technique : Martin Fauret

00
00
00
00